samedi 14 avril 2012

Un ange meilleur

Adrian © Albin Michel 2012
1979. Dans le quartier, quelqu’un s’en prend aux animaux : écureuils, chats, chiens. On les retrouve lardés de coups de couteau. Calvin, 8 ans, connaît l’identité du coupable. Il l’accompagne dans ses pérégrinations nocturnes à la recherche de ses proies. L’assassin, c’est Molly, une gamine à peine plus âgée que lui dont les parents sont morts dans un accident de voiture. Molly va crescendo. Après les petits animaux, elle s’attaque aux plus gros : vache, cheval, etc. Calvin le sait, elle va finir par s’attaquer à un être humain, c’est inéluctable…

La première nouvelle de ce recueil donne le ton. Le lecteur est sonné, envoûté par la prose au cordeau. Dans les huit autres textes, on croisera une femme dans le coma dont l’esprit vagabonde dans les couloirs de l’hôpital, un « toubib bousillé », cocaïnomane notoire, qui se rend au chevet de son père mourant, un garçon dont le frère est cinglé ou encore une ado, née grande prématurée, qui passe sa vie à l’hosto et tombe amoureuse d’un interne incompétent. On tourne la dernière page de l’ultime nouvelle qui met en scène la naissance du futur Antéchrist et on se dit : quel culot ! L’univers de Chris Adrian est sombre, torturé, unique. Oncologue spécialisé en pédiatrie, il a dû vivre des moments sacrément difficiles au cours de sa carrière pour imaginer des situations aussi tordues. Ce n’est sans doute pas pour rien que la plupart de ses personnages sont des enfants en souffrance, des écorchés vifs.

Cet auteur parle de la vie, la mort, la maladie, la fratrie, le deuil. Il semble aussi avoir été profondément marqué par les événements du 11 septembre 2001 (trois nouvelles y font directement référence). Ce qui est incroyable c’est que la construction de chaque texte, pourtant assez complexe, est parfaitement maîtrisée.

Encensé par le New York Times et le Boston Globe, classé par le prestigieux New Yorker parmi les 20 meilleurs jeunes écrivains américains, Chris Adrian propose avec Un Ange meilleur un recueil dérangeant et intense qui ne laissera aucun lecteur indifférent. Je ne pense pas que tout le monde adhère à cet univers si particulier mais il est évident que l’on ne tombe pas tous les jours sur un auteur débutant qui possède autant de talent. Je vous aurais prévenu.

Un ange meilleur, de Chris Adrian, Albin Michel, 2012. 284 pages. 22 euros.

L'avis de Clara.

18 commentaires:

  1. Tu le vends bien, c'est tentant! Je le note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu te laisses tenter je serais curieux de savoir ce que tu en penses.

      Supprimer
  2. Voilà un écrivain de plus dont j'apprends l'existence et que tu me donnes envie de découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour un écrivain débutant il faut reconnaître qu'il frappe fort !

      Supprimer
  3. Oula, ça a l'air corsé et pourtant tu réussis à nous tenter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manu, connaissant ton amour immodéré pour les animaux, je te déconseille fortemet la lecture de la 1ère nouvelle. De toute façon je suis certain que abandonneras avant d'arriver au bout. Trop cruelle pour toi !

      Supprimer
  4. arf, c'est angoissant avant même de l'avoir lu ! C'est le genre de recueil qui peut hanter mon esprit pendant des jours après lecture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que si tu te lances dans une telle lecture tu vas croiser des personnages qui vont te hanter pendant longtemps...

      Supprimer
  5. Cela m'a l'air d'être une lecture peu facile ! J'avais lu un autre recueil de nouvelles dans cette collection et je n'avais pas été très convaincue (alors que j'adore les romans qu'ils publient !). Je note ce titre pour refaire un essai !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux lire d'excellentes nouvelles dans cette collection je te recommande les recueil de Sherman Alexie. Un régal !

      Supprimer
  6. tentant, même si je suis pas trop "nouvelles"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'es pas trop nouvelles, il vaut peut-être mieux passer ton chemin...

      Supprimer
  7. Billet demain, j'en suis sortie sonnée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire ce que tu en penses !

      Supprimer
  8. L'alzheimer de la blogueuse me guette... J'aurais juré avoir déposé un commentaire sur ce billet...Très fort, ce livre, actuellement pas trop de nouvelles pour moi, mais si je le vois en bibli...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as la chance de tomber dessus, n'hésite pas, je pense que ce recueil pourrait te convenir.

      Supprimer
  9. Je viens de finir (billet bientôt) et franchement je suis encore perturbé par les thèmes qu'il aborde. Noir, très noir, et vraiment de très bonne tenue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se dégage une certaine unanimité par rapport à la qualité de ce recueil, c'est toujours bon signe.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !