jeudi 11 juin 2015

Un été 63 - Tracy Guzeman

Natalie et Alice Kessler sont tombées amoureuses du même artiste peintre aux cours de l’été 63, près d’un lac du Connecticut. Elles n’étaient que des ados à l’époque et lui avait une vingtaine d’années. Quarante ans plus tard, le peintre est devenu une célébrité mondiale, vivant reclus et n’ayant pas réalisé le moindre tableau depuis des décennies. Quand il révèle à un expert l’existence d’un triptyque inédit et qu’il charge ce même expert de retrouver les « morceaux » de ce triptyque, une minutieuse enquête commence, une enquête où les sœurs Kessler vont tenir le rôle principal et révéler un passé douloureux que chacun pensait profondément enfoui.

Un premier roman américain qui ne casse pas trois pattes à un canard. Les secrets de famille, ce n’est pas ma tasse de thé. Et puis tout est trop romancé, il y a trop de rebondissements « hasardeux » qui font bien les choses, et les personnages sont trop stéréotypés. Tout ça manque d’aspérité, c’est tellement, tellement lisse sous des faux airs de tragédie brûlante. De toute façon, quand j’ai du mal à rester attentif, que je saute quelques lignes et que je me fiche de l’intrigue comme de ma première chemise, ce n’est pas bon signe du tout.

Je reconnais néanmoins le louable effort de construction du récit. Cette narration entrelacée, ce va-et-vient entre les époques et les protagonistes, ce n’est pas follement original mais ça dénote une certaine ambition littéraire. Dommage que tout sonne faux et que je n’y ai pas cru une seconde. Je n’ai pas détesté, je suis resté totalement indifférent face à l’enchaînement des événements. A la limite, c’est pire que si j’avais détesté…

Un été 63 de Tracy Guzeman. Flammarion, 2015. 385 pages. 22,00 euros.

Les avis de Canel et Nahe





32 commentaires:

  1. Bof, pas très tentée. En général j'aime assez ce genre, mais trop de rebondissements cela risque de ne me plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps je ne suis pas super enthousiaste ;)

      Supprimer
  2. Alors clairement, je passe mon tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors clairement, je pense que tu as raison.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Voila. Et le suivant était bien meilleur.

      Supprimer
  4. Pire que si j'avais détesté... Comme le thé tiède...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le thé, même brûlant, je déteste ;)

      Supprimer
  5. je confirme c'est pire, quand quelqu'un déteste ça donne envie d'aller voir si nous aussi on détesterait mais là... ben non :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait, quand on déteste, au moins ça éveil la curiosité.

      Supprimer
  6. Rien que la phrase sur le bandeau, je fuis .... Un été sans "63", pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je n'ai pas de sœur alors ça m'a intrigué.

      Supprimer
  7. Pas terrible, donc, ce premier roman. Je n'aime pas non plus quand c'est trop convenu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi en tout cas ce n'est pas terrible du tout.

      Supprimer
  8. Oh ben zut, alors. Il me tentait bien, celui-ci. J'aime bien les histoires avec des secrets de famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de lecteurs(trices) ont aimé cela dit.

      Supprimer
  9. Oh oui le bandeau suffit à lui seul pour me faire fuir ! Hop un secret déjà révélé et ton commentaire sur le fait que tu te fichais de l'intrigue... Bref, merci pour ton retour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais aimé être plus enthousiaste.

      Supprimer
  10. Même si cela n'est pas top top, je le lirai peut-être pour me détendre ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une lecture facile, idéale pour la plage ;)

      Supprimer
  11. Ah oui, l'indifférence, c'est pire que tout. Bon, on se rejoint sur pas mal de choses ici, enfin je veux dire, ce que tu n'as pas aimé ou ce qui t'a laissé de marbre ici, ça risque fort de me faire le même effet ! (Comment ça arrange ma PAL^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-là, je ne vais pas chercher à te convaincre d'y céder.

      Supprimer
  12. 63 fois merci, je ne lirai pas ce roman

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si tu le trouves à la bibliothèque ?

      Supprimer
  13. J'étais assez tentée de glisser ce roman dans ma valise. Mais ta critique est la 3ème négative que je lis. Je passe donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il peut trouver sa place dans une valise, ce n'est pas non plus un roman à fuir absolument.

      Supprimer
  14. Oui vu sur plusieurs blogs : pas enthousiasmant ... je passe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne pouvais pas m'emballer pour ce texte.

      Supprimer
  15. Dommage ! Il me tentait bien !

    RépondreSupprimer
  16. On me l'avait proposé... ne m'avait pas attiré...

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !