jeudi 19 décembre 2013

Candy - Anne Loyer

Candy a 15 ans. Candy est enceinte. La rentrée en seconde lui a été fatale. Une mauvaise rencontre avec un mauvais garçon. Un moment d’égarement, une seule et unique fois aura suffi. Ne rien dire aux parents, se confier à Pamela, sa meilleure amie. Gynéco, planning familial, hôpital. « Je ne voulais pas être une fille-mère. Je ne voulais pas d’un ventre énorme. Je voulais continuer mes études. Je voulais être une fille de 15 ans. Une fille normale. Je voulais une deuxième chance. »

Le récit à la première personne alterne entre le présent de l’adolescente au moment où elle se trouve à l’hôpital avec le médecin et le retour sur les événements qui l’ont amenée dans cette situation effrayante. Vingt-sept chapitres en cinquante pages. C’est court et percutant, très rythmé. La voix de Candy résonne. Ses interrogations, ses peurs, sa honte frappent en plein cœur. Le regard méprisant d’une partie du corps médical irrite, l’attitude du garçon qui l’a mise enceinte agace au plus haut point. Heureusement, l’amitié XXL de Pamela panse les plaies et met du baume au cœur.

Mon seul bémol concerne l’image caricaturale du jeune homme qui l’a séduite. J’aurais aimé un poil plus de subtilité le concernant, j’ai la faiblesse de croire que la très grande majorité des lycéens d’aujourd’hui ne réagiraient pas comme des abrutis complets et décervelés dans de telles circonstances.

Un texte utile, important. La prise de position est claire mais l’avortement n’est pas ici présenté comme quelque chose d’anodin. Le traumatisme est réel, le questionnement de Candy après coup sonne juste. Une fois encore, un roman pour ados à lire et à faire lire.

« Seule sur mon lit d’hôpital. Seule avec cette douleur lancinante aux environs du bas ventre. Seule enfin. Sans l’inconnu qui me squattait les entrailles et dont je ne voulais pas. »

Candy d’Anne Loyer. Des ronds dans l’O, 2012. 54 pages. 6,90 euros. A partir de 13-14 ans.


Un petit livre ramené de Montreuil. Forcément c’est une lecture commune que je partage avec Noukette, comme un beau souvenir de cette journée. Un de plus.



28 commentaires:

  1. Ouh là! Sujet pas facile, mais il ne faut pas se voiler la face!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, sujet difficile. Mais il faut en parler.

      Supprimer
  2. Merci infiniment pour votre lecture si juste et vos mots. Touchée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous pour ce texte utile et important.

      Supprimer
  3. Encore une belle découverte que nous avons faite ensemble... Un livre d'une justesse incroyable. Décidément, ces livres pour ados, ces formats cours, ça me touche drôlement... J'espère qu'il touchera aussi tout plein d'adolescentes....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'est pas malheureux dans nos choix pour l'instant. Espérons que le prochain, qui sera aussi un format court, soit aussi convaincant.

      Supprimer
  4. Tu as raison de râler pour le personnage du garçon. L'an dernier, ine élève de seconde a accouché dans mon lycée (personne, y compris des parents, ne la savait ensemble). Ce sont les parents de la fille qui empêche le garçon de voir l'enfant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le trouve "too much" le garçon de cette histoire. Il peut être terrorisé, effrayé et ne pas assumer la situation, ce serait même normal mais pour autant il n'a pas être dans une réaction aussi "crétine" et légère (du moins il me semble).

      Supprimer
  5. J'ai pas trop envie de lectures sérieuses en ce moment... mais bon, je note parce qu'il ressemble quand même à un roman important à lire et qui pourrait me plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PAs envie de lectures sérieuses alors que tu dévores des romans SM et gore... celui-là c'est du miel à coté^^

      Supprimer
  6. Je le note également, pour ma nièce de 16 ans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman à mettre entre les mains des adolescentes.

      Supprimer
  7. Choix difficiles, parfois lourds de conséquence...

    RépondreSupprimer
  8. Je le lirais bien. Ça m'intéresse. Et non, l'avortement n'est pas un geste anodin... je n'y ai jamais eu recours, mais j'imagine que c'est le genre de décision qui marque pour la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une évidence, ça marque pour la vie. Et c'est très clairement dit dans ce petit texte.

      Supprimer
  9. Tu me tentes. Mais je le lirais avant de le mettre en rayon tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère bien que tu le liras. Et puis certaines personnes seront forcément froissées par le propos...

      Supprimer
  10. Un roman important en cette période où certains pays reviennent en arrière ! J'espère quand même que ce n'est pas la Candy du dessin animé de mon enfance (ok commentaire idiot :-D)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu ce que l'Espagne vient de décider en matière d'avortement... c'est affolant !
      Et sinon, ce n'est en effet pas la Candy du dessin animé^^

      Supprimer
  11. Je note. C'est tellement important que ce thème soit abordé... merci pour la découverte. Et puis, tiens je profite de mon passage chez toi pour te souhaiter de belles fêtes de fin d'année!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonnes fêtes à toi aussi Nadael, j'espère que le Père Noël va te gâter.

      Supprimer
  12. bon là je passe mon tour car , malheureusement, c'est presque du quotidien pour moi

    RépondreSupprimer
  13. Un sujet délicat ! Mais ça pourrait beaucoup me plaire !

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !