mercredi 11 décembre 2013

Les gens normaux : paroles lesbiennes, gay, bi, trans

Dans ce recueil, il y a l’histoire de Philippe, qui a accompagné jusqu’au dernier jour son ami Bernard, emporté par le sida. Celle d’Astrid et Nolwenn, parties en Espagne pour une insémination artificielle. Farid, musulman, gay et opposé au mariage pour tous. Anne-Marie et Jean-Pierre, parents totalement déboussolés par le comportement de leur fille lesbienne avec laquelle ils sont en conflit permanent. Virginie, infirmière, qui peine à assumer son homosexualité sur son lieu de travail et est incapable de s’installer dans une relation durable. Momo, qui a dû fuir la guinée pour la France après avoir été surpris avec un homme par les siens et qui se sent toujours en danger. Marc, catholique pratiquant ne comprenant pas la volonté du pape d’interdire l’ordination des homosexuels pour combattre la pédophilie (« Je crois qu’il n’a pas compris ce que c’était que d’être homosexuel. Faire l’amalgame entre les deux… je ne comprends pas. »).

Dix témoignages en tout, recueillis par Hubert, auteur de bande dessinée (Miss pas touche) et lui-même homosexuel. L’idée de ce collectif émane de l’association BD Boum, créatrice du festival de Blois. Le but est ici d’aborder la question du genre au moyen d’entretiens menés auprès de la population LGBT (lesbiennes – gay – bi – trans) de l’agglomération tourangelle. Le résultat est saisissant de sincérité, chaque histoire explorant des vies entières et touchant à l'intime. Sida, mariage, adoption, difficulté à affirmer son homosexualité dans le cadre professionnel, relation aux parents ou à la religion, les thèmes traités sont aussi vastes que complexes. Cinq articles universitaires sont insérés entre les chapitres. Des éclairages théoriques ardus mais passionnants sur l’évolution du droit en matière d’homosexualité depuis 1810, la religion, l’homosexualité et l’homophobie ou encore la question de la transidentité. Ajoutez une somptueuse préface de Robert Badinter et en annexe le statut légal de l’homosexualité dans le monde pays par pays et vous obtenez une somme en tout point remarquable qui devrait permettre à plus d’un lecteur de dépasser clichés et préjugés à l’heure où l’hystérie anti-gay aura si tristement marqué cette année 2013.

Aux pinceaux j’ai eu le plaisir de retrouver Cyril Pedrosa, Alexis Dormal (Pico Bogue), Simon Hureau, Virginie Augustin et quelques autres dont je ne connaissais pas les travaux. Le résultat est graphiquement aussi riche que varié.

Un ouvrage important, essentiel même. A lire et à faire lire.

Les gens normaux : paroles lesbiennes, gay, bi, trans. Casterman, 2013. 228 pages. 16 euros.




50 commentaires:

  1. Ah mais ça a l'air super intéressant. c'est noté !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout particulièrement instructif.

      Supprimer
  2. Il faudrait plus d'écrits de ce genre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le genre de témoignages difficile à recueillir et à mettre en forme. Le résultat est d'autant plus précieux.

      Supprimer
  3. Vu l'année passée, une BD indispensable pour faire reculer la connerie de certains, connerie de plus en plus décomplexée ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si ça fera reculer qui que ce soit mais si seulement quelques mentalités pouvaient évoluer vers davantage de tolérance.

      Supprimer
  4. Je n'ai toujours pas compris tout ce foin en France et surtout, je suis d'accord avec Leiloona, on dirait qu'il devient de bon ton de crier haut et fort son homophobie. Effrayant et donc, cet ouvrage me semble indispensable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement fou si ce qui s'est passé (et ce passe encore) en France depuis quelques mois.

      Supprimer
  5. A mettre entre toutes les mains !!!! Et d'urgence !

    RépondreSupprimer
  6. Ca à l'air très intéressant. Je le note.

    RépondreSupprimer
  7. BD Boum, yes, bonnes productions en général (j'en ai lu plusieurs)(et c'est près de chez moi, j'y ai rencontré Lepage cette année)(je ne touche plus terre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chanceuse, va ! J'espère qu'il t'a fait une belle dédicace.

      Supprimer
  8. C'est noté ! Je sais déjà à qui l'offrir !

    RépondreSupprimer
  9. Enfin, depuis ce matin que j'essaie de te déposer un commentaire !
    Ce n'est pas que j'ai quelque chose de grandement important à dire, mais je voulais juste mettre ma petite pierre... alors voilà...
    Oui, il y a des témoignages qu'il faut lire et lorsqu'ils sont bien traduits, ne pas hésiter à noter le titre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux noter ce titre, je pense que tu aimeras.

      Supprimer
  10. J'aime le titre ! La suite aussi, bien sûr...

    RépondreSupprimer
  11. Une référence à noter semble-t-il. Je trouve ça positif que ce genre de témoignages se multiplie. La BD est un très bon medium pour cela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les témoignages en BD se multiplient et c'est une bonne chose.

      Supprimer
  12. Pas trop démonstratif tout ça, au final ? Pas trop artificiel l'éventail de situations croquées?
    Même si j'approuve évidemment ce type de projet, l'éternel problème c'est que ce ne sont pas ceux qui devraient lire cet ouvrage qui vont le faire. C'est toujours prêcher pour des convertis, les autres n'y accorderont même pas un coup d’œil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Démonstratif pas du tout. Artificiel je ne saurais dire, je ne connais pas suffisamment le sujet, j'ai juste trouvé les problématiques soulevées très variées. Par contre je suis d'accord avec toi, il n'y a que des convertis qui vont lire cet album. Malheureusement.

      Supprimer
  13. On ne peut qu'applaudir des deux mains une telle initiative... Beau projet ! Même si je suis d'accord avec In cold blog, ceux qui devraient le lire n'y jetteront probablement pas un oeil... et c'est bien dommage !

    RépondreSupprimer
  14. En ce qui me concerne, je suis convertie mais j'ai bien envie de l'acheter et de l'offrir à certains que je connais qui ont encore bien des préjugés-clichés sur le sujet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu leur offres, j'espère qu'ils prendront la peine de le lire.

      Supprimer
  15. Un titre que j'ai envie de découvrir !

    RépondreSupprimer
  16. Je l'ai justement feuilleté samedi en allant passer une commande dans ma librairie.
    Il m'a effectivement semblé très bien fait. Tentant donc.

    RépondreSupprimer
  17. J'ajoute ma petite pierre belge comme Manu : le foin de 2013 en France m'a ébahie et dégoûtée. J'aimerais bien trouver et lire cette BD aussi, ça me fait penser au magnifique film-documentaire (dont le titre m'échappe, zut de zut) sr les gens qui ont découvert et vécu leur homosexualité en France dans les années 1960-1970. A voir aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y pas de raison que tu ne la trouves pas par chez toi cette BD.

      Supprimer
  18. J'aime beaucoup les projets auxquels participent l'asso BD Boum. J'avais lu Paroles d'illettrisme et Paroles de sourds, c'est toujours riche en émotions et enseignements, et tout cela sans que ce soit pesant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu que ce projet n'est pas une première, je vais essayer de trouver les autres titres de cette collection.

      Supprimer
  19. Merci pour ce billet et cette BD qui appellent à la TOLERANCE.

    "Le meilleur aboutissement de l'éducation est la tolérance". H Keller

    Je note bien sur

    RépondreSupprimer
  20. Je note, il me le faut. Pour tout ce que tu en dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais bien savoir ce que tu en penses.

      Supprimer
  21. Je ne connaissais pas, mais ça me tente beaucoup. Je note donc ! Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de quoi, il ne te reste plus qu'à le trouver.

      Supprimer
  22. Bon, je vais finir par faire le tour des billets nonfiction de décembre (à défaut de lire les autres...)
    Le descriptif de l'ouvrage me donne envie de laisser le même com' qu'ICB en plus brutal : n'est-ce pas blindé de clichés ? Je pense par exemple au premier cas cité et qui me rappelle le film "Quatre mariages et un enterrement" où * gros spoiler si quelqu'un était sur Mars depuis sa sortie * pour la première fois (je ne sais pas si cela s'est reproduit par la suite n'étant pas très cinéphile) un gay mourait dans l'histoire sans que cela soit à cause du sida.
    Je suis un blog anglophone où la lectrice se définit comme étant "queer" et elle est assez désolée d'être confrontée dans les livres à des situations affligeantes où le vécu est remodelé pour coller aux idées que les hétéros se font sur ceux qui ne le sont pas.

    Pour le reste, je crois comme Asphodèle que c'est un livre à offrir aux personnes un peu bouchées mais l'éternelle pessimiste que je suis doute fort que cela suffise :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai personnellement pas le recul nécessaire pour savoir si c'est ou pas bourré de clichés. Certaines situations ont déjà été vues 100 fois, c'est incontestable. Maintenant certains témoignages sont loin du consensus. Je pense notamment à celui de cet homme atteint du sida qui couche sans protection persuadé que le risque de transmission est minime ou encore au musulman, gay, de droite et anti mariage pour tous. Il y a dans le lot quelques personnages qui n'attirent pas du tout la sympathie et pour le coup il me semble que l'on est parfois très loin des clichés.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !