jeudi 16 mai 2013

Une chanson pour l’oiseau - Margaret Wise Brown et Remy Charlip

L’oiseau est mort, les enfants ont trouvé son petit corps tout raide et tout froid. Bien sûr les enfants étaient tristes que l’oiseau soit mort mais ils étaient aussi contents de pouvoir s’occuper de lui en lui offrant une sépulture décente. Ils l’ont donc emporté dans le bois et ont creusé un trou dans la terre. Ils l’ont enveloppé dans des feuilles de vigne et l’ont posé dans le trou. Ensuite ils l’ont recouvert de fougère, de petites violettes blanches et de jonquilles. Puis ils ont chanté et pleuré avant de déposer sur sa tombe une pierre sur laquelle ils ont écrit : « ici repose un oiseau qui est mort. »

Un texte de 1938 qui fut illustré en 1958 par Remy Charlip. Décédée en 1952, Margaret Wise Brown n’aura jamais vu son histoire mise en images. Édité pour la première fois en France, cet album devenu un classique de la littérature jeunesse américaine est pour le moins surprenant. Par la modernité de son thème d’abord. L’évocation de la mort est empreinte d’une certaine justesse et ces enfants voulant organiser des funérailles comme les grandes personnes ont quelque chose de touchant. Par la simplicité de ces illustrations et de sa mise en page ensuite. Une vraie patine dans le trait et les couleurs de Charlip. Le coté suranné fait tout le sel de ce petit livre qui, contrairement à bien d’autres, ne galvaude pas le qualificatif de « vintage ». L’organisation de l’ouvrage est répétitive et fait se succéder des double-pages de texte et des doubles-pages illustrées totalement muettes.

Une vraie plongée dans le patrimoine de la littérature jeunesse mondiale. L’occasion de découvrir s’il en était encore besoin que si les choses ont bien changé en 75 ans, certains « vieux » albums possèdent aujourd’hui encore un incontestable charme.
 
Une chanson pour l’oiseau de Margaret Wise Brown et Remy Charlip. Didier jeunesse, 2013. 48 pages. 11,90 euros. A partir de 5 ans.

L'avis d'un autre endroit pour lire









16 commentaires:

  1. Ca y est, le titre du blog a encore changé....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'il est revenu à la normal.

      Supprimer
  2. Un classique que je ne connaissais pas. Merci pour la découverte et je suis d'accord certains "vieux" albums nous charment véritablement. Peut être par nostalgie ou parce qu'ils sont le reflet d'une époque que nous n'avons pas connu mais sur lequel nous avons greffé un peu de notre imaginaire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je ne connaissais pas mais en même temps il n'avait jamais été traduit en français. En tout cas j'aime découvrir le patrimoine de la littérature jeunesse mondiale, c'est enrichissant je trouve de savoir à quoi ressemblaient les livres pour enfants d'antan.

      Supprimer
  3. Un album qui a tout pour me plaire :)
    Merci et bonne soirée bises

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas et je suis sûre que cet album va me plaire. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de quoi je suis ravi de te l'avoir fait découvrir.

      Supprimer
  5. J'adore Charlip. As-tu lu Heureusement ? Une perle, un régal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas lu "Heureusement" mais je m'empresse de le noter ;)

      Supprimer
  6. Un graphisme qui me rappelle celui qu'o trouvait sur certains de mes livres d'école !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ne te rajeunit pas du coup...

      Supprimer
    2. Non mais dis donc ! Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit !! Un peu de respect pour ton aînée !
      :-P

      Supprimer
    3. Rhooo si on peu plus taquiner un peu. Je peux me le permettre, je suis un jeunot par rapport à toi ;)

      Supprimer
  7. Un album où l'émotion semble au rendez-vous...

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !