samedi 25 mai 2013

Màn - Kim Thuy

Màn, la narratrice, a quitté Saigon pour rejoindre son mari, un restaurateur vietnamien exilé au Québec. Mariage arrangé bien sûr, l’époux ayant été choisi par sa mère. Elle s’installe dans sa nouvelle vie sans véritables espoirs ni regrets, semblant ne rien attendre de précis de cette existence entièrement dévouée au travail. Elle s’investit en cuisine, concoctant des plats qui parfois tirent des larmes aux clients. C’est sa meilleure amie Julie qui va l’ouvrir au monde et lui faire trouver le juste équilibre entre la rigidité de son éducation vietnamienne et les postures démonstratives propres aux occidentaux : prendre ses enfants dans ses bras, les embrasser, chanter à voix haute… Et puis il y a Luc, rencontré en France après la parution d’un ouvrage culinaire devenu un best seller. Luc, l’homme marié qui deviendra l’amant passionné, celui dont elle gardera en mémoire chacune des parcelles de la peau. Celui grâce auquel elle osera « se regarder nue longuement dans un miroir. » Une histoire d’amour aussi brûlante qu’impossible…

Le récit suit parallèlement le parcours de Màn et celui de sa mère. De courts chapitres, parfois de simples paragraphes, introduits par des mots français accompagnés de leur traduction en vietnamien. Le ton est proche de la confidence et les phrases semblent chuchotées. Parfois resurgissent du passé des lieux, des sensations enfouies. J’aime évidemment ce coté elliptique qui apporte une forme de légèreté. La confession, certes des plus intimes, reste constamment traversée par la plus grande pudeur. La narratrice marche sur un fil, elle se livre sans jamais tomber dans le grand déballage indécent.  

Un superbe texte à la fois tendre, délicat et gourmand. Dans ce métissage de goûts et de couleurs, cuisine et mémoire jouent un rôle majeur. Kim Thuy propose à travers ce touchant portrait de femme une réflexion sur l’identité, sur cette complémentarité entre l’héritage maternel et l’exil qui donne un sens à l’existence de Màn. Un grand merci à Marilyne pour m’avoir donné envie de découvrir ce court roman aussi fin qu’élégant, je me suis régalé.     

Màn, de Kim Thuy. Liana Levi, 2013. 144 pages. 14,50 euros.


N’oubliez pas si vous souhaitez découvrir ce titre de participer au concours que je propose jusqu’à mercredi prochain. Et filez donc voir le billet de Marilyne qui m’a convaincu de découvrir ce roman et l’excellent article qu’elle a rédigé suite à sa rencontre avec l’auteure.



58 commentaires:

  1. Ça me donne faim rien que d'imaginer les clients qui savourent au point d'avoir les larmes aux yeux. En dehors de ça ce roman a l'air intéressant et sensible, je pense que ça me plairait :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai aucun doute sur le fait que ça te plairait...

      Supprimer
  2. Je me régale d'avance ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il est dans ta pal. Une bonne pioche !

      Supprimer
  3. J'avais beaucoup aimé Ru de la même auteure. La même forme narrative avec ces courts chapitres. J'avais aimé cette façon de faire, comme si elle posait des pensées sans forcément de lien les uns avec les autres mais formant tout de même un tout. une réflexion à l'état brute qui suggère notre réflexion d'un chapitre à l'autre aussi.
    Bonne soirée bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va falloir que je lise Ru du coup. M'étonnerait que je sois déçu...

      Supprimer
  4. RAVIE :) Et je ne peux qu'acquiescer au commentaire de Laure. Légèreté et force des émotions, tout ce qui est en suspension comme en apesanteur, tout est dit.
    Tu me donnes envie de le relire déjà !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je suis ravi. Sans toi je serais passé à coté et ç'aurait été dommage !

      Supprimer
  5. A ton résumé, j'ai l'impression qu'après le succès de ru, l'auteure reprend un peu non pas les mêmes ingrédients, mais la même recette... Est-ce seulement une impression ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Ru mais il me semble que c'était beaucoup plus autobiographique. Maintenant, est-ce qu'elle applique la même recette ? Je ne saurais te dire.

      Supprimer
  6. Marilyne et son billet m'avait interpellée, ton billet achève de me convaincre qu'il me faut découvrir cet auteur ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux. Et puis je te rassure, c'est très différent de Julie Otsuka ;)

      Supprimer
  7. Bon...je vais adorer c'est sûr...par contre je commencerais bien à la lumière du commentaire de Laure plus haut par lire son premier roman...cela me semble plus judicieux...je note^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à mon avis plus judicieux, tu as raison. Moi je vais faire l'inverse...

      Supprimer
  8. oh la la, celui-ci me plairait forcément, tu le sais hein, tentateur ! ;)Il mêle tout ce que j'aime et puis ...littérature asiatique alors forcément. Allez hop dans ma liste d'envies !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman pour toi, assurément !

      Supprimer
  9. Elodie, une de mes libraires chouchous, me l'a conseillé également !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voila donc une libraire qui connait son métier ;)

      Supprimer
  10. J'ai adoré Ru, j'attendais donc que l'auteur nous propose un autre titre... C'est fait, et je prends mon temps pour le trouver, je ne l'oublie pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de raison que tu ne l'apprécies pas si tu as aimé Ru.

      Supprimer
  11. Touchant, sensible et attirant donc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voila, voila, voila, c'est exactement ça...

      Supprimer
  12. J'aime beaucoup la plume subtile et délicate de l'auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont deux adjectifs qui lui vont parfaitement bien.

      Supprimer
  13. Malgré les avis plus que positifs, je ne me sens pas tellement attirée. Peut-être plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre, c'est une forme de narration assez spéciale.

      Supprimer
  14. Billet sucré salé qui m'a mit l'eau à la bouche ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est de toute façon un roman gourmand !

      Supprimer
  15. Il a des critiques très positives. Pourtant je commencerai bien par Ru !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le plus logique même si je n'ai pas procédé comme cela (en même temps la logique et moi ça fait deux).

      Supprimer
  16. Moi aussi je l'avais repéré chez Maryline, et voilà que tu en rajoutes une couche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur ce coup-là on est sur la même longueur d'onde elle et moi (comme souvent d'ailleurs).

      Supprimer
  17. Je ne suis pas sûre que son écriture me convienne et ce roman est sans doute trop court pour moi. Mais l'auteure avait eu la gentillesse de mettre un mot sur mon blog, suite à notre conversation sur la blogosphère littéraire qu'elle ne connaissait pas il y a deux ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est clairement pas un titre que je te conseillerais. M'étonne pas que tu n'aies pas apprécié Ru.

      Supprimer
  18. je lirai certainement "Man" j'ai adoré "Ru"
    et merci pour le lien vers le billet de Maryline: quelle énergie de vie chez cette auteure
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé ce billet de Marilyne, j'y appris un tas de choses sur cette auteure que je ne connaissais pas du tout.

      Supprimer
  19. Un roman à dévorer sans modération, alors.

    RépondreSupprimer
  20. J'aime beaucoup Kim Thuy et je n'attend que mon prochain passage à la librairie pour emporter ce livre avec moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, une auteure québécoise de ce talent, ce serait dommage de la rater.

      Supprimer
  21. Elle a donc conservé l'élégance De Ru. Si je ne le gagne pas, je l'achète de toute façon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Élégant, c'est un terme qui convient bien à son écriture je trouve.

      Supprimer
    2. Comme prévu, je l'ai acheté et je ne le regrette pas. Plaisir de lire et d'apprendre

      Supprimer
  22. Après t'avoir lu (et suivi chez Maryline), je note titre et auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux, c'est vraiment du tout bon !

      Supprimer
  23. Je suis à côte de la plaque mais en lisant ton avis, j'ai fredonné la chanson Mourir les sirènes du groupe Canada : aucun rapport avec ton texte, mais c'est comme cela. Bises

    RépondreSupprimer
  24. Désolé je ne connais pas du tout ce groupe. Tu sais moi, si ce n'est pas chevelu et que ça ne braille pas, j'ai du mal à y trouver mon compte.

    RépondreSupprimer
  25. J'ai beaucoup aimé ce que j'ai lu de l'auteur. Et elle est ma foi fort sympathique, en plus!

    Et moi je ne connais pas du tout ce groupe non plus, québécoise ou non!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui apparemment elle très sympathique !

      Supprimer
  26. Un très beau récit très poétique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un très beau texte, je suis content que l'aies apprécié.

      Supprimer
  27. j'ai mis un lien vers toi et je suis ennuyée car j'ai oublié le blog où je l'ai lu en premier

    RépondreSupprimer
  28. C'est suite à ton billet que j'ai découvert ce texte et je ne le regrette pas : un régal. Merci :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi de constater que tu as apprécié, c'est un texte magnifique.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !