lundi 9 janvier 2017

Là où se croisent quatre chemins - Tommi Kinnunen

1895-1996. Au cœur de la Taïga finlandaise, un siècle d’histoire familiale se noue à travers les destins de quatre personnages. Maria, la grand-mère, sage-femme qui, au début des années 1900, élève seule sa fille Lahja avec une fierté et une indépendance revendiquées. Lahja qui, contrairement à sa mère, n’aura de cesse de chercher à fonder un foyer. Onni, son mari, revenu de la guerre en héros  mais porteur d’un lourd secret,  ne pourra malheureusement jamais lui offrir le bonheur auquel elle aspire. C’est finalement leur belle-fille Kaarina qui lèvera le voile sur les non-dits et les silences profondément enfouis depuis des décennies.

Quatre portraits pour une seule et même famille, quatre portraits pour déployer une fresque à la fois intime et universelle. Quatre personnages et trois générations, chacun ayant droit à une partie bien distincte. Au fil de courts chapitres le lecteur découvre des dates fondatrices, des lieux et événements importants ayant jalonné leur histoire individuelle et commune. Le changement de personnage ne fait pas forcément revivre les choses avec un point de vue différent, il apporte au contraire les pièces manquantes du puzzle. C’est toute la force et la finesse de ce premier roman à la narration redoutable d’efficacité et d’intelligence.

Tommi Kinnunen retrace un siècle mouvementé de l’histoire finlandaise marqué par les ravages de la seconde guerre mondiale. Il dresse de touchants portraits de femmes mais offre paradoxalement à son texte l’éclairage le plus inattendu à travers la figure d’Onni, mari et gendre mystérieux qui « s’était marié comme il se doit, avait eu deux enfants. Fait la guerre comme tout le monde. Qu’avait-il fait de mal ? Ce n’est pas de cette vie qu’il voulait ».

J’ai tout aimé dans ce roman, l’écriture, la construction, l’ambiance glaciale d’une pays couvert de lacs et de forêts, un peuple taiseux aux mœurs conservatrices dont il est difficile de s'affranchir. Décidément, la littérature nordique ne cessera de me surprendre (et de me ravir au plus haut point !).

Là où se croisent quatre chemins de Tommi Kinnunen (traduction de Claire Saint-Germain). Albin Michel, 2017. 350 pages. 22,00 euros.




60 commentaires:

  1. Pourquoi pas... mais je ne me projette pas plus que ça dans la lecture.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas, malgré ton billet enthousiaste. J'aime pas les trucs de froid et de taiseux :)

    RépondreSupprimer
  3. dans ma PAL de cette rentrée, il est prévu pour les jours à venir ;o)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai acheté un premier roman de cette rentrée samedi, et c'est celui-ci ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Je n'aurais pas parié sur ce livre. Un à priori à cause du titre et de la couverture. Ta chronique attire mon attention

    RépondreSupprimer
  6. Je lis aussi un finlandais en ce moment : "Chaleur" assez surprenant dirons nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se passe en Finlande ce roman mais l'auteur est français ;)

      Supprimer
  7. Erf encore un livre pour moa je le sens :-p Je note je note (mais pas pour de suite, je fais une pose achat frénétique, et tente de faire, un peu, diminuer énormes piles de livres qui traînassent tout partout chez moa !)
    Des bisous jeune homme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est les soldes en plus,pas la meilleure période de l'année :p

      Supprimer
  8. la Finlande est un étrange pays et qui, il est vrai, a un passé plus lourd qu'il n'y paraît , je lirai volontiers ce roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pensais pas que la seconde guerre mondiale avait occupé une place si importante dans l'histoire du pays.

      Supprimer
  9. Comme Jostein, je n'aurais pas parié non plus sur ce livre, j'avais peur d'une histoire familiale un peu cucul...bref, je me suis bien plantée !

    RépondreSupprimer
  10. Ah, les grands espaces nordiques ! Ca me fait rêver aussi, même si je n'aimerai pas y vivre.

    RépondreSupprimer
  11. j'adore ce pays et ils ont un regard sur leur histoire .. mais bon là ma pàl explose donc NON monsieur le vil tentateur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu pourras attendre la sortie en poche :p

      Supprimer
  12. Je l'ai vraiment bien aimé (notamment pour la plume de l'auteur / le travail fou du traducteur), mais j'avoue avoir un peu plus de réserves que toi !
    Si le cœur t'en dit : http://laroussebouquine.fr/index.php/2017/01/09/la-ou-se-croisent-quatre-chemins-tommi-kinnunen/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu ton avis, tu l'as quand même bien aimé ce roman ;)

      Supprimer
  13. ta conclusion a tout pour me plaire! Allez hop, c'est noté !

    RépondreSupprimer
  14. Si je le croise à la bibli, pourquoi pas. Visiblement, il vaut la peine...

    RépondreSupprimer
  15. Il fera partie de mon escapade nordique pour mon tour du monde littéraire. ^^

    RépondreSupprimer
  16. Je connais bien trop peu cette littérature du froid, elle a pourtant tout pour me plaire !

    RépondreSupprimer
  17. Je l'avais noté ce titre, je suis ravie de voir que c'était une bonne idée !

    RépondreSupprimer
  18. Bon, pour la Finlande et son histoire, c'est sûr que ce livre a ses atouts (tremblement de bouclier), mais les histoires de famille tout ça, les non-dits, secrets, etc, pffff, chui pas sûre d'accrocher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup tout est basé sur l'histoire de famille.

      Supprimer
  19. Ho c'est curieux, lire ton billet m'a rappelé le livre "L'armoire des robes oubliées" d'une auteure finlandaise aussi, il me semble, (avec un nom à coucher dehors), et du coup ce livre me tente beaucoup, beaucoup trop ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais moyennement aimé "L'armoire des robes oubliées", je préfère celui-ci.

      Supprimer
  20. Je vais noter ce titre, je vais essayer de me le procurer, j'ai entendu beaucoup de bonnes choses a propos de la littérature nordique mais je n'ai pas encore eu l'occasion de la découvrir, en plus j'en garde de très bons souvenirs de ce pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des romans exceptionnels dans cette littérature.

      Supprimer
  21. Pour les portraits de femmes et la nature glaciale... <3
    Ce livre aurait déjà tout pour me plaire.
    Belle soirée à toi Jérôme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi tu es fan du genre, je sais ;)

      Supprimer
  22. c'est la toute première fois que j'entends parler de ce roman.

    RépondreSupprimer
  23. Coucou
    Ayé c est reparti pour de belles lectures
    J aime relire ton enthousiasme de lecteur
    Bisous

    RépondreSupprimer
  24. Ce livre a tout pour me plaire...

    RépondreSupprimer
  25. Je ne sais pourquoi la couverture me freine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une jaquette, on peut l'enlever :)

      Supprimer
  26. Pas désagréable, mais pas exceptionnel non plus, loin s'en faut. Dans le genre, j'ai lu nettement mieux, plus consistant, et plus abouti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas exceptionnel, non, mais pour un premier roman ça se tient je trouve.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !