mercredi 3 juillet 2013

Ardalén : Vent de mémoires - Miguelanxo Prado

Sabela débarque dans un minuscule village de montagne. Elle cherche des informations sur son grand-père, un ancien marin qu’elle n’a pas connu et dont on aurait perdu la trace près de Cuba mais qui pourrait avoir eu des liens avec certains habitants du coin. Au café local, on lui conseille d’aller voir Fidel, vieux monsieur un peu simplet surnommé « le naufragé » qui aurait navigué dans les caraïbes à l’époque de son grand-père. Mais Sabela va vite constater que Fidel, vieillard fantasque et attachant, a la mémoire pour le moins défaillante… 
       
« Je voulais proposer au lecteur un univers en bascule entre rêve, réel et fantastique, comme dans la littérature sud-américaine dite de réalisme magique. » (Miguelanxo Prado)

Un album ambitieux, fortement imprégné d’onirisme et dans lequel viennent s’intercaler des coupures de presse, des témoignages de scientifiques ou des documents juridiques. Difficile de faire le tri dans les souvenirs de Fidel. Sa mémoire s’effiloche, elle s’efface et invente des souvenirs. C’est un labyrinthe dont les contours sont difficiles à cerner. L’ardalén est un vent chaud et humide qui arriverait sur le sud ouest de l’Europe après avoir traversé l’océan atlantique depuis les côtes américaines. Fidel aime aller écouter le bruit que fait ce vent dans la forêt d’eucalyptus derrière chez lui. Métaphoriquement, il lui transmet des souvenirs arrachés ici ou là. Tout se mélange dans l’esprit du vieil homme : sa propre vie, celle des autres, les histoires qu’on lui a raconté et celles qu’il a lues. Pas évident de s'y retrouver dans ces bribes qu’il tente d’assembler, pas simple de discerner les amis et les amantes qu’il a vraiment connus parmi ces fantômes qui ressurgissent du passé. Sabela va beaucoup s’attacher à Fidel mais elle va se rendre compte que les informations qu’il fournit ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Jusqu’au jour où…  
             
Niveau dessin, c’est de toute beauté. Il aura fallu trois ans à Miguelanxo Prado pour réaliser les 256 planches de l’album en couleur directe à la peinture acrylique. Du très grand art, un esthétisme rarement vu en BD même si les visages sont souvent figés et possèdent une texture proche du bois qui pourra dérouter plus d’un lecteur.

J’ai embarqué Mo’ dans cette lecture commune en lui présentant ce titre comme l’album de l’année. Je ne sais pas pourquoi mais je m’imaginais quelque chose, certes fort différent, mais au moins aussi emballant que Daytripper. Le problème c’est que je suis constamment resté à distance de l’univers de Fidel. Et pour le coup si l’on ne parvient pas à rentrer dans son monde, impossible d’apprécier le récit. Pour tout dire, je me suis ennuyé. Les derniers chapitres, plus ancrés dans le réel, m’ont davantage accroché mais cela ne suffit pas à faire de cette lecture un vrai grand moment de plaisir. C’est pourtant une très jolie réflexion sur la mémoire qui s’efface et le temps qui passe. Beaucoup de poésie, d’émotion et de mélancolie. Malgré tout je suis passé à coté et je le regrette vraiment. Mon petit doigt me dit que Mo’ y a plus trouvé son compte. Tant mieux, filez vitedécouvrir son avis !   
 

Ardalén : Vent de mémoires de Miguelanxo Prado. Casterman, 2013. 256 pages. 24 euros.






22 commentaires:

  1. Plus apprécié mais ce n'est pas le grand coup de coeur non plus. Comme toi, ce sont les derniers chapitres qui m'ont permis de m'y retrouver parce que ma lecture a été saccadée. Je revenais régulièrement en arrière pour comprendre des passages qui m'avaient bloquée. Par exemple, en découvrant la liste des naufragés et portés disparus, j'ai eu besoin de revenir sur le passage où Ramon parle à Fidel en l'appelant Antonio. Cela m'a fait supposer des choses sur le dénouement qui, au final, n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais. Bref, difficile d'entrer dans cet album mais je me suis accrochée à Fidel, personnage qui m'a émue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu le même réflexe que toi avec la liste des naufragés. Sinon Fidel est incontestablement un personnage attachant mais j'avoue que je suis resté à l'écart de son univers et je ressors de cette lecture quelque peu frustré. L'impression d'avoir raté quelque chose...

      Supprimer
  2. Quand les univers sont vraiment très particuliers, c'est parfois difficile d'entrer dedans. Ces baleines volantes pourtant me parlent bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des baleines volantes en BD, j'avais déjà vu ça dans la série Broussaille.

      Supprimer
  3. L'histoire m'attire mais ces baleines volantes m'effrayent un peu... J'attendrai de le trouver en bibliothèque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus prudent de passer par la bibliothèque en cas de déception éventuelle.

      Supprimer
  4. Je ne l'achèterai pas c'est sûr par contre comme Nahé c'est un livre qui me tente et que je lirai probablement si je réussis à mettre la main dessus à la bibli !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais beaucoup connaître ton avis sur cet album.

      Supprimer
  5. J'adore les dessins, la couverture m'attire. Je la lirai tout de même en essayant de l'emprunter à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer
  6. Les couleurs sont superbes. Je vais aller lire l'avis de Mo'... Ton avis reste quand même un peu mitigé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je ressors déçu de cette lecture. Il faut dire que je m'attendais à prendre une grosse claque et ça n'a malheureusement pas été le cas.

      Supprimer
  7. Bizarrement, malgré tes gros bémols... je pense que ça pourrait me plaire... Les dessins en tous cas, pour le reste je ne sais pas trop, ça a l'air sacrément ambitieux. Peut-être trop...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, trop ambitieux ou trop personnel. Mais il y a beaucoup d'autres avis largement plus enthousiastes que le mien, donc...

      Supprimer
  8. Hmm, un peu trop d'attentes, ça ce que je vois.
    Pour ma part, je vais passer mon tour... trop d'autres albums plus tentants m'appellent pour les prochaines semaines

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'en attendais trop, je crois que tu as raison. ça m'apprendra...

      Supprimer
  9. Malgré ta réserve, je suis plutôt tenté.
    Je vais aller lire les autres avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entendons-nous, c'est un magnifique album, je suis juste passé à coté.

      Supprimer
  10. Je l'ai lu...et j'ai juste ...adoré...
    Ce roman graphique est d'une grande beauté visuelle...
    Une lecture forte, prenante...exigeante...d'une grande poésie...
    Tu es passé "à côté"...peut-être ne devais tu pas le lire maintenant...tout simplement...
    En tout cas c'est toujours un plaisir de te lire...tes billets passionnés sont le reflet d'un lecteur honnête et sincère dans ses ressentis...un régal je dis^^
    Amicalement...Jack

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jacky, ton commentaire me touche énormément (et je pourrais te retourner le compliment^^).

      Supprimer
  11. Les illustrations me plaisent énormément en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les illustrations sont absolument sublimes.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !