mardi 29 mars 2016

Je sais que tu sais - Gilles Abier

Axelle se souvient de ce jour funeste, il y a trois ans. L'arrivée du CPE dans sa classe, le trajet jusqu'au bureau de la principale, l'annonce de la mort de son grand frère Martial. Assassiné. Le tueur était son meilleur ami, Bastien, un garçon qu'elle trouvait très sexy. Il a tiré six balles. Malgré le procès, la perpétuité avec une période de sûreté de vingt-deux, rien ne peux effacer la peine, la douleur. La famille est partie en lambeaux, le drame a mis à vif des plaies qui jamais ne se refermeront. Et aujourd'hui, Axelle s'apprête à rencontrer Bastien derrière les barreaux. Pour rompre le lien, se libérer de sa présence, pouvoir avancer. Enfin.

Gilles Abier interroge sur les notions de culpabilité et de pardon. Sans donner de réponse. Sans juger. Sans manichéisme. Parce que rien n’est simple. Le geste du coupable peut-il s’expliquer de façon rationnelle ? Peut-on lui trouver des « excuses » ? Qu’a pu faire la victime pour connaître un sort aussi funeste ? Comment accepté que Martial ait pu être un salaud ?

Depuis trois ans, Axelle ne vit plus. Elle s’autorise toutes les insolences, préférant la fuite en avant, persuadée que la tragédie qu’elle a vécue excuse tout. « Ma sœur m’avait hurlé dessus comme jamais, affirmant que j’étais une petite conne, incapable de gérer ma douleur dans mon coin, à leur infliger un calvaire quotidien avec mes caprices égoïstes, trop tournée sur soi-même pour voir comment mon comportement obscène ravivait leur peine, comment je leur volais la mémoire de Martial à me salir au nom de sa disparition ». « Est-ce que Martial aurait souhaité me voir fuir la vie au nom de sa mort ? ». Vivre de rage et d’amertume, à quoi bon ? Axelle s’interroge en permanence. La prise de conscience d’une nécessaire reconstruction va se faire, non sans mal, grâce au soutien d’une vieille femme rescapée du génocide cambodgien. Avec une infinie patience, madame Ngoun va permettre à Axelle de dépasser la haine, de choisir la vie.

Un roman qui interpelle sans chercher à mettre ko. Les interrogations demeurent, aucune solution miracle n'apparaît d'un claquement de doigts. Reste la voix d'Axelle qui résonne et touche en plein cœur.

Je sais que tu sais de Gilles Abier. Talents Hauts, 2016. 95 pages. 8,00 euros. A partir de 14 ans.


Une lecture jeunesse que je partage une fois de plus avec Noukette.







34 commentaires:

  1. C'est vraiment agréable d elire vos billets croisés entre Noukette et toi , j'attends les billets où vous ne serez absolument pas d'accord, juste pour le fun, ce n'est pas cette fois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si ça arrivera un jour que l'on ne soit pas d'accord ;)

      Supprimer
  2. Allons maintenant lire l'avis de Noukette......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va achever de te convaincre je pense.

      Supprimer
  3. Bonne pioche ! J'aime décidément beaucoup cet auteur...!

    RépondreSupprimer
  4. Le sujet est alléchant. La littérature jeunesse s'attaque à des sujets plutôt difficiles mais intéressants et qui suscitent des questions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a beaucoup changé la littérature jeunesse quand on y pense.

      Supprimer
  5. La littérature jeunesse s'attaque à des sujets forts ! c'est bien

    RépondreSupprimer
  6. Aïe aïe le titre quand même. De loin ça pourrait passer pour du Marc Levy.:-P Bon, trêve de plaisanterie (j'allais sortir de toute façon), wow, sujet pas évident pour de la litté jeunesse ! De quoi ouvrir pas mal de discussions/débats intéressants en classe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du Marc Lvey, ben voyons :p
      Tu fais bien de sortir au plus vite !

      Supprimer
  7. J'ai enfin découvert la plume de Gilles Abier!

    RépondreSupprimer
  8. Il a l'air d'être fort ce livre !

    RépondreSupprimer
  9. Encore un sujet qui fait mouche !

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour le conseil, je le commande pour la bib. Je me laisserais peut-être tenter aussi :-)

    RépondreSupprimer
  11. Hum voilà qui est intéressant ! ;)

    RépondreSupprimer
  12. Nadège et toi vous me donnez très envie de le découvrir!
    Bon weekend à toi

    RépondreSupprimer
  13. Un autre Abier à lire donc ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il en sort un nouveau tout bientôt dans la collection "Petite Poche" de Thierry Magnier.

      Supprimer
  14. Hello, j'ai trouvé ce livre très touchant moi aussi ! C'est un peu une claque qu'on se prend à travers le personnage d'Axelle^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle claque, oui, de celles que l'on aime recevoir grâce à la lecture ;)

      Supprimer
  15. Décidément, cette collection me plait beaucoup. Un très bon texte de Gilles Abier qui m'a bluffé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me bluffe à chaque fois Gilles Abier.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !