dimanche 23 février 2014

L’homme qui avait soif - Hubert Mingarelli

1946. Le Japon est sous occupation américaine. Hisao, démobilisé depuis peu, se rend en train à Hokkaido pour épouser Shigeko, qu’il n’a jamais vue. Mais Hisao est possédé par un mal étrange : la soif. Une soif surgissant à n’importe quel moment, une soif incontrôlable. Lorsque le train s’arrête en rase campagne, Hisao en descend pour aller boire. Et quand il entend le sifflement annonçant le redémarrage de la locomotive, il ne peut se résoudre à abandonner le point d’eau qui l’abreuve. Le train repart sans lui. Dans le wagon qu’il occupait, le futur marié a laissé sa valise contenant le cadeau pour Shigeko, un superbe œuf de jade. Commence alors pour Hisao un long chemin, une course folle afin de retrouver cette satanée valise et son précieux présent.

J’avais tellement aimé Un repas en hiver que je me régalais d’avance de retrouver Hubert Mingarelli. Malheureusement, et ça me coute de l’avouer, la magie n’a pas fonctionné.  Il propose pourtant ici un joli roman initiatique, une allégorie faisant de la soif un démon incontrôlable qui engendre des souffrances tant physiques que psychiques. Les allers retours de la narration entre le présent d’Hisao et son passé de soldat ayant participé à la terrible bataille de la montagne de Peleliu donnent du souffle au récit. Tout comme les nombreuses rencontres que fait le jeune homme au cours de  son périple. La langue est belle : phrases courtes, une pointe de poésie et de lyrisme venant chahuter un ton dans l’ensemble très réaliste. Pourtant je suis resté à l’écart, incapable de développer la moindre empathie pour Hisao. A vrai dire, je me suis ennuyé. C’est terrible de devoir parfois reconnaître que l’on est passé à coté d’un texte qui avait pourtant tout pour nous plaire, un texte dont la qualité est indéniable.

Dommage, vraiment dommage. Mais on se retrouvera Mr Mingarelli, je n’ai aucun doute là-dessus.


L’homme qui avait soif d’Hubert Mingarelli. Stock, 2014. 155 pages. 16 euros.





40 commentaires:

  1. Je ne connais pas l'auteur mais à priori il ne faut pas que je commence par ce roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, sa bibliographie est conséquente, tu pourras facilement trouver un autre titre.

      Supprimer
  2. Voilà un auteur que je n'ai encore jamais lu. Il se pourrait que je le découvre un jour, même si je ne suis pas certaine que ce langage poétique me convienne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il mélange très bien le réalisme et de petites touches poétiques.

      Supprimer
  3. Peut-être pas le bon moment ... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je me suis demandé. Parfois notre état d'esprit du moment compte davantage que le livre lui-même.

      Supprimer
  4. Tu me fais peur là ! j'ai tellement aimé aussi "un repas en hiver". J'en essaierai peut-être d'abord un autre pour continuer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'avais adoré "Un repas en hiver" et je partais très confiant...

      Supprimer
  5. Ah oui c'est toujours dommage quand la deuxième rencontre est ratée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que la troisième sera aussi agréable que la première...

      Supprimer
  6. Je ne l'ai pas encore lu, celui-là. C'est prévu.
    J'avais vraiment adoré 'Une rivière verte et silencieuse', un petit roman onirique tout emprunt de poésie et de rêve sur les relations père-fils...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va falloir que je fouille un peu dans les autres titres de sa bibliographie.

      Supprimer
  7. Malgré ta déception, tu as aiguisé ma curiosité. Je le note, on verra bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu beaucoup d'avis très positifs. Et ce roman vient de remporter le prix Landerneau...

      Supprimer
  8. Je ne connais pas et je ne suis pas très tentée de le découvrir avec ce titre. Je note "Une rivière verte..." et "Un repas en hiver".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaut sans doute mieux se tourner vers d'autres titres.

      Supprimer
  9. J'ai eu le plaisir d'assister à une rencontre avec cet auteur que j'apprécie beaucoup et qui est apparu simple et très chaleureux dans ses propos .Je ne connais pas ce roman mais j'ai aimé une rivière verte et silencieuse , quatre soldats, la dernière neige ...Cela ne doit pas être évident de se renouveler et de faire passer toutes ses émotions en peu de mots .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois les écrivains n'ont pas besoin de se renouveler pour continuer à me plaire. Là, je crois simplement que c'est un rendez-vous manqué.

      Supprimer
  10. PAL sauve, j'ai envie de te dire merci, car c'était chaud quand j'ai vu "Japon" dans le résumé.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui sait, tu rates peut-être quelque chose...

      Supprimer
  11. Je passe mon tour alors... Mais cet auteur m'intrigue...

    RépondreSupprimer
  12. Je note "Un repas en hiver" donc, puisque c'est un coup de coeur ! Pour celui ci, je risque de passer mon tour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un repas en hiver est vraiment un excellent roman.

      Supprimer
  13. Je l'ai eu en mains lors de ma dernière virée en bouquinerie. Et comme je n'ai tjs pas sorti Un repas en hiver de ma PAL, je l'ai reposé (je m'étonne parfois d'être aussi sage !). A te lire, j'ai bien fait et je le regrette d'autant moins du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux tranquillement te concentrer sur "Un repas en hiver" selon moi ;)

      Supprimer
  14. Dommage en effet. Comme toi, j'avais beaucoup aimé "Un repas en hiver".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais peut-être que celui-ci te plairait aussi.

      Supprimer
  15. Plusieurs commentaires de lecteurs restés sur leur faim

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Il me semblait n'avoir lu que des avis enthousiastes jusqu'ici.

      Supprimer
  16. Vu ton manque d'enthousiasme je passe, mais je note Un repas en hiver.

    RépondreSupprimer
  17. Je passe et son roman précédent ne me tentait déjà pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant le précédent est excellent ;)

      Supprimer
  18. Je n'ai jamais lu Mingarelli mais ce texte me parle déjà pour son atmosphère japonaise :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que ça pourrait te plaire. C'est un excellent écrivain.

      Supprimer
    2. En effet : je viens de le terminer et c'est coup de coeur !

      Supprimer
    3. Hâte de lire ton billet maintenant ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !