jeudi 16 octobre 2014

Un été en famille - Arnaud Delrue

Ça commence par un enterrement. Celui de Claire, la sœur de Philippe, le narrateur. Un narrateur qui s’adresse tout au long du texte à Marie, son autre sœur de onze ans. Sur le ton de la confession, il dévoile petit à petit une étrange histoire de famille. Sa relation ambigüe avec Claire, la maladie de cette dernière, qui l’a poussée au suicide, le conflit permanent avec leur mère, son job d’assureur qu’il a abandonné sans regret. Et bien d’autres choses encore qui, peu à peu, font froid dans le dos…

Bon, soyons clair, c'est une déception. J’ai aimé le malaise qui s’est emparé de moi petit à petit, les révélations fracassantes et dérangeantes disséminées l’air de rien au détour d’une phrase. Mais pour le reste, je me suis perdu face aux membres de cette famille aussi nombreuse que tordue, j’ai trouvé que le récit manquait d’âme, que les pièces s’imbriquaient de façon mécanique, limite exercice de style, et j’ai vu la fin arriver à des kilomètres, grosse comme une maison. De toute façon, quand un narrateur à la première personne ne suscite ni empathie ni réaction épidermique, juste un soupçon d’indifférence polie (parce que, quand même, je suis un lecteur bien élevé), il n’y a pas grand-chose à faire, juste attendre de tourner la dernière page en se disant qu’il est temps de passer à autre chose.

Un premier roman à la construction maîtrisée mais bien trop froid (glaçant même par moment) pour me donner un quelconque plaisir de lecture. Décevant, quoi.

Un été en famille d’Arnaud Delrue. Seuil, 2014. 160 pages. 16,00 euros.









28 commentaires:

  1. Tu ne donnes guère envie de le lire .. je passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que je n'ai pas été spécialement emballé, c'est le moins que l'on puisse dire !

      Supprimer
  2. ah le manque d'empathie avec le narrateur c'est ennui garanti :-) je n'en avais pas encore entendu parer de ce bouquin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne l'ai vu nulle part moi non plus. En même temps...

      Supprimer
  3. C'est un coup de coeur pour moi ! j'ai aimé ce côté froid et glaçant, ce malaise, les indices disséminées autour des phrases, cette construction maîtrisée. Je suis d'accord, la fin arrive gros comme une maison, mais malgré cela, c'est le style d'ambiance tordue que j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, je parie que tu as aimé le dernier Kasichke ? Parce que l'air de rien, on est un peu dans le même registre glaçant...

      Supprimer
  4. j'ai bien envie de le découvrir mais l'ambiance trop glaciale me fait un peu peur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout le ton du narrateur qui est glaçant. Après, je n'ai pas non plus aimé l'histoire mais elle pourrait te plaire.

      Supprimer
  5. Je ne l'avais pas repéré, c'est donc sans peine que je passe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon moi, tu n'as pas raté grand chose. Mais il y a des avis beaucoup enthousiastes que le mien apparemment, et c'est tant mieux !

      Supprimer
  6. Ce que tu en dis sur FB me fait passer d'emblée. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lien avec Kasichke ? Disons que ça ne saute pas aux yeux, mais quand je cherche à analyser ma déception, je trouve pas mal de points communs entre ces deux livres.

      Supprimer
  7. Il commence à faire frais donc pas besoin d'avoir froid dans le dos ...je passe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu la chaleur du week end, un peu de fraîcheur aurait été bienvenue après tout ;)

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Je ne vais pas tenter grand monde je crois !

      Supprimer
  9. Déjà si souvent écrit que je passe mon tour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, l'histoire n'a finalement rien d'original.

      Supprimer
  10. Je passe sans regrets, ouf...! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux souffler, il ne viendra pas s'ajouter à ta liste celui-là !

      Supprimer
  11. Un été en famille qui ne t'a pas réchauffé.

    RépondreSupprimer
  12. Le titre ne m'aurait pas attirée, ni le sujet du livre. Et tu confirmes que ça ne me parlerait pas. Ouf pour ma PAL.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit ouf de soulagement de temps en temps, ça ne fait pas de mal !

      Supprimer
  13. eh ben dis donc....on sent que tu n'as pas eu que des lectures réjouissantes ces derniers temps. je passe donc, grâce à toi, car c'est typiquement le genre de livres qui me tentent habituellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu ton aversion (légitime !) pour le dernier Kasichke, je ne te le conseille pas une seconde celui-là ;)

      Supprimer
  14. J'ai feuilleté, je n'ai pas aimé, j'ai reposé. En te lisant, je vois que j'ai bien fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais peut-être dû faire la même chose que toi finalement ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !