jeudi 16 janvier 2014

Mes petits plats faciles by Hana T2 - Masayuki Kusumi et Etsuko Mizusawa

Où l’on retrouve Hana aux prises avec un quotidien qu’elle tente d’affronter avec un maximum de bonne humeur et une curiosité gastronomique inépuisable. Hana la trentenaire, employée dans une librairie et dont le mari Goro est toujours aux abonnés absents. Hana qui bricole ses menus avec ce qui lui tombe sous la main et se laisse tenter par les copines ou par une recette entendue dans le bus. Hana toujours aussi bordélique et gamine dans l’âme…

Pour tout dire, j’avais trouvé le premier tome sympa, sans plus. Surtout, je m’étais fait la réflexion que si la mécanique de la série restait la même (un chapitre = une recette), le coté répétitif pourrait vite lasser. Et bien pas manqué, je me suis ennuyé comme c’est pas permis avec ce second volume (heureusement que je l’ai emprunté à la médiathèque). Petite nouveauté, on nous propose une histoire en couleurs mais les teintes choisies, verdâtres et délavées, ont de quoi vous donner la nausée, le comble pour un manga culinaire. Autre problème, il n’y a pas d’intrigue, chaque historiette est indépendante et sans intérêt. En fait, aucune recette ne m’a mis l’eau à la bouche. Au niveau de notre héroïne, rien de nouveau. Hana a trente ans mais on lui en donnerait douze. Tout ce qu’elle goute est forcément délicieux alors qu’elle est le plus souvent dans l’improvisation totale et que les ingrédients qu’elle utilise n’ont à la base rien de transcendant. Des nouilles chinoises froides, du riz nature saupoudré de flocon de thon séché et assaisonné de sauce soja et de mayonnaise la font grimper aux rideaux. Sérieux ? Perso, quand je teste une nouvelle recette à la maison, je me fais plus souvent incendier que féliciter. Bref, résumons : c’est répétitif, sans intérêt, le dessin est très moyen et ça ne vous ouvrira pas l’appétit. Et dire que le scénariste est celui du Gourmet solitaire, mon Taniguchi préféré. Franchement, je n’arrive pas à le croire.

J’ai lu en début de semaine que le manga connaît une crise sans précédent (moins 50% de chiffre d'affaire entre 2007 et 2011 aux États-Unis, moins 20% entre 2008 et 2013 en France). Le premier accusé est le piratage et le scantrad (une pratique qui consiste à scanner et traduire les mangas dès leur publication puis de les proposer illégalement sur le net). Soit. Mais il faudrait aussi que les éditeurs se posent des questions sur la médiocrité des titres qu’ils proposent. En dehors des blockbusters archi-vendeurs, beaucoup de séries ont une qualité bien insuffisante et ne donnent tout simplement pas envie de passer à la caisse. Mes Petits plats faciles est un exemple parmi tant d’autres.


Mes petits plats faciles by Hana T2 de Masayuki Kusumi et Etsuko Mizusawa. Komikku, 2013. 175 pages. 9,90 euros.

Les avis mitigés sur le tome 1 de A Girl from Earth et Violette.

34 commentaires:

  1. Bon bah c'est clair que je ne m'y frotterai pas.

    RépondreSupprimer
  2. voilà qui ne donne pas envie. J'étais tenté par le manga avant sa sortie, mais la preview m'en avait dissuadé. A en croire tes mots, j'ai vu juste. Pourtant j'aime bien le dessin tout en rondeur très enfantin. C'est les recettes qui me rebutent un peu, la mayonnaise grillé au four sur une tartine de thon ça m'a tromatisé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les dessins n'ont rien d'extraordinaire je trouve. Au moins Taniguchi me mettait l'eau à la bouche dans "Le gourmet solitaire".

      Supprimer
  3. Je vais m'en tenir à mes petites recettes à moi... ;-) Surtout que les bouquins de cuisine, ce n'est pas ce qui manque dans ma bibliothèque... :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux sans problème en rester à tes recettes.

      Supprimer
  4. Je ne connais bien les mangas, mais je ne vais pas commencer par celui ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut surtout pas commencer par celui-ci.

      Supprimer
  5. ça ne me tentait déjà pas. je le laisse tomber définitivement

    RépondreSupprimer
  6. Riz nature saupoudré de flocons de thon séché et assaisonné de sauce soja et de mayonnaise ? Miam ! J'en salive sur mon clavier ! Ah non, pardon ! Les gouttes sur le clavier, ce sont des larmes de tristesse devant tant d'inanité. Berk !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour un cordon bleu comme toi, ce serait affreux de lire ce manga !

      Supprimer
  7. bon, déjà le genre ne me tente pas, donc je passe sans problème!!

    RépondreSupprimer
  8. Tu fais bien de soulever le point sur la baisse littéraire concernant le Manga ! Dommage, le dessin me semblait mignon...

    Je passe ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème du manga, c'est que la production est bien trop hétérogène.

      Supprimer
  9. Pas attirée par les mangas ni par le riz saupoudré de flocon de thon....

    RépondreSupprimer
  10. Je ne suis pas manga, j'ai dû te le dire. Je passe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu n'es pas manga, passe donc ton chemin^^

      Supprimer
  11. Je sais que je vais être déçue par le tome 2 mais c'est plus fort que moi, je le lirai quand même. Enfin, c'est surtout que j'ai fait la connerie de l'acheter dans la foulée avec le tome 1, à l'époque où j'étais persuadée que ça ne pouvait être que génial, alors je me sens un peu obligée d'aller jusqu'au bout... (si je pouvais faire ça avec toute ma PAL...) (enfin, je le ferai sans problème si chaque livre se lisait en 1/2h...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais bien savoir ce que tu vas en penser. Après tout tu pourrais aimer...

      Supprimer
  12. Merci de m'éviter de perdre mon temps...

    RépondreSupprimer
  13. Je suis d'accord avec toi, il y a des séries manga qui sont vraiment... nulles. J'avais commencé avec un manga autour du café dont j'ai oublié le nom, puis Bride Stories et une poignée d'autres titres sympas. Et j'ai lu des mangas bien moins réussis, avec des dessins fouillis (ce que je déteste), qui m'ont vaccinée. Je sais que je zapperai ce titre si je le croise à la médiathèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Compliqué de faire le tri dans le manga, la production est tellement vaste !

      Supprimer
  14. Oh c'est dommage, le concept me plait bien. Je ne savais pas pour cette crise que connait le manga. C'est vrai que s'ils publient tout et n'importe quoi... Il faut dire aussi que les séries sont souvent très longues et ça coûte une fortune donc, en ce qui me concerne, j'ai plutôt tendance à les emprunter alors que j'achète pourtant beaucoup de livres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a une vraie crise dans le manga. A savoir maintenant si les éditeurs vont savoir rebondir...

      Supprimer
  15. J'en reste donc au Gourmet Solitaire, mon premier Taniguchi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, le gourmet solitaire, un petit chef d'oeuvre pour moi^^

      Supprimer
  16. J'avoue que rien que le titre ... Chez moi, c'est monsieur qui cuisine. Et d'accord avec toi, on dirait que la dame a 15 ans et pas 30 ans (peut-être parce que les japonais ont un goût pour les jeunes lolitas ? )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le titre résume bien l'ensemble remarque...

      Supprimer
  17. OK. On oublie, alors. (Un truc de moins dans la LAL, ouf!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va dire que je ne te le recommande pas spécialement (de toute façon tu as sans doute déjà une pal manga d'enfer, donc pas la peine d'en rajouter).

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !