mercredi 7 janvier 2015

Poulbots - Patrick Prugne

1905. D’un coté il y a Jean, fils unique d’une famille aisée dont le père, entrepreneur, veut mettre sur pied à Montmartre un projet immobilier d’envergure. De l’autre, quelques gamins des rues, gavroches miséreux traînant leurs guêtres dans les terrains vagues de la butte. De leur rencontre naîtra une amitié improbable et un projet commun : mettre en échec les ambitions du promoteur pour préserver leur terrain de jeu, tout cela sous l’œil malicieux du dessinateur Francisque Poulbot.

Un bel hommage rendu par Patrick Prugne à des gamins débrouillards et à un quartier historique de Paris qui, à l’époque, n’était encore qu’un village. Dans cette campagne aux portes de la capitale, il a voulu créer une bulle pleine de douceur et montrer la joie de vivre et la solidarité malgré la misère. Une vision idéalisée occultant entre autres toute violence (alors qu’elle était évidemment très présente) mais qui, au final, n’a rien de cucul.

Un album qui vaut surtout pour son ambiance et ses dessins, son atmosphère délicieusement rétro et ses personnages attachants. Un vrai délice de se promener dans le Montmartre de la Belle Époque mis en images de la sorte. Prugne est un orfèvre, un auteur que j’adore, découvert il y a dix ans avec « L’auberge du bout du monde », et qui signe des aquarelles en couleur directe sans aucune retouche informatique de toute beauté. Son travail sur la lumière notamment est bluffant.

« Poulbots » sonne comme une parenthèse de tendresse, une plongée dans une enfance insouciante malgré les difficultés. C’est une lecture qui fait du bien, tout simplement.


Poulbots de Patrick Prugne. Éditions Margot, 2014. 80 pages. 16,90 euros.


Un billet qui signe ma première lecture commune de l’année avec Noukette (pas la dernière, assurément).


Les avis de L'ivresse des motsMarilyneMo' et Syl








22 commentaires:

  1. Titre que j'ai failli acheter chez Bulle lors de ma dernière visite.
    Je finirai par craquer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es faible, je le sais (et c'est plutôt une qualité quand il s'agit des livres ;) )

      Supprimer
  2. Je ne connais pas du tout Prugne mais les images me parlent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un dessinateur incroyablement talentueux.

      Supprimer
  3. Ce livre offre effectivement une belle petite parenthèse, un gout d’ailleurs qui transporte le lecteur. Ravie que tu aies apprécié. Merci pour le lien ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une jolie parenthèse, c'est exactement ça.

      Supprimer
  4. Ravie de cette découverte, et ravie à l'idée de la poursuivre avec L'auberge du bout du monde ! J'adore le coup de pinceau de ce monsieur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas voir, L'auberge du bout du monde, c'est top.

      Supprimer
  5. Comme d'hab... entre Noukette et toi, hein....

    RépondreSupprimer
  6. Un univers et un dessin qui m'intéressent, je note !

    RépondreSupprimer
  7. Une lecture qui fait du bien, c'est ce qu'il nous faut en ce début d'année :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement. Il ne nous faudrait que ça même !

      Supprimer
  8. Noukette et toi êtes de grands tentateurs !

    RépondreSupprimer
  9. J'ai noté "L'Auberge du bout du monde" !

    RépondreSupprimer
  10. Je suis toujours tentée par les lectures qui font du bien ! Bonne année Jérôme !!
    Bisous

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !