vendredi 2 mars 2012

L’écureuil et la lune / L’écureuil et l’étrange visiteur

Meschenmoser ©
Minedition 2012
Petit coup de projecteur aujourd’hui sur le travail de l’illustrateur allemand Sebastian Meschenmoser qui mérite vraiment que l’on s’attarde sur son cas. Je l’ai découvert il y a quelques années avec l’album L’écureuil et la lune. Le voila de retour aujourd’hui avec un nouvel ouvrage mettant en scène le même personnage et intitulé L’écureuil et l’étrange visiteur.

Dans L’écureuil et la lune, l’écureuil se réveille un beau matin en constatant avec stupeur que la lune est tombée sur sa maison pendant la nuit. Persuadé que quelqu’un l’a volée, il s’imagine déjà accusé à tort et condamné à passer le reste de ses jours en prison. Il s’en débarrasse donc en la faisant tomber de la branche sur laquelle elle repose. Problème, la lune atterrit sur le dos d’un hérisson et reste coincée dans ses épines. Un bouc qui passe par là veut délivrer le pauvre animal et fonce sur la lune, l’embrochant avec ses cornes. Voici donc la lune sur les cornes du bouc, avec le hérisson toujours accroché à l’astre « si gros, si rond et si jaune » tandis que l’écureuil ne peut que constater les dégâts. Comment tout cela va se terminer ? Ne comptez pas sur moi pour vous donner le fin mot de l’histoire !

L’écureuil et l’étrange visiteur raconte l’histoire d’un ours qui se réveille un beau matin en découvrant qu’un être bizarre, tout bleu, est posé sur sa tête. Trouvant ce visiteur inquiétant, l’ours tente de lui échapper. Il raconte sa mésaventure à l’écureuil et celui-ci en déduit qu’un petit être tout bleu terrorisant un ours gigantesque ne peut que venir d’une autre planète. Sans doute veut-il enlever le plantigrade et l’emporter dans son vaisseau spatial pour mener des expériences scientifiques. A partir de là, l’ours, l’écureuil et leurs amis vont tout faire pour ne pas tomber dans les griffes du soi-disant extraterrestre…

J’adore cet univers rempli d’animaux pas fute-fute mais tellement attachants ! C’est drôle, bien mené et il y a une sorte de douceur et de poésie très particulière qui fait mouche auprès des enfants. Sans compter que si le premier titre est résolument dans le registre de l’humour, le second aborde l’air de rien la question de la différence, de cet autre que l’on craint tout simplement parce qu’on ne le connaît pas.

Autre gros point fort, évidemment, la qualité des illustrations : aucun encrage, un travail tout en finesse aux crayons de couleurs, des animaux dont les attitudes sont parfaitement rendues et des décors fourmillant de détails. Une petite merveille !

Un vrai coup de cœur pour ces albums à partager absolument avec les enfants. Quand on tombe sur des titres d’une qualité pareille, il n’est pas difficile de les convaincre que les livres et la lecture leur feront toujours passer de bons moments.

L’écureuil et la lune (réédition) de Sebastian Meschenmoser. Minedition, 2012. 44 pages. 10 euros. A partir de 3 ans.

L’écureuil et l’étrange visiteur
de Sebastian Meschenmoser. Minedition, 2012. 60 pages. 14 euros. A partir de 3 ans.



Meschenmoser © Minedition 2012


Meschenmoser © Minedition 2012

10 commentaires:

  1. Ne connaissant pas encore cet auteur, je te crois sur parole et note son nom même si le dessin de l'ours me paraît trop crayonné et donc pas assez net à mon goût.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les illustrations sont très crayonnées mais c'est pour moi tout le charme du trait de cet auteur.

      Supprimer
  2. Je ne me suis pas lancée dans la série de l'écureuil, parce que je pensais que mon loustic était devenu un peu grand, ce que ton billet semble confirmer, mais nous avons Leçon de vol, que nous aimons beaucoup. C'est l'histoire d'un pingouin qui tombe sur un homme qui essaie de lui apprendre à voler pour rentrer chez lui. Les dessins sont très beaux et j'aime beaucoup le ton faussement sérieux de l'histoire. L'auteur a effectivement l'air de mériter d'être découvert!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de découvrir qu'il existe deux autres titres mettant en scène l'écureuil. Je sens que je vais craquer...

      Supprimer
  3. Ce sont des paginations énormes compte tenu du lectorat ciblé ! Dubitative mais intriguée ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pagination peut paraître imposante mais l'histoire se déroule quasi exclusivement en doubles pages avec très peu de texte. Au final, la lecture peut être rapide, sauf si on l'on s'attarde sur les détails des illustrations, ce qui est fortement recommandé. D'ailleurs, dans L'écureuil et la lune, l'enfant peut comprendre le fin mot de l'histoire dès les pages de garde. Il lui suffit d'être attentif^^

      Supprimer
  4. j'adore ces livres. Ils sont drôles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Drôles et superbes, pour ne rien gêcher !

      Supprimer
  5. j'aime beaucoup les dessins...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as bien raison, ils sont splendides !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !