mardi 25 février 2014

Amorostasia - Cyril Bonin

Des amoureux frappés de plein fouet par une étrange maladie : « rigidité, inertie musculaire, mutisme… les victimes sont dans un état cataleptique ou catatonique. » Le virus est baptisé Amorostasia. Et si au départ il ne semble toucher que Paris, il se répand rapidement dans toute la France. Les médecins ne trouvant aucun remède, les autorités prennent des décisions radicales (et absurdes) pour endiguer la maladie, mais rien n’y fait. Olga, journaliste, est chargée d’enquêter sur le sujet. Elle va constater, chemin faisant, le néant de sa propre vie sentimentale…

Une belle idée. A quoi bon vivre sans amour ? Pourquoi chercher à guérir les malades, statufiés mais semblant parfaitement heureux ? Après tout, plus rien ne peut leur arriver dans leur « bulle ». J’ai apprécié les réflexions que suscite l’émergence de cette drôle de maladie. Olga, en couple, se demande pourquoi ni elle ni son homme n’ont été touchés alors que sa concierge et son mari, qui ne cessent de s’engueuler, ont été retrouvés pétrifiés, assis face à face devant leur assiette de soupe. Finalement, l’amorostasia sert de révélateur pour les amoureux et ceux qui ont l’illusion de l’être. Pour autant, certains prennent les choses avec philosophie. Les parents de la journaliste ont échappé au virus et je trouve leur explication pertinente : « nous avons dû admettre que nous n’étions plus amoureux. Mais en revanche, nous avons aussi constaté qu’il y avait une grande tendresse entre nous, une grande complicité… nous nous connaissons si bien, nous nous faisons confiance et sommes fidèles l’un à l’autre. Jamais nous ne voudrions nous faire de mal. Peut-être même est-ce mieux ainsi ? ». Finalement, l’amour peut prendre tellement de formes, de l’amour fusionnel à l’amour idéal, de l’amour romantique à l’amour vain en passant par l’amour filial et l’amour-amitié, un concept que j’ai découvert il y a peu… Bref, cet album questionne énormément et apporte bien peu de réponses, mais cela me convient parfaitement.

Je ne connaissais pas Cyril Bonin et je dois avouer que j’aime beaucoup son dessin. Ses cadrages variés et son découpage dynamique rendent la lecture des plus agréables. Je suis juste un peu sceptique par rapport à l’absence de couleur (pour une fois !), je trouve ces tons de gris un peu tristounet.

L'idée de départ est excellente et la fin parfaite, je trouve. Entre les deux, beaucoup de pistes sont lancées sans forcément être creusées, ce qui peut donner l'impression d'un certain manque de profondeur. Personnellement, je n'ai pas ressenti les choses ainsi et cet album me paraît au contraire très abouti. Une vraie belle découverte ! 


Amorostasia de Cyril Bonin. Futuropolis, 2013. 128 pages. 19 euros.

Une lecture un peu particulière aujourd'hui, d'une part parce que je la partage avec Cristina (et je crois bien que c'est notre première LC), et d'autre part parce que cet album m'a été offert par quelqu'un de très cher. Une BD qui compte donc un peu (voire beaucoup) plus que d'autres...


Les avis de Cristie, Lasardine, MarionMoka, Natiora, Noukette,  Sandrine et Yvan.



32 commentaires:

  1. Je suis ravie de ton enthousiasme pour cette BD magnifique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de ne pas être enthousiaste ;)

      Supprimer
  2. Ton billet est beau et émouvant Jérôme, tu as su dire les mots que je ne trouvai pas...
    "Finalement, l’amorostasia sert de révélateur pour les amoureux et ceux qui ont l’illusion de l’être" j'adore cette phrase et la définition de l'amour sous toute ses formes là tu m'as sciée... C'est vrai tu as raison peu de réponse finalement, mais quelle belle découverte !

    Un bon choix pour notre 1er lecture commune, Merci du partage ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un super choix pour notre 1ère LC. Et on recommence quand tu veux ;)

      Supprimer
  3. Mon avis était un peu plus froid...

    http://twentythreepeonies.wordpress.com/2013/12/11/amorostasia-cyril-bonin/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super, je l'ai rajouté. C'est bien aussi un avis un peu moins enthousiaste ;)

      Supprimer
  4. j'ai vraiment hâte de lire cette BD.... Il me la faut pour les vacances !

    RépondreSupprimer
  5. Je suis bien d'accord, il existe tellement de façons d'aimer...! Et comme toi j'ai adoré cette fin, j'espère vraiment qu'il n'y aura pas de suite à cet album comme je l'ai lu quelque part, ça serai dommage je trouve... Elle est si belle comme ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il serait ridicule d'imaginer une suite, j'espère aussi que ça ne se fera pas.

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup ta façon de parler d'amour ... Effectivement, oui, et heureusement pour nous, l'amour revêt plusieurs formes, ce qui fait aussi toute sa richesse ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du compliment^^ C'est surtout cet album qui parle de l'amour sous toutes ses formes et qui m'a inspiré...

      Supprimer
  7. Je n'avais jamais entendu parler de cette BD. Je me la note, que ce soit pour le thème de l'amour comme pour celui de l'épidémie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux la noter, c'est une excellente BD.

      Supprimer
  8. J'ai beaucoup aimé cette BD avec une fin formidable, je n'en attendais pas d'autre et j'avais même très peur d'une fin plus "happy end"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je craignais un peu la fin et je n'ai pas été déçu.

      Supprimer
  9. Gros coup de coeur pour ma part ! Je suis ravie de lire que tu as accroché aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gros coup de cœur pour beaucoup de monde j'ai l'impression.

      Supprimer
  10. A priori, en lisant le résumé, ça ne me tente pas mais vos avis m'interpellent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si elle passe un jour à ta portée, tu pourras te laisser tenter...

      Supprimer
  11. Quel joli nom de virus, l'Amorostasia ! Voilà une BD qui pourrait bien se frayer une place dans ma PAL - 2014 (je précise l'année, sinon ça sert à rien...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, précise l'année parce que des fois je suis un peu perdu dans tes prévisions de lectures ;)

      Supprimer
  12. Tu en parles bien. Très tentant, je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais envie d'être tentant avec cet album^^

      Supprimer
  13. intéressant cette maladie d'amour ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et elle peut tous nous frapper, un jour ou l'autre...

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !