samedi 15 février 2014

Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon - Christian Bruel et Anne Bozellec

L’édition de 1976
Parce que la censure qui en train de se mettre en place de manière abominable autour de certains ouvrages de littérature jeunesse m’est insupportable, j’ai envie de vous présenter le premier album pour enfants ayant abordé le thème de l’identité sexuelle. Un album de 1976 réédité en 2009 et malheureusement à nouveau épuisé aujourd’hui, l’éditeur ayant mis la clé sous la porte.

« Julie n’est pas polie. Julie n’est pas très douce, elle n’aime pas les peignes et se cache sous la mousse pour ne pas qu’on la baigne. Julie sait ce qu’elle veut, elle en parle à son chat, ils ont de drôles de jeux que ses parents n’aiment pas… mais elle voudrait qu’on l’embrasse quand même. »

Julie est un garçon manqué, son père n’arrête pas de lui répéter. Si bien qu’un matin elle se réveille avec une ombre de garçon. Julie est perturbée par cette ombre étrange qui mélange tout et la dérange : « Allez, laisse moi tranquille, je ne suis pas comme toi, moi ! Je suis une fille ! » Julie ne sait plus qui elle est, elle ne sait plus à qui elle ressemble, elle voudrait être toute petite, se cacher dans un trou.

La réédition de 2009
Une très belle histoire sur la quête d’identité d’une petite fille. Le texte est poétique et dit la souffrance, l’incompréhension. Un album resté incroyablement moderne, qui interpelle et ça fait du bien. Un album dont certains passages vont heurter la sensibilité des culs serrés, et ça aussi ça fait du bien : « Ce soir, Julie est découragée… Et si c’était l’ombre qui avait raison… Elle n’est peut-être qu’un garçon… manqué en plus, avec cette fente entre les cuisses qu’elle aime bien toucher doucement… ».  Un album à recommander chaudement, donc. Si vous fréquentez une médiathèque municipale et que ce titre fait partie de son fonds, n’hésitez pas à l’emprunter, vous allez faire une sacrée découverte.

« Les gens disent que les filles, ça doit faire comme filles, les garçons, ça doit faire comme les garçons !
On n’a pas le droit de faire un geste de travers…
Tiens, c’est comme si on était chacun dans son bocal !
- Comme pour les cornichons ? 
- Oui, comme pour les cornichons…
Les cornifilles dans un bocal, les cornigarçons dans un autre, et les garfilles, on ne sait pas où les mettre !
Moi je crois qu’on peut être fille et garçon, les deux à la fois si on veut… Tant pis pour les étiquettes… On a le droit ! »

Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon de Christian Bruel et Anne Bozellec. Etre, 2009. 48 pages. 18,50 euros. A partir de 6 ans.







56 commentaires:

  1. Oh la belle trouvaille que voilà ! Et oh que oui "on a le droit" !! J'espère que les culs serrés dont tu parles viendront faire un petit tour par ici, ça le démangera peut-être un peu mais je n'ai aucun doute sur le fait que tu sauras quoi leur répondre ! Un vrai cauchemar ce qui se passe en ce moment... A gerber...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A gerber, c'est ça... et j'ai malheureusement l'impression que ce n'est qu'un début.

      Supprimer
  2. Ce blog devient vraiment un lieu de perversion. Lectures interdites, incitation à la débauche (et plus particulièrement le premier mardi du mois) suggestions de lectures pour enfants pas très catholiques. Nan, franchement Jérôme, tu me déçois. Tu crois que ça se brûle un blog ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est toi qui viens mettre le feu, je te laisserais faire avec plaisir ;)

      Supprimer
  3. C'est un album que j'ai beaucoup offert aux petites filles. Tout est bien, les dessins en noir et blanc. Il devrait être dans toutes les écoles, il aide à grandir. Je me demande ce qu'ils pensent du livre de Babette Cole Comment on fait les bébés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement je doute qu'il soit dans beaucoup d'écoles.

      Supprimer
  4. BD qui a l'air touchante effectivement.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas une BD, c'est un album pour enfants. Mais c'est quand même très touchant.

      Supprimer
  5. Je ne connais pas ce titre mais c'est tout à fait le genre de lecture que je choisirais pour ma petite Mimiko, je vais demander à la bibliothèque s'il ne l'ont pas. Une fois elle y avait choisi "Marre du Rose" et ça lui plaisait beaucoup.
    La question de l'identité sexuelle la préoccupe beaucoup parce que elle a les cheveux court et qu'à l'école on lui a dit que "les vraies fille ça a les cheveux long" -_-'
    L’endoctrinement commence dès la maternelle T-T

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais même que l'endoctrinement commence dès la maternité.

      Supprimer
  6. Écrire ça en 1976, il fallait sans doute oser. Personnellement, je préfère les textes où le message est un peu moins direct, plus subtile mais c'est une question de goût. Les enfants sont assez intelligents pour comprendre mais ils ont peut être aussi besoin de messages plus directs comme celui-ci, je ne sais pas....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas si direct que ça en fait. J'ai choisi des extraits très parlant mais l'ensemble est beaucoup plu subtil.

      Supprimer
  7. Un livre que je partage complètement j'en ai fait un billet sur mon blog ! Il fait partit de ma bibliothèque ce merveilleux album ! Les albums de Babette Cole sont un grand bonheur chez les enfants, j'adore moi aussi, c'est plein d'humour délicieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fut une bien belle découverte pour moi cet album.

      Supprimer
  8. Une thématique qui ne vieillira jamais, et d'après les extraits, le sujet semble bien traité. Je ne connaissais pas, je note en espérant en faire une lecture 2014.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu le trouveras facilement.

      Supprimer
  9. Un sujet qui me touche ça! Je me reconnais pas mal là-dedans étant donné que je n'ai jamais cadré dans ce que la société attend des filles justement. Et encore aujourd'hui, ça demeure un sujet rarement abordé et encore "tabou" dans notre société où l'on place garçons et filles dans des petites cases bien définies, même en 2014. J'espère réussir à mettre la main sur ce titre en bibliothèque.

    RépondreSupprimer
  10. heu ... Je ne connais pas ce livre, je le note mais je dois venir d'une autre planète ... C'est quoi cette histoire de censure autour du livre jeunesse, c'est quoi qui se passe en ce moment ? c'est qui les culs serrés ? j'ai comme l'impression d'avoir manqué un truc grave ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La polémique a commencé la semaine dernière quand Mr Copé a jugé le livre "A poil" scandaleux. Dans la semaine, les associations de parents ultra cathos ont mis la pression sur des médiathèques municipales en leur demandant de retirer de leurs fonds des albums accusés de diffuser la théorie des genres. Je peux même te donner quelques titres incriminés : "Les chatouilles" ; La pire des princesses" ; Jean à 2 mamans" ; "Mlle Zazie a-t-elle un zizi" ; "Papa porte une robe" ; "Dînette dans et tractopelle". Il y aussi eu une polémique sur le roman "Le jour du slip".
      Bref ça devient complètement dingue, un vrai retour au moyen âge et je ne peux pas supporter ça !!!!

      Supprimer
    2. Merci des précisions, je vais sortir le nez de mes bouquins et je note tous les titres "incrimés" ... Un relent de moralisme parfaitement rétrograde, et qui ne sent pas bon du tout du tout, tu as raison !

      Supprimer
    3. Je serais ravi que tu découvres quelques uns de ces titres.

      Supprimer
  11. Merci de parler de ce livre. j'ai entendu parler de cette polémique sur les livres enfants ! Je l'ai vu à ma médiathèque, je vais m'empresser de le lire. Un autre livre qui fait polémique c'est : "Mademoiselle Zazie à t'elle un Zizi", Un livre trop mignon sur l'identité sexuelle également ! je te le recommande pour tes filles. On a fait une lecture à la médiathèque pour une classe de Ce2 avec l'autorisation de l'instit et les enfants ont adoré, filles et garçons ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faire des polémiques aussi stupides avec des livres pour enfants d'une telle qualité me rend malade !!!!

      Supprimer
  12. C'est drôle, je viens juste de le lire cette semaine à la bibliothèque ! Evidemment ça me parle : j'ai une Julie de presque 18 ans, persuadée qu'elle est un garçon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Protège-le bien s'il est à la bibliothèque, il ne faudrait pas qu'il disparaisse !

      Supprimer
  13. Ah oui, je vous plains sincèrement, les Français sensés, qui devez subir certains hommes politiques qui parlent de ce qu'ils ne connaissent pas (la bonne littérature jeunesse) et le bruit que fait une certaine opinion si étroite d'esprit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est affligeant, je n'aurais jamais cru qu'une telle chose puisse arriver.

      Supprimer
  14. Qu'y a-t-il de pire que la censure ? Réponse : L'autocensure ! Nous vivons une époque dangereuse entre retour des vieux démons de l'antisémitisme rampant et morale chrétienne niant tout progrès sociétal. Ne serions-nous pas de retour dans les années 30 ?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas où l'on est ni où l'on va mais tout cela fait peur, terriblement peur.

      Supprimer
  15. Je note ! Il a l'air incroyable ce petit livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment surprenant. Dommage qu'il soit si difficile à trouver.

      Supprimer
  16. Je ne connaissais pas du tout mais je le note. Il n'a pas l'air d'avoir vieilli.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'édition de 1976 a une présentation un peu vieillotte. Je n'ai pas vu la réédition de 2009 mais rien qu'à la couverture, j'ai l'impression que la mise en page a été quelque peu retravaillée.

      Supprimer
  17. Ce genre de questionnement ne vieillit jamais et reste d'une éternelle actualité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord, le sujet reste d'une éternelle actualité comme tu dis.

      Supprimer
  18. Il faut que je m'organise une petite virée en médiathèque pour trouver tous ces "abominables" ouvrages et en chroniquer un maximum.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est indispensable en effet. Mais dépêche-toi avant qu'ils disparaissent des rayonnages des médiathèques.

      Supprimer
  19. Un billet qui fait du bien en ces temps de régression inquiétante. Merci pour ça et pour la découverte de ce très bel album.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était un plaisir pour moi d'en parler ici.

      Supprimer
  20. Moi, j'en ai marre des culs serrés, on les voit un peu trop je trouve, et pas seulement pour la littérature jeunesse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois malheureusement que l'on a pas fini de les entendre, ce n'est qu'un début...

      Supprimer
  21. un album culte et indémodable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, dommage qu'il ne soit plus édité.

      Supprimer
  22. Ce qui est écrit dans ce livre n'est pas destiné pour des enfants de 3-6 ans, comme le prétend son auteur ou l'exposition de Cap-Sciences.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord, ce livre ne peut pas être lu avant 6 ans.

      Supprimer
  23. Réédité chez Thierry Magnier et désormais disponible!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une excellente nouvelle !

      Supprimer
    2. Incroyable...Ce livre, ma maitresse de Cm2 me l'a offert à sa sortie...il y a quasi 40 ans...Et je vais de ce pas l'offrir à mes filles qui ont une ombre de garçon...

      Supprimer
    3. Ce sera un magnifique cadeau.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !