jeudi 17 avril 2014

Un peu de tendresse dans un monde de brutes...

Je ne sais pas si c’est le printemps ou quoi mais j’ai comme des envies de câlins et de douceur en ce moment. Du coup je vais vous parler de deux albums doudous, des albums tendres, sucrés et moelleux comme un chamallow.

Cet album est une merveilleuse déclaration d’amour qui se déroule au fil des pages. "Comment te dire… je t’aime". C’est simple et poétique. Ça pourrait tomber dans le très cucul mais ce n’est pas du tout le cas parce que le texte dégage une vraie musicalité et se lit un peu comme une seule, longue et belle phrase.

Les illustrations sont douces, colorées et particulièrement évocatrices. C’est un album à lire à ses enfants bien sûr, mais ça ferait aussi un magnifique cadeau pour celui ou celle qui occupe toute la place dans notre cœur. Bien plus touchant selon moi qu’un bouquet de fleurs ou une boîte de chocolats…

Comme te dire ? d’Edwige Planchin et Anne Cresci. Fleur de ville, 2014. 32 pages. 12,90 euros. A partir de 3 ans.





Un câlin ? Pour quoi faire ?

Parce qu’on se sépare, parce qu’on se retrouve, parce qu’on a du chagrin, parce qu’on est tombé, parce qu’on est fatigué, etc. Surtout, un câlin parce que c’est bien. Parce que c’est doux, parce qu’on peut l’accompagner d’un bisou et d’une caresse dans les cheveux, parce que pendant un câlin on est seuls au monde, dans une bulle, intouchables et sereins. Parce que les câlins sont nécessaires, que l’on soit petit ou grand. C’est vital un câlin, l’air de rien. C’est une preuve d’amour, un besoin d’être avec l’autre. Un câlin c’est aussi un instant de complicité partagée. Et puis pour les plus grands, il y a les câlins coquins, j’aime bien aussi, mais je m'égare…

Bref, j'ai beau être un gros dur tatoué, ça ne m'empêche pas d'être fan des câlins. Pas avec n'importe qui, hein, entendons-nous. Et je dois dire que je suis privilégié parce qu’à la maison tout le monde aime ça. Même ma collégienne vient souvent faire un câlin à son papounet. Et ne parlons pas de bébé Charlotte. Quand vous la sortez de son lit et qu’elle niche sa tête contre votre épaule, c’est indescriptible. Et puis maintenant elle commence à faire des bisous et là, je fonds complètement. Ok, je suis gaga… j’assume.

Cet album très épuré est un bijou de douceur. Un bonbon fondant à partager avec vos petits bouts, pour passer avec eux un vrai beau moment de tendresse. Juste incontournable...

Un câlin de Malika Doray. MeMo, 2014. 28 pages. 15 euros. A partir de 2 ans.











28 commentaires:

  1. Pour Comment te dire, je me suis fait la même réflexion, l'envoyer à "mon tendre" , mais il n'est pas romantique, (à voir).
    Mes enfants aussi disent "papounet", c'est craquant! et fiston qui a bientôt 20 ans est très câlin, et je ne suis pas prête d'être blasée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je ne pourrais jamais être blasé moi non plus.

      Supprimer
  2. Free hugs !
    Dans mes bras Jérôme !! ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais que tu avais l'âme câline, manU ;)

      Supprimer
  3. Offrir de beaux albums plutôt que des fleurs et des chocolats, en voilà une bonne idée ! Sûrement la meilleure façon de déclarer sa flamme...! Et tu as raison, les câlins, c'est le bien... la meilleure façon de se couper du monde et de recharger les batteries...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vital un câlin, je l'ai toujours dit !

      Supprimer
  4. Mais je le savais que tu n'es pas un gros dur balourd... ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu lis en moi comme dans un livre ouvert ;)

      Supprimer
  5. Des câlins... j'en réclame tout le temps à mes grands loustics... Il faut que je les ceinture de force maintenant ! snif... et ils me tapotent la tête en disant... "oui, maman, moi aussi...".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y arriverai sans doute un jour mais je ne suis pas pressé. Du tout.

      Supprimer
  6. Je passe chez Jérôme, fais le plein de câlins et de douceur et la mamounette, que je suis, repart gonflée à la tendresse.

    RépondreSupprimer
  7. Un câlin, pour quoi faire ...c'est ce que risque de me répondre mon fils de 23 ans dur dur ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui quand ils grandissent, ce n'est plus à nous qu'ils veulent faire des câlins ;)

      Supprimer
  8. Je note le premier.....
    J'attends mes petits loulous ce WE et là, j'aurai plein de câlins

    RépondreSupprimer
  9. J'ai toujours préféré les livres et les câlins aux fleurs et chocolats.^^

    RépondreSupprimer
  10. Je note les deux titres... Je pense que le premier va se glisser sous l'oreiller de mon mari bientôt.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne connais pas le premier. Je note. Mais je connais le deuxième et je l'ai lu aux enfants de la bibli. Il plait. Il est tout doux et tout beau. Comme toujours avec Malika Doray.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà croisé les livres de Malika Doray à plusieurs reprises et c'est toujours plein de douceur, tu as raison.

      Supprimer
  12. J'adore tes critiques... merci pour cette petite bulle...Chiara

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !