samedi 10 décembre 2016

Les lectures de Charlotte (29) : Gloups ! J’ai avalé Cornebidouile ! - Pierre Bertrand et Magali Bonniol

J’espère que vous connaissez tous Cornebidouille. Si ce n’est pas le cas il faut réparer cette erreur au plus vite tant cette affreuse sorcière gagne à être connue.

Appelée par les parents de Pierre pour le forcer à manger sa soupe, elle ne parvient jamais à ses fins et subit systématiquement une déroute aussi pathétique qu’humiliante. Dans le premier volume, elle finissait emportée par la chasse d’eau des toilettes, dans le second elle était transformée en citrouille et dans le troisième, après s’être dédoublée, elle se voyait jetée à la poubelle. Au début de cette nouvelle histoire, Cornebidouille, devenue aussi petite qu’un grain de poussière, saute dans la bouche de Pierre qui l’avale d’une traite. Une fois dans son ventre, elle met à exécution un plan diabolique qui devrait enfin lui permettre de se venger. Sauf que le garçon a plus d’un tour dans son sac et qu’il va, comme d’habitude, retourner la situation à son avantage et punir chèrement sa « meilleure » ennemie.

Pierre et Cornebidouille, c’est le duo préféré de Charlotte. Elle adore leurs disputes, leurs joutes verbales piquantes, le bagout du garçon, jamais impressionné par son adversaire. Tout simplement, je crois qu’elle admire Pierre le malicieux et sa répartie cinglante bien cachée sous ses lunettes de premier de la classe. Il suffit de l’entendre éclater de rire lorsque l’insolence du garçon offusque la sorcière pour comprendre à quel point il lui fait de l’effet. Exemple :

- « Même pas peur, grosse momoche à vapeur ! Vous n’êtes qu’une margoulette en jupette. »
- « Comment ! »
- « Une triplette de vieille biquette à sonnette ! »
- « Comment ! »
- « Une mémé poulette qui pue et qui pète »
- « Comment ! »



Ce genre d’échange est la marque de fabrique de la série, ce sont des passages que Charlotte finit par connaître par cœur. Au-delà du texte, le dessin hyper expressif de Magali Bonniol participe grandement à l’atmosphère déjantée qui rythme l’histoire. Et puis chaque album s’ouvre sur la situation embarrassante  dans laquelle s’est empêtrée Cornebidouille à la fin du précédent, c’est une mécanique narrative qui fidélise le lecteur car elle lui permet de retrouver les personnages où il les a laissés.   

Bref, la recette fonctionne à merveille et le duo Pierre/Cornebidouille emporte une fois de plus tout sur son passage.  Vivement le prochain épisode !


Gloups ! J’ai avalé Cornebidouile ! de Pierre Bertrand et Magali Bonniol. L’école des loisirs, 2016. 32 pages. 12,20 euros. A partir de 4-5 ans.    





18 commentaires:

  1. Réponses
    1. Elle va être gâtée cette petite !
      (elle en a de la chance d'avoir une super mamie ;) )

      Supprimer
  2. Cornebidouille, qu'est ce que je l'ai lu ! et ma fille de 15 ans m'accompagnait récemment dans une librairie (grossière erreur pour le porte-monnaie !) et elle est tombée en arrêt devant ce titre. Je n'ai pas pu repartir avant qu'elle l'ai lu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes deux grandes ont adoré aussi, cette une série qui aura marqué tout la famille.

      Supprimer
  3. Ahem, non je ne connais pas Cornebidouille, mais ça ne m'étonne pas que Charlotte adore. Elle m'a l'air bien coquine quand même.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, elle l'est. Et elle préfère de loin les enfants pas sages ;)

      Supprimer
  4. Ben pourquoi je ne le connais pas ce Cornebidouile moi !!! Rohhhh Trop envie de le découvrir !

    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle gagne à être connue, tu peux me croire !

      Supprimer
  5. Je ne l'ai pas lu ! pas encore... et il me reste à lire aussi le 3ème album. Je comprends Charlotte ! J'aime moi aussi ce duo.
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut absolument lire le 3ème avant, il y a une vraie continuité entre les deux.

      Supprimer
  6. j'adore l'extrait cité , j'imagine bien le plaisir des parents et des enfants à entendre ce texte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A lire pour les parents, c'est un régal je te le confirme.

      Supprimer
  7. Héhé, non je ne connaissais pas mais effectivement le passage cité fait bien sourire. Je note à l'occasion, à offrir dans mon entourage. ;)

    RépondreSupprimer
  8. Ah alors elle a du piquant cette petite Charlotte à aimer les joutes verbales et les garçons qui ont du bagout, je n'en doutais même pas après l'avoir vue l'an dernier en photo avec ses lunettes de star <3 :D
    « Une mémé poulette qui pue et qui pète » j'imagine bien comme ça l'a fait rire! Trop mignonne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'elle a du piquant. Et un petit caractère bien à elle^^

      Supprimer
  9. Je plaise coupable, je ne connais pas Cornebidouille, honte à moi !!

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !