vendredi 6 février 2015

Ma mère ne m’a jamais donné la main - Thierry Magnier et Francis Jolly

Il a suffi d’un message sur le répondeur. Un message du notaire de là-bas, du pays de son enfance, de l’autre coté de la mer. Vingt ans plus tôt, après « l’accident de l’escalier » qui avait couté la vie à son père, le narrateur, sa sœur jumelle et sa mère sont rentrés en France. Aujourd’hui, la mère est elle aussi décédée et il faut organiser la succession, se rendre sur place pour signer les papiers et vendre la maison. Un retour aux sources douloureux, entre les murs d’une bâtisse en ruine, au milieu des fantômes d’une autre vie.

« Partir, c’est mourir un peu » a écrit Alphonse Allais. Mais pour le narrateur, revenir, c’est prendre de plein fouet « les éclaboussures du passé. Celles qui vous frappent au visage, rouvrent les cicatrices ». Les souvenirs affluent, il retrouve ce lieu où il ne s’est jamais senti chez lui, il se revoit avec cette maman qui n’en fut jamais vraiment une : « Je me demande si ma mère après son accouchement n’avait pas oublié qu’elle avait mis au monde des jumeaux. C’est Carole qui était sortie la première. Elle restera toujours la première, l’unique ». Carole, il ne l’a pas vue depuis des années, son quotidien fait de silence et de solitude est un choix assumé. Mais le message du notaire va peut-être changer la donne, permettre de « régler les affaires », de tourner enfin la page pour en écrire une nouvelle…

Un très joli texte, tout en retenu, magnifié par les sublimes photos de Francis Jolly. Il y a du Choplin et du Mingarelli chez Thierry Magnier. Phrases courtes et limpides, confession discrète, digne, sensible. Le minimalisme est délibéré, il confine presque au chuchotement. En mélodiste économe, l’auteur déroule sa partition sans faute, avec une désarmante fragilité. Tout ce que j’aime.

Ma mère ne m’a jamais donné la main de Thierry Magnier (photographies Francis Jolly). Le Bec en l’air, 2015. 92 pages. 14,90 euros

L'avis de Noukette, qui m'a donné envie de découvrir ce livre. J'ai eu raison de lui faire confiance, une fois de plus.











30 commentaires:

  1. Si tu le compares à Choplin et Mingarelli, je ne vois pas comment je pourrais résister ..

    RépondreSupprimer
  2. Des moments forts à venir. Je note .

    RépondreSupprimer
  3. Oh mais ça me dirait bien. C'est le Thierry Magnier éditeur aussi?

    RépondreSupprimer
  4. oui je note , il va certainement plaire à ma bibliothécaire. alors je le lirai un jour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta bibliothécaire peut l'acheter les yeux fermés ;)

      Supprimer
  5. J'ai un exemplaire de cette collection au chaud, écrit par Eric Faye.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai regardé la collection du coup et j'y ai trouvé plein d'auteurs excellents !

      Supprimer
  6. Ton avis me donne bien envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
  7. Réponses
    1. Ce n'est quand même pas toujours le cas ;)

      Supprimer
  8. Hmmm, oui, un livre qui ressemble bien à ce que tu aimes. Je pourrais y être sensible aussi, très certainement, mais là je viens de lustrer mon bouclier antipal.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète, je te ferai baisser la garde bientôt ;)

      Supprimer
  9. Il a l'air d'une grande sensibilité, en plus, avec des photos, il fait vraiment envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lien entre texte et photos est parfait.

      Supprimer
  10. Tu l'as dit: tout ce que j'aime et j'aime pas être frustrée, alors..soit tu fais une pose ou soit c'est le chemin pour moi des librairies, des biblio...pff impossible de rester tranquille!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien en même temps, tu n'es jamais immobile comme ça.

      Supprimer
  11. Et une couche supplémentaire après l'avis de Noukette !!! Bah oui, j'ai envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'a pas fait de lecture commune cette fois-ci mais on reste sur la même longueur d'onde ;)

      Supprimer
  12. Je ne savais pas que Thierry Magnier écrivait aussi. Cette histoire discrète et sensible me tente bien.

    RépondreSupprimer
  13. Surprenant petit texte, plein de zones d'ombres... J'ai beaucoup aimé cette écriture, cette retenue, ces non-dits... Vraiment très beau...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et cette fin vraiment particulière, elle nous a fait parler ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !