mardi 8 avril 2014

Le miroir brisé - Jonathan Coe

Claire, huit ans, découvre dans une décharge un morceau de miroir en forme d’étoile. Pour la jeune fille, la trouvaille se révèle extraordinaire puisque ce miroir reflète non pas la réalité mais « des choses deux fois plus passionnantes et cent fois plus magiques que le quotidien prosaïque qui l’entoure de toutes parts. » Alors non, Claire ne basculera pas, tel Alice, de l’autre coté du miroir. Mais cet objet, qui l’accompagnera des années durant, va lui donner à voir une réalité bien plus douce que celle qu’elle doit affronter. Une réalité qu’il lui sera peut-être un jour possible de connaître…

Pour sa première incursion en littérature jeunesse, Jonathan Coe se contrefout des modes et déroule son histoire avec un grand classicisme formel. Loin des productions actuelles anxiogènes et ultra pessimistes, il propose un roman jeunesse à l’ancienne, à contre courant. Pas niais ni ringard, loin de là. Mais le texte offre la part belle à une forme d’utopie que beaucoup d’auteurs n’osent plus forcément défendre. C’est un texte aux valeurs positives n’éludant pas pour autant les maux de nos sociétés occidentales. Finalement, au-delà de l’aspect fantastique du départ, le propos est avant tout philosophique. L’injustice, les inégalités sociales, la surconsommation, le règne du paraître, tous ces sujets sont abordés en filigrane et poussent l’air de rien à la réflexion. Le miroir joue le rôle d’un guide, il embellit la réalité quotidienne mais il indique aussi une voie à suivre : « au lieu de nous montrer le monde comme il est, il nous le montre comme il devrait être. » Et surtout, comme il est possible de le rendre si chacun décidait d’y mettre du sien.

J’adore par ailleurs les illustrations un peu désuètes aux couleurs criardes de l’italienne Chiara Coccorese. Un plus d’être un excellent roman jeunesse, ce miroir brisé est également un fort joli objet-livre. Bref, c’est une très belle réussite.

Le miroir brisé de Jonathan Coe. Gallimard Jeunesse, 2014. 114 pages. 12,50. A partir de 10 ans.


Une lecture commune que je partage comme chaque mardi avec Noukette.

50 commentaires:

  1. Mmmmm.... je devrais aimer ; je crois même que je vais aimer ; je suis certaine que je vais aimer....

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Oui, Coe propose une petite musique pleine d'optimisme et du coup assez différente.

      Supprimer
  3. L'histoire me plaît et les dessins vus chez Noukette, aussi !
    Alors adjugé !

    RépondreSupprimer
  4. Je suis toujours à l’affût de lectures jeunesses. Celui ci sort de l'ordinaire. A découvrir donc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est différent. Et du coup je crois que ça ne plaira pas forcément à tout le monde.

      Supprimer
  5. Une histoire que j'aimerais bien lire, même si ma date de péremption pour ce genre d'ouvrage est depuis longtemps dépassée... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucune date de péremption sur les romans jeunesse, ne t'inquiète pas pour ça ;)

      Supprimer
  6. Quelle bonne découverte !
    Je le note !! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi ce fut une belle découverte.

      Supprimer
  7. Je suis contente de voir que Jonathan Coe réussit aussi bien dans la littérature jeunesse. Peut-être me laisserais-je tenter puisque c'est lui... ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Il ne me reste plus qu'à découvrir ce qu'écrit Jonathan Coe pour les "grands" ! Pour l'instant, je suis conquise ! Encore une belle découverte faite avec toi, vivement la prochaine ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je connais le Jonathan Coe pour les "grands" et j'aime beaucoup ;)

      Supprimer
  9. je ne savais pas qu'il écrivait aussi pour la jeunesse... à tenter :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sa toute première fois pour la jeunesse.

      Supprimer
  10. Il va falloir que j'y jette un coup d’œil lors de ma prochaine visite en librairie !

    RépondreSupprimer
  11. Il me faut avouer que les illustrations ne me branchent pas plus que ça mais leroman et ses valeurs, sa jolie histoire, oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les illustrations, je pense que c'est quitte ou double ;)

      Supprimer
  12. Une jolie découverte on dirait.

    RépondreSupprimer
  13. Ouch ! Disons que j'ai 2 de ses romans adultes dans ma PAL depuis... euh... et donc ça me semble un peu ambitieux de noter celui-là pour une PAL immédiate. J'y garde un oeil cela dit, peut-être même qu'il passera avant les autres.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est tout petit, il ne se verra même pas entre les deux autres ;)

      Supprimer
  14. Tiens, il écrit pour les d'jeuns aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, il touche tous les publics (ou presque).

      Supprimer
  15. En train de le lire, pour l'instant... je n'accroche pas. Je suis plus bluffée par les illustrations mais il me reste des pages pour changer d'avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas plus surpris que ça, je pense que c'est un roman qui peu laisser de marbre à cause de son coté très "travaillé".

      Supprimer
  16. Jonathan Coe en littérature jeunesse ? Je demande à lire.....

    RépondreSupprimer
  17. je ne savais pas non plus qu'il écrivait pour les jeunes! ça a tout pour me plaire même si je boude la littérature jeunesse depuis quelques mois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu préfères dire du mal de Yellow Birds, c'est ça ;)

      Supprimer
  18. Je vais déjà lire ceux pour adultes qui sont dans ma PAL ;-)

    RépondreSupprimer
  19. c'est plié pour moi, je le prends pour ma grande, il me plait ton billet!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que vous aimerez toutes les deux.

      Supprimer
  20. Je l'ai noté pour mon fils (et moi)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours génial je trouve de lire les mêmes livres que les enfants.

      Supprimer
  21. Depuis le temps qu'il faut que je découvre cet auteur... Je note.

    RépondreSupprimer
  22. Toi aussi, tu as aimé les illustrations ! Elles me font craquer complétement, je me vais me mettre en quête de reproductions (même si je ne pense pas qu'elle soient déjà disponibles sur le marché). Pour la qualité du texte, aussi, je te rejoins, j'ai beaucoup aimé voir le monde tel qu'il devrait être par les yeux de Claire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles sont psychédéliques les illustrations. Mais pleines de charme. Et le texte est tout aussi charmant. Une réussite, quoi.

      Supprimer
  23. Décidément, ce roman m'intrigue. J'aime beaucoup J. Coe, mais je ne sais pas trop que penser de celui-ci.
    J'avoue qu'à première vue les illustrations ne me plaisent pas trop :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les illustrations sont spéciales mais le texte vaut vraiment le détour.

      Supprimer
  24. Je ne peux pas commenter ta prestation sur Libfly, parce que je n'ai pas de compte, mais j'ai adoré. Tu t'exprimes super bien (alors qu'honnêtement il a une drôle de voix le présentateur).
    Comme tu gères...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé, hé, là c'est toi qui me flattes ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !