samedi 21 février 2015

Mes oncles d’Amérique - Françoise Bouillot

La narratrice, aujourd’hui parisienne, se souvient de sa jeunesse à Alphabet City au début des années 80. Dans les rues interlopes de ce qui n’était pas encore l’East Village, son amie Grichka et elles, venues d’Europe des rêves d’artistes plein la tête, évoluaient au milieu des punks, bobos et autres travelos. Dans ces rues où il ne faisait pas bon traîner le soir venu, elles rencontrèrent Peter et Mark, vieux messieurs anglais cravatés comme à la City. Et elles nouèrent avec ce couple aussi désargenté qu’original une étonnante et profonde amitié.

Un petit texte d’à peine 70 pages pour une plongée douce-amère dans le New York des années 80. Au cœur du récit, ces « oncles d’Amérique »ayant dû fuir l’Angleterre trente ans plus tôt pour d’obscures raisons, et vivant depuis dans la clandestinité. Des personnages attachants pour lesquels les deux amies vont développer une affection sincère et bienveillante. Beaucoup de tendresse mais aussi quelques passages grinçants dans cette comédie de mœurs subtile et pleine de nostalgie.

Françoise Bouillot, révélée avec son premier roman « La boue », n’avait rien publié depuis 2002, sans doute trop accaparée par ses travaux de traduction (de Bill Bryson, Agatha Christie et Donald Winnicott, entre autres). Je la découvre ici avec plaisir, enchanté par sa plume élégante et légère.

Mes oncles d’Amérique de Françoise Bouillot. Editions Joëlle Losfeld, 2015. 72 pages. 12,00 euros.







22 commentaires:

  1. Et de ce que tu en dis j'ai très envie de me plonger dans le New York des années 80.

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi pas... Ce serait aussi une découverte pour moi...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus, 70 pages c'est parfait pour toi ;)

      Supprimer
  3. Oui pourquoi pas ? Non... j'aime ce que tu dis et je suis curieuse de ces deux messieurs. Noté !

    RépondreSupprimer
  4. il a beaucoup de chance de traduire Bill Bryson , je suis souvent déçue par les romans des traducteurs, mais celui-là me tente

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas "il" mais "elle" a beaucoup de chance ;)

      Supprimer
  5. Je n'en avais pas du tout entendu parler, et ça a l'air pas mal du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est clairement pas un livre dont beaucoup de monde parlera, et c'est bien dommage.

      Supprimer
  6. Une lecture pas trop datée années 80 ?

    RépondreSupprimer
  7. "Plume élégante et légère"... c'est tout ce que j'aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tout le monde aime ça, non ;)

      Supprimer
  8. Inconnu au bataillon capitaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas grave moussaillon, vous êtes pardonnée ;)

      Supprimer
  9. Bien que l'éditeur soit un gage de qualité, je dois dire que je ne suis pas plus tentée que cela (mais tu sais les formats courts, ce n'est pas mon truc)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je le sais. Et là pour le coup c'est vraiment très court !

      Supprimer
  10. Pourquoi pas ? mais 70 pages, c'est vraiment léger !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste bien pour cette histoire en tout cas ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !