jeudi 21 mai 2015

L’incroyable journal (top secret) de monsieur Cochon - Emer Stamp

J’enchaîne les journaux intimes animaliers cette semaine. Après la chienne Gurty, je me suis frotté à la prose de monsieur Cochon. Depuis qu’il a trouvé un carnet et un stylo derrière les poubelles de la ferme, le brave animal couche son quotidien sur le papier. Un quotidien tranquille et agréable qu’il partage entre son copain Canard, les bains de boue à côté du champ aux moutons et la pâtée généreusement offerte par le fermier. S’il n’y avait pas les méchants poulets, la vie à la campagne serait paradisiaque.

Plus les jours passent, plus la ration de pâtée augmente et plus cochon grossit. Il s’en réjouit car il n’y a rien de mieux à faire au monde que de se bâfrer, mais Canard finit par lui faire comprendre que si le fermier l’engraisse à ce point, c’est qu’il a une idée derrière la tête. Et devant l’évidence, Cochon est horrifié ! La seule échappatoire possible est de s’allier aux poulets qui ont construit une fusée spatiale et cherchent un pilote…

Vous l’aurez compris, l’anglaise Emer Stamp ne fait pas dans la dentelle avec ce premier roman jeunesse déjanté. Naïf, pas très fufute, Monsieur Cochon est un personnage haut en couleur. Bon, il est sale, glouton, pétomane et il rigole pour un rien, je vous le concède. Son journal est plein de tâches d’encre et de gras, Il écrit comme il parle et son style oral est particulièrement relâché, autant vous prévenir que si vous cherchez un livre au niveau de langue soutenu, mieux vaut passer votre chemin.

Si vous avez quelques réticences bien légitimes après le tableau peu ragoûtant que je viens de dresser, sachez juste que vos petits bouts vont adorer, c’est une évidence. C’est drôle, mené tambour battant, sans fioriture. Cochon interpelle son lecteur sans cesse avec des réflexions hautement philosophiques du genre : « Je ne peux pas faire ma crotte sans péter. Je parie que toi aussi, non ? »

De l’humour potache, une aventure aussi improbable que farfelue, des animaux de la ferme et un cochon-couillon attachant en diable, les ingrédients sont réunis pour que ce journal intime illustré emporte l’adhésion des enfants, quitte à froisser la susceptibilité des parents rabat-joie.

Personnellement, n'étant pas rabat-joie pour deux sous, je vais m'empresser de le mettre dans les mains de ma fille...

L’incroyable journal (top secret) de monsieur Cochon d’Emer Stamp. Seuil, 2015. 188 pages. 12,00 euros. A partir de 8 ans.










20 commentaires:

  1. La couverture me donnait déjà envie et ton avis encore plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est sympa, c'est vrai ;)

      Supprimer
  2. Voilà qui va ravir mes enfants ;-) merci merci pour ce billet qui fleure bon la rose de bon matin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le scato, les enfants adorent de toute façon ;)

      Supprimer
  3. Mon fils a beaucoup rigolé avec celui-ci !

    RépondreSupprimer
  4. Je note pour grand fiston, il va adorer ! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis carrément fan de ce genre de bouquin pour gnomes, j'achète de suite ! Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je suis fan, même pas honte ;)

      Supprimer
  6. Je ne sais pas si c'est fait pour moi ^^ Pour rire peut-être ^^

    RépondreSupprimer
  7. Un petit livre parfait pour mon fils!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça m'étonnerait qu'il n'apprécie pas.

      Supprimer
  8. Ouhlala, va falloir que je paramètre mon bouclier contre les journaux intimes animaliers car là aussi, je serais bien capable de craquer pour ce livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as qu'à faire d'une pierre deux coups ;)

      Supprimer
  9. ça fait du bien de temps en temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas moi qui vais te dire le contraire ;)

      Supprimer
  10. la famille de mon fils vit depuis 8 jours au rythme du débriefing quotidien de Rémi 7 ans qui n'arrive pas à être toujours très clair dans ses explications tellement il rit en racontant cette histoire. Tout le monde est un peu étonné que Grand-mère offre des livres où on pète autant! Merci Jérôme grâce à ton blog je rajeunis mon image!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais moi je ne doute pas un instant que tu puisses être une grand-mère rock'n'roll !
      Et je suis très touché que tu me fasses confiance aussi souvent !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !