mardi 6 mars 2012

Le premier mardi, c'est permis (5) : Comment rater sa vie sexuelle

Rose et Dannam
 © La Musardine 2012
Rappelez-vous, je me plaignais le mois dernier de cette littérature érotique à l’eau de rose qui met scène des apollons trop membrés et trop endurants pour être vrais. Je me prenais à rêver de héros masculins lambda pétris de défauts et très éloignés de ces inaccessibles surhommes. Alors quand je suis tombé l’autre  jour sur cet ouvrage annonçant fièrement en 4ème de couverture qu’il s’adressait « à tous ceux qui en ont assez qu’on leur demande d’être des bêtes au lit », « à tous ceux prêts à renoncer au culte de la performance », je pensais voir trouvé une vraie pépite. Malheureusement ma joie a été de courte durée...

La première partie, consacrée à l’attitude du loser sexuel avant la drague, est sans aucun intérêt. Soyez repoussant, sentez mauvais, oubliez la brosse à dents et le dentifrice, choisissez la coupe de cheveux la plus ringarde possible et le pseudo le plus pourri sur un site de rencontre, c’est la certitude de rater sa vie sexuelle mais aussi sa vie sociale et pour le coup je trouve ça complètement ridicule. Sans compter le petit paragraphe bien macho : « Les filles sont tout à fait incapables de comprendre quoi que ce soit à l’argent, sinon pour le dépenser [...] Donc, pas d’hésitation, donnez-leur des leçons d’économie pour les faire fuir. » (no comment !). J’ai très rapidement survolé ces pages pour m’intéresser à la seconde grande partie traitant de la sexualité (en même temps si les auteurs étaient cohérents, cette partie n’aurait pas lieu d’être puisque vu les conseils prodigués avant la drague, il est totalement impossible d’imaginer amener qui que ce soit dans son lit après la drague, même un animal de compagnie).

Peu importe, la partie consacrée au sexe est quand même la plus agréable à lire (heureusement) tant le catalogue de conseils proposés pour être un gros nul au lit donne le vertige. Les choses ne sont pas tout à fait présentées de cette façon là mais c'est ainsi que je les ai interprétées :

- pour éviter l’érection ? Il faut manger gras, avoir 3 grammes d’alcool dans chaque bras, s’être masturbé frénétiquement dans les heures précédant le rapport, etc.

- L’anatomie féminine à maltraiter ? Rien de plus simple : commencez par les seins en broyant le soutien gorge à 125 euros puis malaxez-moi ça comme une bonne pâte à pain ou utilisez les pinces à tétons SM dès la première rencontre, l’effet de surprise sera parfait. Si vous devez vous pencher sur le cas du clitoris, frottez-le comme quand vous récurez la cuisinière au tampon jex. Succès garanti !

- Les préliminaires ? Vous avez le choix : 1) les oublier 2) les bâcler.

- Le cunnilingus ? C’est pas compliqué, pour le foirer totalement, prenez un air dégoutté, croquez le petit bouton à pleine dent ou, plus subtil, bavez comme un bouledogue assoiffé et essuyez vous la bouche sur la dentelle de sa nuisette, elle sera ravie.

- La fellation : l’hygiène douteuse ou la tentative d’étouffement par exemple sont de bonnes entrées en matière. Le must ? Jouir sans prévenir, surtout si c’est une fellation sans capote. Madame va adorer.

Je vous fais grâce des chapitres sur la sodomie, les positions nulles au lit ou le mauvais usage des sextoys, il faut bien garder un peu de suspens...

Au final, on n’est pas loin du totalement lamentable. Seule partie à peu près valable (et encore), celle présentant le top 7 des nuls au lit : de l’égoïste (celui qui disparaît dans les 20 secondes suivant une éjaculation rapide en grognant « Putain, ça fait du bien ») au sûr de lui qui ne peut rien apprendre de nouveau en matière de sexualité en passant par le sportif (celui qui transforme le moindre petit missionnaire en séance de pompes), les portraits dressés sont assez justes et plutôt rigolos. Il n’empêche, il n’y a pas grand-chose à sauver de cet anti-manuel du sexe. Je sais bien qu’il faut prendre un bouquin pareil au 6ème ou au 7ème degré pour en apprécier la quintessence mais là, j’ai beau chercher, je ne la vois pas cette fameuse quintessence. C’est à se demander comment les éditeurs peuvent accepter de publier des torchons pareils. Peut-être parce qu’ils savent qu’il y aura des couillons comme moi pour les acheter !

Comment rater sa vie sexuelle de Stéphane Rose et Marc Dannam. La Musardine, 2012. 170 pages. 13,20 euros.




22 commentaires:

  1. Tu as dépensé 13,20 euros pour un truc pareil? (les filles ne sont pas toutes des dépensières, tu sais...)(enfin, ça dépend dans quel magasin on les lâche)(le tout est de connaître lequel)^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, que veux-tu, le rendez-vous de Stephie me pousse parfois à faire n'importe quoi^^

      Supprimer
    2. Style c'est de ma faute...

      Supprimer
    3. Ben oui, un peu quand même...

      Supprimer
  2. Bon, doit-on en conclure que tu es définitivement un bon coup ? Ceci dit, je ne suis pas fan de ce qu'écrit Dannam... ça semble se confirmer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chut, qui sait, on peut peut-être réussir à serrer par son blog... (perso, ça n'a rien fait aboutir pour moi, rires)

      Supprimer
    2. Remarque après avoir lu ton billet du jour je me dis qu'il me faudrait peut-être une cougar pour me remettre à niveau (malheureusement je n'ai plus rien du perdreau de l'année, je ne suis pas du tout le genre de proie qu'elles apprécient^^).

      Supprimer
  3. Voilà un billet qui met de bonne humeur pour la journée ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était (modestement) mon but en le rédigeant. Il n'y avait de toute façon rien d'autre à faire avec ce bouquin !

      Supprimer
  4. Un double merci: d'abord pour nous éviter l'achat et la lecture de ce bouquin, ensuite pour m'avoir bien fait rire! (et femme qui rit....) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne crois pas si bien dire, c'est un conseil donné page 36: "N'ayez pas d'humour, surtout pas même, c'est trop risqué... Femme qui rit est à moitié dans son lit, qu'ils disent. Eh bien qu'elles ne rient pas et qu'elles restent où elles sont...".

      Supprimer
  5. Je pense que tu as trouvé ton créneau ! Tu donnes presque envie de lire ce bouquin, tellement j'ai rigolé en lisant ton billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne ferais pas des billets comme ça tous les jours mais une fois par mois, ça me convient parfaitement.

      Supprimer
  6. Merci de m'avoir fait économiser des sous! Jamais lu Marc Dannam mais apparemment je ne rate pas grand chose. De Stéphane Rose j'ai lu et bien aimé Défense du poil mais la ligne éditoriale de sa série Osez 20 histoires... me laisse dubitative.
    En tout cas, tes billets des premiers mardis du mois sont toujours excellents!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi c'était une grande première avec ces deux auteurs. Une grande dernière aussi sans doute. Pas grave, j'essaierais de trouver mieux la prochaine fois^^

      Supprimer
  7. Ah bah non ! C'est quoi ce bouquin !!! Si tu veux, je peux t'en envoyer de ma collection, tu rigoleras bien au moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà trouvé mon titre pour le mois prochain. Je reviens au roman, ça ira sans doute mieux.

      Supprimer
  8. J'admire ton dévouement à la cause ! Tu es le digne représentant masculin de ces rendez-vous du mardi ! Bon, là j'avoue que c'est moyen moyen, trouve toi un bon Passion Intense pour le mois prochain ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le mois prochain je lis Harlequin de la collection Spicy. Il me semble que tu connais, non ?

      Supprimer
  9. Bonjour et merci de ta visite sur mon blog :-)
    Du coup je découvre le tien.Je vois que tu n'as pas eu plus de chance que moi ne ce premier mardi du mois ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On essaiera de faire mieux le mois prochain !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !