vendredi 18 avril 2014

Notre histoire commence - Tobias Wolff

Un fait divers évité de justesse dans la chambre d’hôtel minable de journaliers mexicains. Un fils quittant le chevet de sa mère mourante pour établir un devis dans un funérarium. Une enseignante prise en otage par un parent d’élève mécontent. Un soldat qui vient vaguement en aide à la sœur d’un camarade parti en Irak. Une étudiante fascinée par la confession intime de l’une de ses profs. Un homme qui promène le chien de sa compagne disparue. Un père amenant de force son fils dans un collège militaire. Un américain victime d’un pickpocket gitan en Italie. Un mari qui ne peut oublier cette fille embrassée trente ans plus tôt… Dix nouvelles en tout. Dix petits riens, dix moments fugaces comme autant d’instantanés pris sur le vif. Des hommes et des femmes fragiles, en proie au doute.

Soyons clair : si vous êtes allergique à Carver (j’en connais certaines, elles se reconnaîtront), passez votre chemin. Mais si vous êtes comme moi amoureux de la prose minimaliste du grand Raymond, vous allez vous régaler. Tout est banal dans ce recueil. Parfaitement banal. Ces nouvelles sont un peu comme des bribes de tableaux impressionnistes construits par petites touches, à peine esquissés. Des scènes relevant de l’insignifiant, des histoires sans véritable chute.

Je suis clairement fan de ce genre épuré à l’extrême, de cette représentation du grand ordinaire de nos existences avec trois fois rien. La normalité, voila de quoi parle ce recueil. Une normalité à peine bousculée, une atmosphère suspendue quelques minutes ou quelques heures, quand survient un frémissement qui, peut-être, sera annonciateur d’une forme de basculement. La vie, quoi.

Notre histoire commence de Tobias Wolff. Bourgois, 2014. 178 pages. 15,00 euros.











37 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu Carver et j'avoue que j'aime les nouvelles à chute... A priori, je ne pense pas que ces nouvelles soient faites pour moi. Pourtant, tu en parles drôlement bien...

    RépondreSupprimer
  2. Normalement,ça doit me plaire, j'aime quand c'est sec, les longs discours sont ennuyeux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes le court tu devrais aimer en effet.

      Supprimer
  3. J'adhère 😀 Je veux 😄Moi pas allergique du tout à cette prose. Moi aimer beaucoup 😆. Youppi 🙌

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais mis des tas de petits bonhommes... mais ils n'ont pas voulu se montrer :(

      Supprimer
    2. Je sais que tu n'es pas allergique à Carver et compagnie ;)
      (dommage pour les petits bonhommes...)

      Supprimer
  4. Je me sens un peu visée là. ;) C'est marrant parce que quand je lisais Carver, je faisais en même temps participer mes élèves au concours de nouvelles Etonnants Voyageurs et dans le règlement, ils insistent sur l'importance de la chute. Carver n'aurait pas gagné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux te sentir visée ;)
      Et sinon, pour ta gouverne, Carver n'aurait jamais participé à un concours de nouvelles, il était au dessus de ça ;)

      Supprimer
  5. Encore jamais lu Carver mais j'aimerais bien ! Tu vends bien ce recueil-ci aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que Carver a tout pour te convaincre.

      Supprimer
  6. Tu me donnerais presque envie de lire de la "normalité".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça fait du bien parfois la normalité.

      Supprimer
  7. Je ne connais pas et ton enthousiasme me fait le noter

    RépondreSupprimer
  8. j'avoue que cette histoire de prof pris en otage par un parent d'élève éveille mon intérêt ! il faut dire que l'ambiance au boulot est telle actuellement que j'imaginerais bien ce genre de complot, hihi ! Blague à part j'ai honte de dire que je n'ai jamais lu Carver ... par quoi commencer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour démarrer Carver je te conseille "Parlez-moi d'amour" ou "Les vitamines du bonheur".

      Supprimer
  9. J'aime bien les nouvelles et je ne connais pas l'auteur.
    Je note donc.

    RépondreSupprimer
  10. Jamais lu Carver mais je ne suis pas trop fan des nouvelles et quand je les aime, c'est qu'il y a une bonne chute. Donc, je passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'a donc rien pour te plaire ce recueil ;)

      Supprimer
  11. Je ne connais pas Carver alors pourquoi pas ...

    RépondreSupprimer
  12. Malgré la référence à Carver, j'ai envie de tenter..

    RépondreSupprimer
  13. Carver ou pas, je ne suis pas très nouvelles, donc je ne vais pas me précipiter. En mode bouclier anti-PAL on.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une fois que tu es raisonnable ;)

      Supprimer
  14. bon comme tu le sais, les nouvelles ne sont pas du tout ma cup of tea...en revanche, l'une de mes amies a chroniqué hier un roman de cet auteur (dont le titre m'échappe) qui m'a fait très envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux le découvrir grâce au roman alors ;)

      Supprimer
  15. Un billet intéressant qui m'a permis de découvrir deux auteurs j'aime le style minimaliste rencontré chez choplin et Mingarelli alors je suis bien tentée .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes le minimalisme, ce recueil a tout pour te plaire.

      Supprimer
  16. Encore jamais lu Carver mais tu me tentes plutôt là !

    RépondreSupprimer
  17. De Tobias Wolff, je n'ai lu (et adoré) que Old School, qui semble quand même très différent. N'empêche que je suis curieuse! D'autant plus que les nouvelles me plaisent de plus en plus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux foncer sur celui-ci alors, il devrait te convenir !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !