dimanche 4 août 2013

Zéro pour l’éternité T1 - Naoki Hyakuta et Souichi Sumoto

Kentarô est un NEET, un célibataire sans emploi ayant arrêté ses études. Un jeune qui passe son temps à ne rien faire et a du mal à se voir un avenir. Quand sa sœur lui propose de faire des recherches sur leur grand-père mort au cours de la seconde guerre mondiale, Kentarô accepte du bout des lèvres. Dès le début de son enquête il découvre que ce grand-père a perdu la vie au cours d’une mission suicide. En rencontrant un des derniers pilotes encore vivant ayant connu son aïeul, il comprend que ce dernier était tout sauf un héros.       

J’avoue que j’y suis allé à reculons. Un manga sur les kamikazes japonais, pas vraiment mon truc. La surprise fut d’autant plus belle. Adaptée d’un roman, cette histoire met en lumière la difficulté pour la jeunesse nippone actuelle d’accepter le passé guerrier de l’archipel. Elle montre aussi à quel point la société a toujours du mal à se considérer à la fois comme victime de la bombe et complice de la folie du Reich. Et puis l’on découvre que nombre de Kamikazes n’étaient pas habités par une quelconque fierté et que leur sacrifice, loin de relever du courage, était souvent dicté par un ordre de la hiérarchie auquel il était impossible de ne pas se plier. Des hommes comme les autres et non des ultranationalistes prêt à tout pour la prospérité éternelle de leur pays (le fameux cri « banzaï » signifie « prospérité éternelle »). Autre thème abordé par ce manga, l’attentat du 11 septembre au cours duquel les djiadistes d’Al-Qaida furent qualifiés par les médias de kamikazes. Une appellation inadmissible pour les japonais tant l’attitude des kamikazes de la seconde guerre mondiale n’avait pour eux strictement rien à voir avec celle des terroristes.         

Une lecture passionnante qui insiste sur la difficulté pour le Japon d’aujourd’hui de faire sereinement son devoir de mémoire. Trois autres tomes sont parus (la série en comptera 5 en tout) et je vais me faire un plaisir de tous les découvrir.



Zéro pour l’éternité  T1
de Naoki Hyakuta et Souichi Sumoto. Delcourt, 2013. 205 pages.  8,00 euros.

L'avis de Choco
L'avis de Yaneck



16 commentaires:

  1. BanzaÏÏÏÏÏÏÏÏÏÏÏÏ...!!!!!!oh que çà fait du bien le matin ....suis détendu là...il peut aller bosser Jack^^...je le note ce manga bien sûr...ohayo...^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un superbe premier tome, tu devrais apprécier.

      Supprimer
  2. Cinq tomes sur les kamikazes! C'est tenable?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ne se réduit pas aux kamikazes, loin de là. C'est une réflexion beaucoup plus profonde sur la façon dont le Japon d'aujourd'hui tente de vivre avec son douloureux passé.

      Supprimer
  3. Je ne sais pas trop pourquoi (enfin si les Kamikazes tout de même !) mais cela me fait penser au livre de Nicole Roland... Kosaburo 1945. A lire aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas du tout cette référence, je la note avec plaisir.

      Supprimer
  4. Et oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, c'est intéressant la vie d'un kamikaze... lol

    Sinon, comme tu le constateras sur ce commentaire, je suis parti sur wordpress. Et petit à petit je fais migrer les articles à la main... Déjà 150....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui toi aussi tu te mets à Wordpress. En même temps je pense qu'il n'y a pas mieux.

      Supprimer
  5. le sujet est d'autant plus intéressant qu'on a rarement le point de vue des japonais sur cette période dans la littérature. Est-ce que tu as lu le roman ? porte-t-il le même titre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le roman n'est pas paru en France. Du coup forcément je ne l'ai pas lu (j'ai encore quelques lacunes avec le japonais littéraire^^).

      Supprimer
    2. arf zut ! je lis un eu le japonais mais ça reste très scolaire, flûte alors ! Dewa mata ;)

      Supprimer
    3. Il va falloir attendre qu'un éditeur français se lance dans la traduction (ce qui reste très hypothétique...).

      Supprimer
  6. J'y serai aussi allé à reculons ou pas du tout mais finalement pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement c'est une bonne surprise, ça fait du bien parce que j'ai eu un peu de mal avec les mangas dernièrement.

      Supprimer
  7. Forcément la série est dans ma LAL depuis la sortie du 1er tome. ton billet me renforce dans l'envie de le lire. Mais vu le peu de mangas que je lis en ce moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas quand sortira le dernier volume mais il se pourrait bien que je lise tout d'un seul coup !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !