vendredi 18 novembre 2016

Là où vont les fourmis - Plessix et Le Gall

Est-ce si important de savoir où vont les fourmis ?
Bien sûr, puisqu’elles vont ailleurs !
Ailleurs… et c’est là que tu voudrais être, ailleurs, n’est-ce pas ?
N’importe où sauf ici !
Pourquoi, que crois-tu qu’il y ait de plus ailleurs ?
Mais tout ! Tout ! Il le faut bien puisqu’ici il n’y a rien !

Saïd est en colère. Depuis que son grand-père l’a abandonné en plein désert en lui confiant la garde de son troupeau, le garçon navigue entre peur et ennui. Autour de lui, « il y a des cailloux, des chèvres imbéciles, des serpents cachés et des arbres rabougris, un soleil brûlant et une lune glacée ! ».  Il y a aussi Zakia la chèvre qui parle. Une biquette qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui va devenir l’amie et la confidente de Saïd. Mais une chèvre qui parle attire les convoitises. Pour lui éviter de devenir un animal de cirque exposé sur les places publiques par l’affreux Zoubayini, Saïd entraîne Zakia dans une fuite éperdue. Sur les traces des fourmis, ils vont voguer vers de nouveaux horizons, en quête du bonheur.

Ceux qui connaissent mes goûts en matière de BD savent que Michel Plessix est mon auteur chouchou par excellence. Depuis la lecture de son adaptation du Vent dans les saules, je suis tombé amoureux de son trait fin et précis et de la virtuosité de son découpage. C’est un dessinateur qui me touche en plein cœur et me ramène vers mes plus beaux souvenirs de lectures d’enfance. Autant vous dire que j’attendais de pied ferme sa collaboration avec Frank Le Gall, autre auteur mythique s’il en est puisqu’on lui doit notamment la formidable série « Théodore Poussin ».

Un duo de rêve donc, pour un album tout en douceur et en poésie. Aventure et magie sont au programme de ce conte initiatique porté par des dialogues savoureux et un décor digne des milles-et-une nuits. C’est drôle et touchant, tendre et enchanteur. Cerise sur le gâteau, le récit met en lumière l’infinie richesse de la culture orientale, un clin d’œil bienvenue à l’heure où cette culture ne cesse d’être injustement stigmatisée. Une magnifique BD jeunesse que je recommande donc chaudement, en toute objectivité.

Là où vont les fourmis de Plessix et Le Gall. Casterman, 2016. 64 pages. 18,00 euros.

PS : l’album existe aussi dans une version de luxe en noir et blanc. Pour les amateurs de noir et blanc (comme moi) et de Michel Plessix (encore moi), la tentation est grande, bien trop grande…


Une lecture commune que j'ai l'immense plaisir de partager avec Framboise.





28 commentaires:

  1. Oh la belle idée de lecture... Sur les BD, je te suis les yeux fermés ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. "je suis tombé amoureux de son trait fin et précis... c’est un dessinateur qui me touche en plein cœur et me ramène vers mes plus beaux souvenirs de lectures d’enfance."
    Rien que ces mots-là sont suffisants pour que je note quelque part le titre et le nom de Plessix en caractère gras. Je viens d'aller voir un peu plus son travail, c'est incroyablement beau! J'ai dû le lire déjà, certains dessins me disent quelque chose. Il se fait des merveilles dans la BD, c'est un univers que je connais encore trop peu..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lui en tout cas ne fait que des merveilles dans la BD. Je l'admire sans réserve depuis toujours.

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup le dessin ! Je note :)

    RépondreSupprimer
  4. La première fois qu'on m'en a parlé... c'était au Festival BD d'Amiens. Et c'était toi qui me disais combien tu l'estimais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était même présent. Un magnifique souvenir.

      Supprimer
  5. Magique... Il a évidemment tout pour me plaire ce bel album... <3

    RépondreSupprimer
  6. ahahahahahaha .... punaise, tu sais, aujourd'hui, j'ai tout donné au salon de Toulon, la BD était là, mais pas Plessix, en étais toute retourneboulée de désespoir parce que .... des épousailles ... enfin j'me comprends !
    Bisous jeune homme
    Merci pour cette lecture-bonheur ;-)
    Et tu me connais, je lâche pas l'affaire ;-) Peut être à Angoulême héhé ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'étonnerait qu'il soit à Angoulême, le monsieur est du genre misanthrope. On verra bien^^

      Supprimer
  7. Ton coup de coeur est communicatif ! Je note et je vais voir ça de plus près ! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Le dialogue me plaît bien ! Et puis tout le reste, conte initiatique, culture orientale, le graphisme... Bref, je suis cuite... (je dois être terrassée par le froid et la semaine pour être aussi faible)

    RépondreSupprimer
  9. je suis tentée "quand même"... j'ai revendu mes Le Vent dans les saules (ne me répudie pas!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais faire comme si je n'avais rien lu !!!!

      Supprimer
  10. Une BD qui doit me plaire également . Je vais regarder si elle est à la mediatheque. Financesi obliges!
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est très récente, tu vas peut-être devoir attendre un peu.

      Supprimer
  11. Noël arrive Jérôme, note-le sur ta liste pour le Père Noël

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais le noter pour l'offrir parce que perso, je l'ai déjà ;)

      Supprimer
  12. Voilà un album que je compte bien mettre dans les mains de mes loustics (et dans les miennes au passage pardi !). On aime bien Plessix par ici aussi ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le monde aime Plessix (c'est comme Riad ;p ).

      Supprimer
    2. Ben quoi, c'est une comparaison inappropriée ? ;)

      Supprimer
    3. Tu dis ça parce que tu es de mauvaise foi :p

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !