mercredi 21 octobre 2015

Les beaux étés T1 : Cap au Sud - Zidrou et Lafebre

Été 1973 (je n’étais même pas né - oui, je sais, je suis un gamin). Sardou chante « La maladie d’amour » et la famille Faldérault s’apprête à quitter la Belgique en 4L pour rejoindre le sud de la France. Pas question de prendre l’autoroute, il faut profiter des paysages. Le père conduit et la maman gère les quatre enfants pas toujours très sages. On roule sans ceinture et sans GPS, les gamins n’ont pas de smartphone ou de tablette pour s’occuper, un pompiste fait le plein de la voiture, on campe au bord d’une rivière, on se baigne tout nu dans l’eau glacée et le soir venu on fait une partie de Mille Bornes. Une autre époque, un autre monde…

Le mari et la femme ont tout du couple idéal, les marmots sont pétillants et l’ambiance estivale offre un air de légèreté tellement surannée que l’on pourrait vite tomber dans le cucul la praline le plus dégoulinant. Sauf que Zidrou est dans la place, alors forcément, ça pique un peu.

En fait, les parents veulent offrir un dernier souvenir de vacances communes à leur progéniture et "faire comme si" avant de se séparer, parce que l’usure du quotidien les tue à petit feu : « La vérité, Pierre, c’est qu’on rêvait d’une vie au soleil et qu’on eu droit seulement à de timides éclaircies ». Le personnage de la mère est superbement croqué. Une femme qui arrive dans la quarantaine et constate être bien loin de l’existence qu’elle s’imaginait mener lorsqu’elle avait vingt ans et croyait en l’avenir. Une femme qui sait ce qu’elle ne veut plus mais ne sait pas ce qu’elle veut vraiment.

Rarement un duo scénariste/dessinateur ne m’aura paru aussi complice, aussi fusionnel. Chaque case, chaque plan, chaque scène semble traduire les plus infimes intentions de Zidrou, c’est absolument bluffant. Le découpage est juste parfait, dynamique, pêchu, alternant entre des phases joyeuses et d’autres plus contemplatives, plus introspectives.

Une formidable chronique familiale, pleine de fraîcheur et d’émotion, portée par des auteurs au sommet de leur art. Un gros, gros coup de cœur !

Les beaux étés T1 : Cap au Sud de Zidrou et Lafebre. Dargaud, 2015. 56 pages. 14,00 euros.

Et  une lecture commune que j'ai une fois de plus le plaisir de partager avec Noukette, qui accueille aujourd'hui les participants à la BD de la semaine.








50 commentaires:

  1. Voilà qui est fort séduisant et un temps sans smartphone et sans GPS ne peut que me plaire ..

    RépondreSupprimer
  2. je note le titre pour mon papa :) Merci de la découverte !

    RépondreSupprimer
  3. Un très bel album, tout en émotions et nostalgie !

    RépondreSupprimer
  4. Oh ! Je ne m'étais pas arrêtée sur ce titre, mais j'ai eu tort on dirait ! Merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, il mérite vraiment que l'on se penche sur son cas !

      Supprimer
  5. J'ai adoré aussi cette ambiance, cette légèreté et cette gravité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tout le monde l'a adoré cet album !

      Supprimer
  6. Donc c'est un titre à noter ! ;)

    RépondreSupprimer
  7. Un bien bel album, apprécié par la rédac' d'UnAmourDeBD.
    la chronique de Nathalie ici : http://www.unamourdebd.fr/2015/09/les-beaux-etes-t1-cap-au-sud/
    et l'interview de Jordi Lafebre à venir...

    RépondreSupprimer
  8. Elle a l'air vraiment chouette cette BD ! Je l'ai vu ce week-end à la Fête du Livre de Saint-Etienne et finalement je me suis rabattue sur Bouffon...

    RépondreSupprimer
  9. J'ai adoré cette balade avec toi, quel régal ! Vivement l'année prochaine pour la suite, 69, ça ne peut être qu'une bonne année ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu me prends par les sentiments, forcément, je ne pourrai que le lire avec toi ce second tome ;)

      Supprimer
  10. Je suis la plus cruche des cruches 😐 j aurais du me le faire dedicacer lors de la fete du livre à sainté
    1973 en plus, un cru exceptionel 😊
    Bises bon credi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bon cru, oui, mais qui ne vaut quand même pas 1975 :p

      Supprimer
  11. Et bien avec tout ça, difficile de ne pas être convaincue ! :D

    RépondreSupprimer
  12. Elle a tout pour me plaire. Vous savez dénicher des pépites !

    RépondreSupprimer
  13. Avec tant d'avis positifs entre toi et Noukette, comment ne pas craquer !

    RépondreSupprimer
  14. Je crois que je l'ai déjà notée... ;) Tu confirmes.

    RépondreSupprimer
  15. J'avais lu l'avis de Noukette qui m'avait donné l'envie et voilà que tu en remets une couche. Ça tombe bien, il fallait que j'aille saluer mon cher libraire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne repartiras pas les mains vides alors ;)

      Supprimer
  16. quel billet enthousiaste !!! Je prends note évidemment

    RépondreSupprimer
  17. cela donne vraiment envie !! Un grand merci pour ce billet ;)

    RépondreSupprimer
  18. Je me sens faiblir sur ce coup-là... Une autre époque, je n'étais pas née non plus mais je sens bien que je pourrais m'y identifier. Mais mon bouclier me porte: "tome 1 ??" qu'il me dit, "hors de question de t'embarquer tout de suite dans ce cas". Hmmm 2017 ? En tout cas, noté.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un toma 1 qui peut et dois se lire comme un one shot, donc pas d'excuse à ce niveau-là :p

      Supprimer
  19. Qu'est ce qu'il me tente celui là aussi ;0)

    RépondreSupprimer
  20. cette merveille de BD, si tu savais com je suis ravie que vous soyez fou d'elle ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment pouvait-il en être autrement ;)

      Supprimer
  21. Bon coup de coeur et Zidrou, c'est donc noté.

    RépondreSupprimer
  22. Bonne idée ! J'ai déjà été séduite par ce duo dans "Lydie" et cherchais une BD à lire pour m'aérer un peu... Il faut que je garde ce titre en mémoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je suis passé à coté de Lydie mais ça ne m'a pas empêché d'adorer ces Beaux étés ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !