jeudi 2 janvier 2014

Ma grande sœur à moi - Fanny Robin et Charlotte Cottereau

Pas simple d’avoir une grande sœur qui bave comme un crapaud et a ses mains « pliées comme des doigts de sorcière ». Une grande sœur qui vous « regarde avec ses grands yeux sans rien dire, ni rien faire » et qui sourit tout le temps. Une grande sœur à laquelle on ne peut confier aucun secret et qui focalise constamment l’attention des parents. Toujours elle qui est collée contre maman ou papa, toujours elle à qui on fait bien attention.

Du coup la cadette la déteste, elle pense que « la vie serait bien plus agréable si elle n’avait jamais été là. » Elle se confie à sa grand-mère. Cette dernière ne la gronde pas, elle lui dit juste de penser aux bons moments qu’elles passent ensemble. Parfois dans la rue les regards se posent sur l’ainée, comme si elle n’était qu’une bête curieuse et il faut alors la protéger. Et quand maman leur lit une histoire « je faufile ma main entre les doigts tordus de ma grande sœur. Le monde peut bien s’effondrer, rien ne peut nous atteindre. J’oublie tout ce que je déteste tellement en elle. Il suffit qu’elle soit là avec moi. »

Un magnifique album pour commencer l’année. Parler du handicap mental avec un ton d’une telle justesse est un miracle. Les réactions de la petite sœur sonnent juste, sa frustration semble tellement légitime. Bien sûr la fin est optimiste et positive mais le propos ne se perd pas dans un océan de guimauve et reste réaliste.

Les illustrations de Charlotte Cottereau, dont j’avais découvert le talent avec Le voyage de Mamily, sont douces et colorées, elles apportent au texte une touche de sérénité et de délicatesse tout à fait appropriée.
 
Un album touchant et sensible. Chapeau bas aux auteurs pour avoir traité avec tant de finesse un sujet aussi casse-gueule.

Ma grande sœur à moi de Fanny Robin et Charlotte Cottereau. Vilo Jeunesse, 2013. 36 pages. 15 euros. A partir de 5-6 ans.








10 commentaires:

  1. Je suis sidérée de constater que la littérature jeunesse aborde vraiment tous les sujets. Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour cela que cette littérature est devenue si riche et si foisonnante.

      Supprimer
  2. Un joli message d'espoir pour commencer l'année !

    Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis bien tombé pour ma première lecture de l'année.

      Supprimer
  3. Une manière originale et réconfortante de commencer l'année !

    RépondreSupprimer
  4. Les livres pour enfants brident de moins en moins les tabous et c'est tant mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une tendance assez récente d'aborder tous les sujets sans tabous mais c'est vraiment une bonne chose.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !