mercredi 9 mars 2016

Apache - Alex W. Inker

Paris, années 20. Dans un troquet désert, le patron tatoué et édenté attend le client. Un rupin adipeux entre en râlant parce que sa traction est tombée en rade alors qu’il se rendait aux courses. La jeune métisse qui l’accompagne ne pense qu’à se rincer le gosier et faire du gringue au tatoué. Quand le rupin fait un malaise et que son chauffeur débarque pour annoncer que la bagnole est réparée, l’atmosphère s’alourdit et la situation prend une drôle de tournure.

Ici, les julots ne se séparent jamais de leur pouliche, sauf pour les laisser michetonner. Ici, on ouvre grand ses esgourdes, on règle les problèmes à coups de surin, on extrait les ratiches à la pince monseigneur, on rêve d’ouvrir un claque avec le pèze gagné en sales combines…

Pour faire simple, tout m’a plu dans cet album. J’ai adoré ce Paris des années 20, l’univers des voyous de la Belle Époque, ces durs à cuir revenus de Cayenne et des Bat d’Af (bataillons disciplinaires d’Afrique du nord), la poulette qui n’a pas froid aux yeux et les dialogues fleuris plein d’argot. Sans parler de la tension sexuelle montant crescendo, des entourloupes et de l’appât du gain comme cause commune, d’une sombre histoire de vengeance, d’un flashback dans les tranchées, de trajectoires pas très nettes où se mêlent amour et trahison, etc.

Dis comme ça, ça peut paraître un peu fouillis mais au final la narration est limpide : quatre personnages pour un huis clos poisseux où chacun semble jouer carte sur table mais ne pense en fait qu’à sa pomme.

Alex W. Inker signe un premier album plein d’audace et de maîtrise. Son univers graphique rend hommage au dessin de l’entre deux-guerres (les Pieds Nickelés apparaissent d’ailleurs au détour d’une case) grâce à l’utilisation d’une bichromie noire et rouge en trame du plus bel effet. L’objet-livre en lui-même est superbe, un pavé à l’italienne au cartonnage épais fleurant bon l’encre comme les ouvrages d’antan.

Je le reconnais, au vu du sujet et de son traitement, ce ne sera pas l'album de tout le monde. Mais si vous cherchez de la nouveauté en BD, de la nouveauté de qualité fignolée avec amour, application et talent, je vous le recommande chaudement.

Apache d’Alex W. Inker. Sarbacane, 2016. 125 pages. 22,50 euros.











28 commentaires:

  1. Ton enthousiasme fait plaisir à lire! Les premiers albums, romans, BD sont souvent les meilleurs. Bonne journée Jérôme! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier livre d'un auteur a toujours un charme particulier, c'est vrai.

      Supprimer
  2. Pas vraiment tentée cette fois, tu me pardonneras ? ;0) Je crois que c'est le graphisme qui ne plait pas des masses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que je te pardonne, quelle question ;)

      Supprimer
  3. Désolé, mais je n'arrive pas à accrocher.
    Merci quand même

    RépondreSupprimer
  4. Génial § Mon poilu devrait adoré ...
    Bisous jeun hom <3

    RépondreSupprimer
  5. Intéressant Monsieur !! Je regarderai ça de plus près la prochaine fois que je vais à la librairie ;) Un peu d'originalité et de nouveauté ne peut point faire de mal :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande bien ce que tu en penserais.

      Supprimer
  6. arf... j'hésite car le graphisme ne m'attire pas mais ce que tu en dis, si
    pas pour maintenant, mais je garde l'idée! merci!

    RépondreSupprimer
  7. le graphisme est étrange mais j'adore quand ça jaspine l'argot des fortifs :-)

    RépondreSupprimer
  8. Je bloque aussi sur ce rouge et noir je dois dire, mais l'idée me plait, sait-on jamais ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dis ça mais tu ne le liras jamais, je te connais :p

      Supprimer
  9. "Ce ne sera pas l'album de tout le monde."

    Cela tombe bien. Je ne suis pas tout le monde. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas à moi qu'il faut le dire, il y a longtemps que je le sais ;)

      Supprimer
  10. une BD originale, trop peut-être pour moi qui suis novice en la matière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas te contredire sur ce coup-là.

      Supprimer
  11. J'irai l'observer de plus près en librairie pour me décider :)

    RépondreSupprimer
  12. Je ne suis pas spécialement BD, mais celle-ci pourrait pourtant me séduire...

    RépondreSupprimer
  13. Mais oui, trop ton univers !;-) Moins le mien, encore que si je n'avais pas ma PAL, je pourrais me laisser tenter.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des tatoués, ça te parle je suis sûr.

      Supprimer
  14. Je suis légèrement sceptique sur le graphisme mais totalement emballée par le scénario. Je le mets dans mon panier illico presto! Merci

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !