mardi 13 août 2013

L’été slovène - Clément Bénech

Ils sont partis pour respirer l’air pur de la Slovénie. Leur couple bat de l’aile, c’est l’occasion de se retrouver et de prendre un nouveau départ. Des vacances simples, en immersion dans ce pays dont ils ne connaissent rien. Les péripéties s’enchaînent, la complicité semble toujours là malgré quelques moments plus tendus que d’autres. Pourtant, au fond d’eux-mêmes ils savent que le fil ténu qui les relie est sur le point de céder…   

Un premier roman agréable mais loin d’être inoubliable. De courts paragraphes, un style très descriptif qui empile de petites saynètes souvent proches de l’anecdotique, une dose de dérision et d’ironie, c’est frais et léger, rien de plus. Dans le genre « couple au bord de la rupture », le dernier roman de Stewart O’Nan (Les joueurs) a placé la barre tellement plus haut qu’il est difficile de soutenir la comparaison. Finalement si j’ai lu ce texte avec un certain plaisir c’est essentiellement parce que je me suis souvent retrouvé dans le personnage masculin, pas forcément au niveau du ton mais plus pour ce qui est de son attitude. Cette façon de tout prendre à la légère, de lancer des traits d’humour à contre temps qui agacent sa compagne, d’enfiler le costume du rabat-joie à la moindre occasion, c’est tout moi !  Bon, pour revenir au texte je dirais que c’est une lecture de vacances idéale : gouleyante mais sans prétention, un peu comme le rosé pamplemousse que l’on s’enfile à l’apéro avant d’attaquer les brochettes.

Il ne faut pas non plus oublier que Clément Bénech n’a que 21 ans. Pour une première tentative, c’est indéniable, le potentiel est là. Un écrivain à suivre donc...
 
L’été slovène de Clément Bénech. Flammarion, 2013. 126 pages. 14 €.


Un titre repéré chez Keisha et Clara et une lecture commune que j’ai le plaisir de partager avec Noukette (il y avait longtemps !).

Les avis de Kathel, Keisha et Clara



26 commentaires:

  1. Du potentiel, c'est sûr, par rapport aux niaiseries qui paraissent (ou vont paraitre) J'ai beaucoup aimé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est d'ailleurs ton billet qui m'a convaincu de le lire.

      Supprimer
  2. A choisir je suis indéniablement plus tentée par "les joueurs", mais pourquoi pas...

    A découvrir...

    Ta rapidité de lecture me fascine et m'inquiète à la fois...est ce moi qui suis trop lente ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui "Les joueurs" est plusieurs crans au-dessus. Et sinon en ce moment je parle de livres lus pendant mes vacances en bord de mer. Je n'avais pas grand chose d'autre à faire alors j'ai pros de l'avance^^

      Supprimer
  3. A suivre, c'est sûr. Merci pour le lien.

    RépondreSupprimer
  4. "gouleyante mais sans prétention", c'est une chouette lecture apéritive peut être un peu jeune? ton billet donne envie de déguster, en tout cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça manque un peu de maturité mais c'est loin d'être désagréable.

      Supprimer
  5. J'ai déjà ressenti aussi plus d'empathie pour un livre quand je me reconnaissais dans un des personnages... mais je suis certaine que je ne n'employerais pas la comparaison avec le rosé pamplemousse : ça doit être... beurk ! (j'suis rabat-joie aussi quand je veux !) ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non, c'est très bon le rosé pamplemousse, ça se boit comme du petit lait...

      Supprimer
  6. Je préfère donc noter Les joueurs et son nom pour un prochain roman, quand il aura un peu mûri !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une façon de voir les choses tout à fait acceptable^^

      Supprimer
  7. si ce n'est pas inoubliable, je ne note pas! ;-) Trêve de plaisanterie, tu lis à la vitesse de l'éclair ou tu n'as pas besoin de dormir?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait je lis surtout des livres de moins de 200 pages, ça aide ;)

      Supprimer
  8. Je suis persuadée que tu ne ressemble pas à ce personnage souvent à baffer il faut bien le dire... Cela dit, sa compagne n'est pas mal dans le genre ! ;-) En tous cas une chose est sûre, cet auteur a du talent et je l'attends au tournant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faudra surveiller la suite. Et tu as raison, sa compagne est juste insupportable, je ne pourrais pas vivre avec une fille pareille !

      Supprimer
  9. Bon, moi, elles ne me tentent pas ces vacances slovènes.

    RépondreSupprimer
  10. Pas évidents les premiers romans! je viens d'en lire deux à oublier au plus vite. D'un ennui pas possible! Alors pour celui-là je note le nom de l'auteur et je vais attendre son prochain récit! Je deviens prudente!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut un peu d'indulgence pour les 1ers romans mais il est vrai que parfois c'est vraiment très très moyen !

      Supprimer
  11. Y en a qui partent en Slovénie et d'autres au Casino...
    Avant de noter ce titre, je vais aller lire les avis de tes copines.
    A+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les avis de mes copines sont plus enthousiastes que le mien il me semble...

      Supprimer
  12. Toujours pas tentée par cet été slovène.

    RépondreSupprimer
  13. Réponses
    1. Ah oui, une lecture parfaite pour les vacances.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !