samedi 1 février 2014

Concerto pour la main morte - Olivier Bleys

Mourava, Sibérie centrale. Un hameau ravitaillé par les corbeaux tous les trente-six du mois. Un trou perdu que voudrait quitter Vladimir Golovkine, surnommé l’éboueur. Seul moyen pour lui de rejoindre la grande ville la plus proche, prendre le bateau qui s’arrête (rarement) près du village. Mais Vladimir n’a pas suffisamment d’argent pour monter à bord. Faute de pouvoir partir, il va voir débarquer dans sa vie Colin, un musicien français arrivant chez lui avec son piano. Colin est venu s’isoler en Sibérie pour guérir l’étrange mal qui le ronge. A chaque fois qu’il se lance dans le concerto n°2 de Rachmaninov, sa main droite se recroqueville comme une pince de crabe et refuse de lui obéir. Pour l’éboueur et les soixante âmes qui peuplent Mouravia, l’arrivée du pianiste raté représente un événement aussi étrange qu’inattendu.

J’ai beaucoup aimé ce roman frais et léger, sorte de fable à la frontière de l’absurde et du surréaliste. La galerie de personnages vaut son pesant d’or. L’improbable duo Vladimir/Colin bien sûr, mais aussi Dimitri l’épicier, Sergueï l’indécrottable alcoolique, Oleg l’ancien spationaute devenu ermite ou encore Sveta la vieille rebouteuse. Et puis il y a la Sibérie. Sa nature sauvage, sa forêt profonde, son froid polaire, sa neige immaculée, sa vodka coulant à flot et ses ours parfois particulièrement agressifs.

Olivier Bleys enchaîne les scènes cocasses, les dialogues enlevés et les descriptions évocatrices. Le ton devient par instants plus grave mais on fini toujours le sourire aux lèvres. Ce Concerto pour la main morte est aussi une belle déclaration d’amour à la musique et à son charme universel. Bref,  ce roman est une réussite qui m’a quelque peu sorti de mes lectures habituelles et j’en suis ravi.

Un grand merci à Un chocolat dans mon roman qui n’a pas hésité à faire voyager ce livre depuis La Réunion afin que je le découvre.


Concerto pour la main morte d’Olivier Bleys. Albin Michel, 2013. 234 pages. 18 euros.






38 commentaires:

  1. Comme ce livre est à la bibli, je n'aurais pas de mal à me laisser faire par ton avis enthousiaste (qui en confirme d'autres...)

    RépondreSupprimer
  2. c'est vraiment "léger"? , bon allez, je note!

    RépondreSupprimer
  3. Oh chic, j'ai adoré ce roman, c'était un peu foutraque mais si rafraîchissant (pas seulement à cause du froid sibérien...) ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rafraîchissant, c'est le cas, tu as raison. Du coup j'ai rajouté le lien vers ton billet^^

      Supprimer
  4. contente qu'il t'ait plu ;) il n'y a plus qu'à poursuivre le voyage ( je ne sais plus si je t'avais donné l'adresse de la personne suivante). En tous cas j'ai bien l'intention de lire Le Colonel désaccordé, je pense qu'il te plairait aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu avais dû me la donner mais je ne sais pas ce que j'en ai fait. Si tu veux bien me la redonner, je le fais partir au plus vite.

      Supprimer
  5. Je le note, d'autant plus qu'il est à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer
  6. Comme Aifelle et Keisha, il est à la bibliothèque et ferait une très bonne idée pour une prochaine virée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une très bonne idée en effet. En plus c'est un roman qui se lit vite.

      Supprimer
  7. Je ne serai pas allée spontanément vers ce livre mais finalement pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus figure-toi, si on n'avait pas proposé de le faire venir jusqu'à moi^^

      Supprimer
  8. J'ai lu un roman de cet auteur sur la construction de la tour Eiffel, qui m'avait plu. Mais je dois dire que le thème de celui-ci ne m'attire pas trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas ses autres romans mais je suis partant pour continuer à le découvrir.

      Supprimer
  9. et quelques semaines après la lecture, il continue de laisser un joli souvenir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ne m'étonne pas, le texte dégage une atmosphère qui marque durablement.

      Supprimer
  10. A première vue, je n'étais pas preneuse, mais au fil de ton billet, je me vois intéressée.
    Noté !

    RépondreSupprimer
  11. J'a lu trois livres sur des aventures en Sibérie l'année dernière; j'aime beaucoup l'évocation de ces immensités glacées. je mets ce titre-ci à mon programme au cas où je le trouverai à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras le trouver à la bibliothèque.

      Supprimer
  12. Très tentant ce livre par tes mots, parce que tu as cité le concerto n 2 de Rachmaninov et puis l'histoire de ce musicien me touche... Je note !

    RépondreSupprimer
  13. Pas grand chose qui m'aurait attirée à vue de nez comme ça, le titre bof, Sibérie, le froid, bon,... et puis ton billet rend tout de suite le récit plus intrigant et je sens que ça pourrait me plaire. De toute façon, 1 de plus dans la LAL...^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien augmenter ta LAL à l'infini^^

      Supprimer
  14. Oui, un très beau livre qui ne donne pas froid

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de retrouver ton billet, j'ai rajouté me lien. J'ai l'impression que tu as encore plus aimé que moi.

      Supprimer
  15. Quel voyage pour ce livre, mais il faut dire qu'il a l'air bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, un livre qui a traversé l'océan^^

      Supprimer
  16. ça me fait plaisir de te voir bienveillant sur ce livre, parce que Zazie en a fait un coup de coeur, et je n'en avais jamais entendu parler...sans compter que je trouve le titre assez magnifique quand même!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je n'en avais jamais entendu parler, c'est une surprise d'autant plus agréable.

      Supprimer
  17. J'ai lu un roman historique d'Olivier Bleys que je n'ai pas beaucoup apprécié. J'ai un autre titre dans ma PAL ("Le maître de café") et du coup, j'hésite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre cet auteur avec ce roman et je crois que je me laisserai bien tenté par un autre de ses titres.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !