mercredi 9 novembre 2016

Totem - Nicolas Wouters et Mikaël Ross

Parce que son frère malade demande toute leur attention, les parents de Louis décident de l’envoyer dans un camp scout. A douze ans, le garçon se retrouve au milieu de la forêt avec des camarades plus âgés que lui bien décidés à lui faire subir un bizutage en règle. Pour obtenir sa « totémisation » et devenir un scout digne de ce nom, Louis est mis à l’épreuve. Avec deux autres souffre-douleurs, il va devoir se cacher dans les bois et ne pas être retrouvé par le reste de la troupe. S’ils n’y parviennent pas, le chef leur annonce qu’ils vont « le sentir passer ». Pas simple, surtout quand un fauve échappé du zoo rôde dans les alentours.

Un album vraiment étrange, qui ne s’offre pas facilement. La narration est au départ déconcertante, semblant manquer de liant, limite fouillis. L’ambiance est à la fois oppressante et onirique, à la frontière du fantastique et de la poésie. Le récit initiatique est tellement allégorique qu’il est difficile d’en saisir toutes les subtilités. Il y a quelque chose d’angoissant dans le parcours de Louis, son rapport aux autres empreint d’une certaine bestialité, la méchanceté gratuite de ses congénères et le huis clos lugubre offert par le décor sylvestre. Un malaise latent se diffuse au fil de pages et ne cesse de croître, on sent que le danger est là, non identifié mais bien présent, entretenant une inquiétude pas évidente à contrôler.

Graphiquement les ombres dominent. On sent le froid, l’humidité, l’absence de lumière. Le clair-obscur permanent a un petit côté flippant extrêmement bien rendu par le trait nerveux et le choix de couleurs de Mikaël Ross.

Une BD inclassable qui aborde le passage de l’enfance à l’adolescence et souligne la perte de l’innocence à travers une épopée initiatique originale et dérangeante, douloureuse et fascinante.

Totem de Nicolas Wouters et Mikaël Ross. Sarbacane, 2016. 160 pages. 22,50 euros.












26 commentaires:

  1. Dommage à première vu le sujet avait tout pour me plaire ainsi que le graphisme mais ton bémol me freine un peu. Si je le vois à la médiathèque je me lance ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bon tes bémols sont si nombreux .. et j'ai pas mal sous le coude niveau BD et puis je déteste les histoires de scouts, de camps - ça me fait fuir à chaque fois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'a donc rien pour te plaire cet album !

      Supprimer
  3. Le résumé est diablement alléchant, mais la narration déconcertante, du coup, je sais pas bien, oui, s'il passe en médiathèque, irai jeté un oeil ou 2 !
    Des bises jeune homme <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es une curieuse de nature donc n'hésite pas s'il croise ta route.

      Supprimer
  4. Je me mets à la BD de plus en plus et celle-ci me plait ^^

    RépondreSupprimer
  5. mince... ça partait bien pourtant!
    bon, si je le croise par hasard, pourquoi pas, mais je n'irai pas le chercher!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudra qu'il vienne jusqu'à toi alors ;)

      Supprimer
  6. Du coup je me demande bien à quel public s'adresse cet album... Grands ados ?

    RépondreSupprimer
  7. Euh il me fait un peu peur ton album au final... je passe.

    RépondreSupprimer
  8. Au niveau graphique j'aime bien cette noirceur qui ajoute au côté "inquiétant" de l'histoire. Et l'histoire comme telle est intéressante, je serais tentée de l'essayer...

    RépondreSupprimer
  9. Trop étrange et subtil pour moi tout ça, on dirait, et puis les histoires de passage de l'enfance à l'adolescence, mouaif... :-)

    RépondreSupprimer
  10. Ciel, j'ai toujours eu horreur du scoutisme , pas sûre de me réconcilier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je lisais "La patrouille des castors" quand j'étais gamin^^

      Supprimer
  11. Je ne suis pas certaine d'avoir envie de découvrir cette ambiance particulière d'autant que la pagination est tout de même assez conséquente. Tu me tenteras une autre fois :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant le graphisme pourrait te plaire. Enfin je pense.

      Supprimer
  12. Je l'avais justement notée en me disant que ça pourrait me plaire.

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !