mercredi 14 janvier 2015

Fatale - Max Cabanes d’après le roman de Jean-Patrick Manchette

Lorsqu’elle débarque à Bléville, la tueuse professionnelle Aimée Joubert se rapproche des notables de cette petite ville portuaire sans âme. Elle étudie longuement leurs comportements et leurs liens, identifie les forces et faiblesses de chacun avant de s’engouffrer dans une faille dont elle compte bien profiter. Dans quel but ? Mystère…

Je ne suis pas polar mais j’adore Manchette et sa façon bien à lui de mener un récit. Il était en quelque sorte le chantre du behaviorisme à l’américaine, ne décrivant que des comportements sans jamais entrer dans des considérations psychologiques. Au lecteur de s’interroger sur les pensées et l’état d’esprit des protagonistes. Avec Fatale, on est face à un polar qui n’en est pas vraiment un (d’ailleurs le roman avait été refusé dans la collection « série noire »). L’ambiance est plus contemplative, proche de l’étude de mœurs.

Manchette égratigne la bonne société provinciale et ses élites véreuses. Il fait sauter le vernis des apparences policées pour montrer les ambitions personnelles, les coups-bas, la respectabilité de façade. Sa tueuse est l’élément perturbateur qui va peu à peu faire bouger les lignes jusqu’à l’explosion finale. Beaucoup d’ambiguïté chez tous les personnages. D’ailleurs, les victimes sont souvent plus solides que leur bourreau.

Un album sombre à l’ambiance poisseuse magnifiée par le bleu électrique de la nuit et le jaune-orangé des scènes diurnes. Un album crépusculaire, sans concession, qui restitue l’atmosphère glauque des villes de province des années 70. Un album à la froideur clinique, sans espoir, proche de la tragédie. Vertigineux et impressionnant.


Fatale de Max Cabanes d’après le roman de Jean-Patrick Manchette. Dupuis, 2014. 136 pages. 22,00 euros.




16 commentaires:

  1. Manchette est bien apprécié par les auteurs de BD. A ce rythme, il va être difficile de trouver un roman qui n'ait pas été adapté.
    J'aimais bien le noir et blanc de Tardi sur cet univers polar. Pourtant, ce que tu dis de cet album donne envie d'aller voir de plus près

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est autre chose que Tardi, plus sensuel, moins rugueux. Mais l'esprit de Manchette est respecté, c'est le principal.

      Supprimer
  2. rhoooooooo... mais oui com tu donnes envie d'aller y mettre le nez héhé ! je note... merci jeun hom ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manchette, c'est un peu mon chouchou en même temps ;)

      Supprimer
  3. je ne savais pas qu'il avait été refusé pour la série noire, merci pour l'info. j'ai été conquis par cette adaptation. un vrai coup de coeur sur l'Avenue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été conquis aussi, difficile de le nier ;)

      Supprimer
  4. pas pour moi mais j'aime bien, grâce à toi, me tenir au courant.

    RépondreSupprimer
  5. Tu es plus qu'enthousiaste ! Moi le polar j'aime bien, en BD beaucoup moins... Cela dit, il faudra quand même que je me penche sur la question "Manchette" quand même, m'a l'air incontournable ce monsieur ! En roman ou en adaptation BD, j'ai le choix ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as le choix, et oui, tu dois découvrir cet auteur ;)

      Supprimer
  6. Je ne connaissais pas du tout mais le graphique me plait bien :)

    RépondreSupprimer
  7. J'ai lu cette BD pendant les vacances mais je n'ai pas accroché plus que cela, sans pouvoir dire exactement pourquoi. Peut-être que je n'ai pas tout compris en fait ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Je le veux!!!!!! Tu m'as donné envie de découvrir la BD! Je ne connaissais pas l'auteur, je vais me pencher sur son cas par la même occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si je t'ai donné envie de partir à découverte de Manchette !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !