samedi 25 janvier 2014

Goodbye Bukowski - Flavio Montelli

Bukowski est mon écrivain préféré celui qui a fait de moi un lecteur, rien de moins. On « fête » en 2014 les 20 ans de sa mort et pas mal d’ouvrages lui seront consacrés. Des rééditions de ses textes, un recueil d’inédits que je suis en train de dévorer, quelques biographies que j’ai déjà lues et donc cette BD réalisée par un jeune dessinateur italien né en 1984.

On y découvre Bukowski à 50 ans, au moment où il tente de percer en littérature. Poète reconnu pour ses lectures publiques mouvementées, père d’une fillette de six ans, il s’abîme chaque jour un peu plus dans l’alcool et la solitude. Sa courte liaison avec Diana met fin à plusieurs années sans femme. Entre deux frasques éthyliques, il parvient à être un papa plein de tendresse. Puis on revient sur sa jeunesse, le père violent qui le fout à la porte à 18 ans, les petits boulots qu’il enchaîne à travers l’Amérique, de chambres minables en chambres minables, ses premières tentatives d’écriture qui se soldent par des refus de tous les éditeurs auxquels il soumet ses textes. Il échappe à la mobilisation en 1945, réformé pour instabilité mentale. Puis ce sont ses années de travail abrutissant à La Poste. Montelli raconte aussi la fameuse anecdote où il se retrouve à l’hôpital pour un terrible ulcère dont il réchappe miraculeusement. Le médecin lui dit que s’il boit un verre de plus, il y laissera sa peau. Buk l’écoute religieusement et en sortant de l’hosto il rentre dans le premier troquet et s’en jette un derrière la cravate. 

L'ouvrage se termine sur deux rencontres qui vont changer sa vie. D’abord un éditeur qui lui demande d’écrire un roman et lui propose de le rémunérer avant même la publication, ce qui lui permet de quitter son boulot. Il rédige alors « Le postier » en 21 jours. Ce sera le véritable début de sa carrière. Ensuite il rencontre Linda, avec laquelle il se mariera en 1985. Une femme extraordinaire qui veillera sur lui et l’accompagnera jusqu’à son dernier souffle.

Un album sympa mais sans plus. C’est assez décousu, on passe d’un événement à l’autre, d’une période à l’autre sans véritable lien. Le portrait est touchant sans tomber dans l’idolâtrie, ce que je craignais le plus. Maintenant je me demande à qui s’adresse cette BD. Les fans connaissant sa vie par cœur (c'est-à-dire moi) n’y apprendront rien de nouveau. Les autres risquent d’être un  peu perdus. Surtout, le plus gros problème selon moi c’est que l’on ressort de cette lecture sans avoir compris à quel point cet écrivain est gigantesque. Je ne sais pas, ça manque de citations, de quelques extraits, d’indices permettant à un néophyte de déceler la nature si particulière et incroyablement moderne de son œuvre. Du coup, « frustration » est le mot que je garderais en refermant ce livre.


Goodbye Bukowski de Flavio Montelli. Casterman, 2014. 156 pages. 15 euros.



34 commentaires:

  1. Dommage pour le fan que tu es donc... Ce n'est évidemment pas comme ça que je compte découvrir le bonhomme, rien ne vaut ses écrits non ? ;-)

    RépondreSupprimer
  2. je suis déçue pour toi, mais tu sais même s' il ne fait pas parti de mes écrivains préférés je sais que c'est un grand, un très grand poète et écrivain. Ne dit on pas que les plus grands sont les plus névrosés...

    Sur youtube il y a une interview de lui par Bernard Pivot "Apostrophe" mais je suppose que tu l'as vu ?

    http://www.youtube.com/watch?v=BlZKM30H4uw

    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'apprends-je ? Ce n'est pas TON écrivain préféré...

      Pffff. Déception !

      Supprimer
    2. Je connais cette vidéo avec Pivot qui a permis de le faire connaître encore plus en France mais je déteste la regarder tant il est dans une caricature de lui-même qui me sort par les yeux.

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas cette version BD. Du coup... Je suis fan... Je connais un peu (mais pas autant que toi) sa vie ; mais je crois que je préfère rester sur ses écrits

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Crois-moi, si tu es fan, tu peux en rester à ses écrits.

      Supprimer
  4. Hum, oui, je ne connais pas, mais si on veut le découvrir, mieux vaut te demander par quoi commencer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Commence par Les nouveaux contes de la folie ordinaire ! Hey, ça tombe bien, on le lit en LC pour le 09 mars.^^ Voire un peu plus tard, on est très souple.^^

      Supprimer
    2. Oui, commencer par les "contes de la folie ordinaire" ou les "nouveaux contes de la folie ordinaire", c'est très bien pour se faire une idée précise de son oeuvre.

      Supprimer
  5. Je suis loin de partager ton admiration pour Bukowski, mais j'admire ta constance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Loin de moi l'idée de faire l'unanimité avec cet auteur de toute façon ;)

      Supprimer
  6. J'ai tout de suite pensé à toi en la voyant. Hier encore, chez Bulle, je disais à Aurélia, "oh mais cette BD, j'aurais pu l'offrir à Jérome." Finalement, je ne regrette pas de ne pas avoir sauté le pas pour ce titre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai moi-même acheté là-bas vendredi. Et c'est gentil d'avoir pensé à moi en le voyant, ça me fait plaisir, vraiment.

      Supprimer
  7. Je n'ai pas envie de lire cette BD après ce que tu en dis ici. En revanche je relirais bien un peu de Bukowski encore!

    RépondreSupprimer
  8. Je ne vais pas noter. Mais j'ai Bukowski à découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas sûr du tout que ce soit un écrivain pour toi mais ça ne coûte rien d'essayer.

      Supprimer
  9. Rien lu de Bukowski, c'est Delerm qui le cite dans une chanson...Voilà le seul élément que je connaisse, mais je crois que j'ai un titre ds ma PAL...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux être un peu bousculée par une écriture "vivifiante", tu pourras le sortir de ta pal un jour ou l'autre.

      Supprimer
  10. Figure-toi que je n'ai jamais lu Bukowski, alors que je me promets de le faire avec régularité depuis au moins vingt ans. Faut commencer par quoi pour être sûr d'avoir un coup de foudre à la hauteur de ses attentes ? :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si on peut avoir un coup de foudre pour ce qu'il écrit (même si en fait c'est ce qui m'est arrivé). Si tu aimes les nouvelles, n'importe lequel de ses recueil fera l'affaire ("Contes de la folie ordinaire", "Je t'aime Albert", "Au sud de nulle part"). Dans ses romans je te conseille "Factotum" et "Le postier". Évite son tout dernier, "Pulp" que j'ai trouvé très mauvais, "Women" qui est roman sur les femmes extrêmement misogyne (à ne pas prendre au 1er degré mais quand même, ça peut froisser) et "Hollywood" où il raconte par le menu l'aventure du film "Barfly" de Barbet Schroeder inspiré de sa vie (sans intérêt selon moi). Après il reste son autobiographie, "Souvenirs d'un pas grand chose" (j'adore ce titre !) que j'ai trouvé excellente.
      Il a aussi écrit beaucoup de poésie et de chroniques ("Le journal d'un vieux dégueulasse" et "Le ragoût du septuagénaire" par exemple) mais mieux vaut ne pas commencer par ça.

      Supprimer
  11. Un écrivain que j'adore ! Mais je pense que je vais passer mon tour...

    RépondreSupprimer
  12. du peu que j'en vois, je dirais que les dessins ne collent pas avec le personnage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les dessins le représentent bien mais ils ne sont pas top.

      Supprimer
  13. Je me serais bien rabattue sur cette BD pour la bio de Buk, mais j'ai récemment rediscuté Bukowski avec mon ami aussi admiratif de l'auteur que toi et qui m'avait donné envie de le découvrir il y a quelques années, et il m'a dit que pour lui, le plus marquant ça avait été son roman autobiographique (Souvenirs d'un pas grand-chose ? - je ne sais plus, j'ai déjà oublié le titre). Ça expliquait tellement de choses sur le personnage Buk et sur son oeuvre. Du coup, que la lecture des Nouveaux contes... soit concluante ou non, je pense que je lirai aussi les Souvenirs... par curiosité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souvenirs d'un pas grand chose est le meilleur moyen de découvrir le personnage. Surtout si après tu enchaînes avec "Le postier" et "Factotum", eux aussi très autobiographiques.

      Supprimer
  14. Rien ne vaut ses écrits pour le découvrir je suppose.
    A ce jour je n'ai lu que Les Contes de la folie ordinaire mais j'en ai plusieurs en attente dans ma PAL...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'attends-tu pour les sortir fissa de ta pal !!!!

      Supprimer
  15. Mon coeur a sauté au début de ton billet, quoi ? Une BD sur Bukowski ???? Et puis voilà... j'ai déchanté... "sympa mais sans plus" ... ça m'énerve déjà !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que je ne vois pas ce que ça apporte de plus...

      Supprimer
  16. Oh, zut. Cette collection est drôlement bien d'habitude. Mais ton billet me rappelle que c'est un auteur que je n'ai jamais lu :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de vraies perles dans cette collection mais celui-là n'en fait pas partie^^

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !