vendredi 1 février 2013

Fin de mi-temps pour le soldat Billy Lynn - Ben Fountain

Fountain © Albin Michel 2013
Les héros de l’Amérique sont de retour au pays. Huit membres d’une compagnie ayant survécu à une embuscade près de Bagdad sous les caméras de Fox News ont été choisis par l’administration comme emblèmes du courage made in USA. La vidéo fait un tabac sur Youtube et les soldats font la tournée des grands ducs pendant quelques jours. Une « tournée de la victoire » passant par la Maison Blanche et se terminant un jour de Thanksgiving au Texas Stadium de Dallas où les militaires sont « exposés » en public à la mi-temps d’un match de football américain, entre les arabesques des pom-pom girls et un mini concert des Destiny’s Child.

Parmi ces combattants revenus temporairement du front, il y a Billy Lynn, 19 ans. Obligé de s’engager pour éviter la prison après avoir saccagé la voiture de son beau-frère, Billy ne sait plus où il en est. Érigé en sauveur de la nation avec ses sept compagnons d’armes, il constate, lucide et impuissant, que leur gloire ne leur appartient pas, « qu’ils baignent dans la manipulation, c’est leur élément, car quel est le boulot d’un soldat sinon d’être un pion qu’on avance ? »    

Tout est là, dans ces chimères que chaque personne croisée leur fait miroiter, notamment  Albert, producteur de film leur assurant qu’il va vendre à prix d’or les droits de leur histoire à Hollywood. Depuis une semaine, les mêmes mots reviennent dans la bouche de leurs interlocuteurs : fierté, liberté, héros, sacrifice, 11 septembre, etc. « Vous êtes l’Amérique » ne cesse-t-on de leur dire. On les étreint, on leur demande des autographes, on les remercie. Billy et les siens n’écoutent plus. Ils sont emportés dans un maelström qui les dépasse totalement. Marionnettes manipulées par l’administration Bush, ils vivent cette dernière journée avant de repartir en Irak comme un mauvais trip dont il sera difficile de se relever. Pour Billy, seule la rencontre avec la jolie cheerleader Manon apportera un soupçon de lumière dans cette sombre mascarade, même si au final la jeune fille, béate d’admiration devant le héros de guerre, ne se révélera pas différente des autres.    

Après un recueil de nouvelles, Ben Fountain signe un premier roman engagé. Une charge sans complaisance contre l’Amérique conservatrice. Il dénonce en vrac l’égoïsme, l’opulence, la cupidité et le cynisme de ces républicains texans aussi gras qu’ignorants. L’auteur souligne aussi les névroses d’une société gavée d’images et de publicité qui laisse ses propres enfants se faire dévorer aux jeux d’un cirque médiatique qui les dépassent.  

La construction du texte est limpide : toute l’action se déroule en une seule journée, avec simplement un flashback permettant de retrouver Billy de retour pour quelques heures dans le cocon familial. La plume est corrosive, les dialogues savoureux et les portraits au vitriol des républicains 100% pur jus s’enchaînent sans temps mort (avec une mention spéciale pour Norman Obesgly, le richissime propriétaire de l’équipe de foot de Dallas). Entre ironie grinçante, satire impitoyable et roman profondément politique, Fin de mi-temps pour le soldat Billy Lynn est en quelque sorte un miroir que Ben Fountain voudrait tendre à ses contemporains les plus ordinaires pour qu’enfin peut-être ils cessent de se voiler la face. Une vraie belle réussite.   

Fin de mi-temps pour le soldat Billy Lynn de Ben Fountain. Albin Michel, 2013. 402 pages. 22,00 euros. 

Une lecture commune que j'ai le plaisir de partager avec Valérie. Filez vite voir son avis.


Et une nouvelle participation au défi de Anne !


25 commentaires:

  1. Quel premier roman! Tu as raison, les portraits sont savoureux. Au vitriol ou tendres car Dîme et Billy sont très attachants. Voilà un roman corrosif comme je les aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle découverte que ce premier roman. Je suis content que nos avis se rejoignent pour souligner à quel point il est de qualité.

      Supprimer
  2. Ce livre a tout pour me plaire, il a l'air très réussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très réussi, c'est incontestable.

      Supprimer
  3. Les Étasuniens ont le génie pour mettre en scène à chaud leurs propres échecs militaires. Les Français on encore du mal avec la collaboration, l'Indochine et surtout l'Algérie. Merci pour cet article bien construit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur l'Alérie il y eu quelques beaux textes masi c'est vrai que dans l'ensemble nos auteurs restent assez "frileux" sur ces sujets.

      Supprimer
  4. le sujet m'intéresse, c'est noté, je vais voir si la bibli de lyon l'a acheté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vient de sortir mais avec un peu de chance et si ta bibli est du genre réactive tu devrais pouvoir le trouver d'ici peu.

      Supprimer
  5. Une collection complètement pour moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il n'y a pas grand chose à jeter en littérature étrangère chez Albin Michel.

      Supprimer
  6. Décidément incontournable, ce roman, à lire les billets qui sortent aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut dire ça : incontournable, c'est le mot juste.

      Supprimer
  7. Je voudrais l'avoir en main pour me décider à le lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu l'avais en main, tu serais vite convaincue...

      Supprimer
  8. Comment ça Canel, tu notes chez Jérôme et pas chez moi. ;)
    Tu penses que l'avis d'un autre homme convaincra davantage Mr?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui sait ? C'est peut-être la bonne explication^^

      Supprimer
  9. Après Valérie, tu me convaincs définitivement alors que le pitch ne me séduisait qu'à moitié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est tout à fait ton genre.

      Supprimer
  10. Là, ça me tente carrément !!!

    RépondreSupprimer
  11. C'est un premier roman, vraiment...? Je ne peux visiblement pas passer à côté !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un premier roman vraiment impressionnant.

      Supprimer
  12. Hello there! This is my first visit to your blog! We are a group of volunteers and starting a
    new project in a community in the same niche. Your blog provided us useful information to work on.
    You have done a extraordinary job!

    Feel free to surf to my website ... Authentic Sidney Crosby Jersey

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !