vendredi 29 mars 2013

Histoire du chat et de la souris qui devinrent amis - Luis Sepulveda

Sepulveda © Métailié 2013
Mix est un vieux chat aveugle qui passe ses journées seul dans l’appartement de son maître, à Munich. Découvrant par hasard qu’une souris mexicaine a depuis peu investi son territoire, Mix va devenir son ami. Une amitié indéfectible où la complicité et l’entraide ne sont pas de vains mots… 

Un tout petit roman jeunesse du grand Sepulveda qui m’a d’abord plu, essentiellement parce que l’histoire de ce chat m’a rappelé celle de mon propre chat qui fêtera bientôt ses 15 ans et perd progressivement la vue. J’ai été touché par la description de sa vie quotidienne, le fait de laisser chaque élément de son environnement à sa place afin qu’il se sente à l’aise et s’appuie sur des repères bien précis pour continuer à mener une existence normale.  C’est exactement ce que nous nous efforçons de faire au quotidien, même si avec des gamines qui laissent tout traîner un peu partout, la pauvre bête doit continuellement faire face à de nombreux obstacles qu’il découvre souvent après s’être cogner dedans…

Pour revenir au roman, je dois bien avouer que la suite m’a beaucoup moins emballé. La rencontre avec la souris, l’évolution de leur relation toujours plus amicale, leurs quelques péripéties très basiques, tout cela m’a semblé bien fade. Surtout, l’ensemble est tellement pétri de bons sentiments que ça en devient agaçant. Il y a notamment ces nombreuses phrases venant conclure certains paragraphes, sorte d’aphorismes qui sonnent comme des sentences quelques peu moralisatrices et qui frisent le ridicule : « Les amis veillent au bonheur de l’autre » ; « Les amis veillent toujours sur la liberté de l’autre » ; « Les amis comprennent les limites de l’autre et lui viennent en aide » ; « Quand les amis s’unissent, ils ne peuvent pas être vaincus » ; « Les amis pour de vrai partagent ce qu’ils ont de meilleur ». J’entends bien la volonté humaniste de Sepulveda, son intention de célébrer la force inébranlable de l’amitié, mais je trouve que les ficelles utilisées sont un peu grosses. Reste la petite musique propre à ce magnifique écrivain qu’il est toujours aussi agréable de parcourir au fil des pages. 
  
Un texte parfait pour les enfants désireux de découvrir une histoire très positive (pour ne pas dire cucul). Personnellement, j’ai trouvé que ce coté « chamallow sucré » tout en rondeur manquait quelque peu d’aspérité. Mais bon, je ne suis pas le public cible et mon âme d’enfant a depuis longtemps disparu alors mon avis ne vaut pas tripette. Filez plutôt voir ce qu’en pense Marilyne, son billet risque de sacrément plus vous donner envie que le mien ! 


Histoire du chat et de la souris qui devinrent amis - Luis Sepulveda. Métailié, 2013. 80 pages. 11 euros. A partir de 7 ans. 

Sepulveda © Métailié 2013


36 commentaires:

  1. ... Comme tu le sais, je n'ai pas perçu les maximes comme des sentences ou des morales. Nous avons tout de même entendu la même petite musique :)
    ( ben oui, où qu'elle est ton âme d'enfant ??? ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta mansuétude. On n'est pas tout à fait d'accord sur ce titre, c'est pas souvent que nos avis divergent^^

      Supprimer
  2. Oublié de te dire : j'ai craqué pour l'album " Le procès " :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette ! J'ai hâte de savoir ce que tu en penses.

      Supprimer
  3. Qu'est-ce que j'avais aimé "Le vieux qui lisait des romans d'amour" ! Je crois que je préfère sa littérature adulte ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime beaucoup ce qu'il écrit pour les adules. Je garde un très bon souvenir de "L'ombre de ce que nous avons été".

      Supprimer
  4. Moi, c'est la rencontre avec l'auteur au Festival America que je n'ai pas aimée. Je trouvais qu'il se la jouait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était en dédicace sur le stand Métailié samedi après-midi, je ne l'ai aperçu que de loin.

      Supprimer
  5. Je ne connais que ses écrits pour adultes (qui me plaisent bien). Faudrait voir si cette histoire plait aux plus jeune, petit vieux bourru ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, c'est ça, il faut peut-être laisser ce titre aux enfants, tout simplement.

      Supprimer
  6. Ben oui quoi, tu n'as pas gardé ton âme d'enfant? Pourtant tu as ce qu'il faut à la maison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il doit y avoir trop d'âmes d'enfants à la maison du coup moi il faut que j'enfile le costume du papa rabat-joie.

      Supprimer
  7. Peut-être que certains enfants trouveraient ça "cucul" aussi... Les tiens sont peut-être trop petits pour servir de cobayes? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je pense que ma pépette n°2 (7 ans) est le public idéal. D'ailleurs je vais lui proposer de le lire.

      Supprimer
  8. J'adore quand tu n'aimes pas ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Une jolie manière de dire que tu n'as pas aimé. Un article délicat, à défaut d'un bon livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire me fait très plaisir parce que j'ai l'impression que tu as tout à fait compris ce que je voulais exprimer dans ce billet.

      Supprimer
  10. Le billet de Marilyne est très joli et très tentant mais, vu qu'ici nous n'apprécions ni l'un ni l'autre les trucs pétris de bons sentiments, je crains que nous n'accrochions pas plus que toi. Heureusement que tu es là pour ronchonner. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas sûr en effet que ce titre vous convienne. En tout cas je ne prendrais pas le risque de vous le conseiller^^

      Supprimer
  11. je ne connais pas celui là mais j'ai offert en livre audio son roman l'histoire d'une mouette et d'un chat qui apprit à voler et c'est excellent et pas du tout Shamalloiw :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'histoire de la mouette et du chat est très différente (et surtout bien meilleure selon moi).

      Supprimer
  12. Comment ça tu as perdu ton âme d'enfant ? Elle est forcément là quelque part !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, il faut absolument que je remette la main dessus.

      Supprimer
  13. Dans le titre de ton article, deux mots m'ont interpellée : Luis Sepulveda ! Et ces deux mots magiques me motivent malgré tes bémols ! bises et bonnes fêtes de Pâques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le lis je serais très heureux de savoir ce que tu en pensent.
      Joyeuses Pâques à toi aussi (et doucement sur le chocolat, hein...)

      Supprimer
  14. Voici un Sepulveda que je ne connais pas ! Ce que tu en dis me tente bien ( et ma fille aussi ;) ) mais je crois que c'est l'histoire touchante de ton vieux chat malvoyant qui m'a définitivement convaincue ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, mon chat et moi, c'est une grande histoire d'amour. On l'avait récupéré bébé à la SPA pendant la coupe du monde 98, ça commence à faire !

      Supprimer
  15. Dommage que tu n'aies pas apprécié ce nouveau Sepulveda/jeunese ! Je pense que les aphorismes sur l'amitié qui te dérangent, accompagnent bien la réflexion sur "grandir/vieillir". C'est un sujet grave qui questionne beaucoup les enfants et que l'auteur traite avec beaucoup de délicatesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que je regrette, c'est que le propos manque un peu de finesse. Pour le reste, c'est une jolie histoire.

      Supprimer
  16. Je préfère me fier à l'avis de Marilyne vu que j'ai aimé "Histoire de la mouette et du chat qui lui apprit à voler" ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien de te fier à MArilyne, son avis est toujours précieux^^

      Supprimer
  17. Dommage, cet histoire de chat m'aurait bien plu....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux la lire, d'autres ont beaucoup aimé.

      Supprimer
  18. Vilain va... ! Bon, je l'ai... dédicacé en plus...! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chance ! Et tu vas fondre pour cette jolie histoire d'amitié je parie^^

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !