mercredi 2 novembre 2016

La jeunesse de Mickey - Tebo

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Mickey a fini par vieillir ! Et la souris la plus célèbre du monde, si elle est loin d’être grabataire, n’en demeure pas moins nostalgique. Alors quand son arrière petit neveu Norbert vient lui rendre visite, Mickey lui raconte ses souvenirs de jeunesse. Le gamin ébahi découvre que son aïeul a connu la ruée vers l’or, l’esclavage, la première guerre mondiale, la prohibition ou encore la conquête de l’espace.

Très malin ce parti pris de mettre en scène un Mickey se retournant sur ses jeunes années. En cinq histoires courtes Tebo replace le personnage dans un contexte historique à la fois réel et adouci : en temps de guerre Mickey est un pilote pacifiste qui vient annoncer la fin des hostilités, concernant l’esclavage, il libère Minnie des griffes d’un chat (Pat Hibulaire) exploiteur de souris et pour ce qui est de la prohibition, pas question d’alcool (on est chez Disney !), c’est le chocolat qui se fabrique et se revend sous le manteau.

J’ai beaucoup aimé ce vieux Mickey fanfaron, de mauvaise foi, à l’imagination débordante et qui perd parfois la mémoire. Tebo le croque en bricoleur à la Géo Trouvetout, casse-cou et fonceur, pas cucul pour deux ronds. Son trait élastique et plein de vivacité, déstabilisant au premier abord, donne un rythme effréné qui fonctionne à merveille dans les nombreuses courses poursuites jalonnant chaque récit et ses dialogues très drôles, où règne souvent le second degré, rappelleront aux fans son héros fétiche Captain Biceps. L’album regorge par ailleurs de superbes doubles pages très fouillées plus proches de l’illustration que de la BD et visuellement bluffantes, surtout dans un ouvrage de grand format aussi classieux.

Une revisite culottée et pétillante qui reste du pur divertissement (on est chez Disney) mais offre un coup de jeune bienvenu à une icone vieillissante. De la vraie bande dessinée tout public où petits et grands pourront trouver leur compte, c’est une évidence.  

La jeunesse de Mickey de Tebo. Glénat, 2016. 80 pages. 17,00 euros.



Toutes les BD de la semaine sont
 à retrouver chez Moka







28 commentaires:

  1. Ah ah, un commerce illégal de chocolat !! Et pourquoi pas ?! Je le lirais bien en famille celui-ci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait terrible de prohiber le chocolat, non ?

      Supprimer
  2. Cela dit, y a de l'argent à se faire sur le dos du chocolat ! :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carrément, c'est une sacrée drogue dure !

      Supprimer
  3. Je pense que je vais passer mon tour sur ce coup là.

    RépondreSupprimer
  4. etonnant comme idée. Je regarderais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ne coûte rien de jeter un coup d’œil.

      Supprimer
  5. Chouette ! ça devrait plaire chez nous :-p

    RépondreSupprimer
  6. Sympathique comme idée, même si je suis loin d'être une fan absolue de cette souris... ;-)

    RépondreSupprimer
  7. j'aime beaucoup les titres sortis dans cette collection :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a qui m'a laissé de marbre, j'avoue.

      Supprimer
  8. Ah alors le Mickey après le spécial gros seins ce n'était pas une blague! :D
    Je l'aime bien ce Mickey, c'est toujours bon d'y retourner comme on retourne vers les souvenirs d'enfance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, je tiens toujours parole tu sais ;)

      Supprimer
  9. ça a l'air mignon, à l'occasion je regarderai :)

    RépondreSupprimer
  10. j'aime beaucoup l'idée, mais pas sûre d'accrocher... à l'occasion pourquoi pas avec les enfants ça peut être sympa!

    RépondreSupprimer
  11. Bon Mickey, non merci. Je ne suis pas fan de ces classiques revisités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu préfères les classiques pas revisités, je sais ;)

      Supprimer
  12. Rhhooooo, je sais à qui je vais l'offrir celui-là !

    RépondreSupprimer
  13. Ohlala, mais c'est que ça pourrait me plaire ça !! Mickey, c'est toute ma jeunesse ! Enfin, le journal de Mickey.:-) Très futé de le faire vieillir et de l'amener à raconter sa jeunesse en effet !:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'étais un lecteur du journal de Mickey. Abonné même ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !