mardi 28 février 2017

Théo chasseur de baignoires en Laponie - Pascal Prévot

Théo veut suivre les traces de son père et devenir chasseur de baignoire. Un métier à risques qui fait voyager à travers le monde, un métier bien plus mouvementé que celui de son grand-père qui n’était qu’un pauvre accordeur de fermetures éclair. Comment ça vous ne saviez pas que l’on chasse les baignoires ? C’est pourtant connu, certaines baignoires retournent à l’état sauvage et deviennent férocement dangereuses, au point parfois d’avaler ceux qui les approchent de trop près. D'où l'importance de les neutraliser !

D’ailleurs Théo et son père viennent d’être engagés pour une mission des plus périlleuses. Le Comte Krolock Van Rujn a fait appel à eux car une des baignoires de son immense château en Laponie sème la terreur. Pire encore, toute la salle de bain a été contaminée, elle a subitement disparu et se déplace dans le château comme bon lui semble. L’heure est grave car si les autres baignoires du manoir décident à leur tour de se faire la malle, la situation va devenir incontrôlable.  

Un grain de folie parcourt ce petit roman de la première à la dernière page. Le point de départ est ÉNORME et pas forcément évident à accepter mais en passant outre cette énormité (en gros si l’on accepte le fait que la proie à capturer est une baignoire sauvage), on plonge avec délice dans un récit d’aventure relativement classique avec son lot de situations tendues, voire dangereuses, mais aussi une bonne dose de suspens et un rythme qui jamais ne faiblit. Sans compter, ce qui ne gâche rien, que Théo est un petit gars attachant, son père un baroudeur aux souvenirs tous plus loufoques les uns que les autres et que la famille du comte vaut son pesant de cacahuètes.

Au final, sous ses airs délirants, cette chasse à la baignoire menée de main de maître ravira à coup sûr les amateurs d’action et d’humour. Autant dire une très grande majorité de petits lecteurs !


Théo, chasseur de baignoires en Laponie de Pascal Prévot. Éditions du Rouergue, 2016. 128 pages. 8,50 euros. A partir de 9 ans.


Une nouvelle pépite jeunesse que j'ai le plaisir de partager avec Noukette.









20 commentaires:

  1. oh c'est foufou ! ça plaira grandement chez nous ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai lu il y a trois semaines : j'ai passé un bon moment aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de s'ennuyer avec ce petit roman.

      Supprimer
  3. J'aime les romans un peu déjantés comme ça, et les gamins en raffolent !

    RépondreSupprimer
  4. tu es sûr que ta baignoire n'est pas déjà partie chez Noukette, je serai toi je vérifierai (Je ne veux pas être accusé de délation mais bon avec les baignoires on ne sait jamais)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je la surveille comme le lait sur le feu et pour l'instant elle n'a pas bougé d'un pouce.

      Supprimer
  5. j'ai un neveu qui voulait devenir dompteur de dinosaure !

    RépondreSupprimer
  6. Une idée un peu fofolle, sûr que ça amusera bien des petits lecteurs. Bon, moi je me sens un peu trop vieille pour jouer le jeu de croire en la chasse à la baignoire mais je note pour une idée cadeau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que tu peut être rabat-joie parfois. Moi j'y ai cru de bout en bout :p

      Supprimer
  7. Mince alors ! Ça me dit vraiment quelque chose tout ce que tu dis sur cet ouvrage. M'en vais regarder chez moi si l'un de mes loulous ne l'aurais pas rangé dans leur chambre parce que je suis certaine d'avoir eu ce livre en main (mais de lecture là, je ne me rappelle point !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut partir à la chasse au trésor alors ;)

      Supprimer
  8. Je note cette lecture pour la partager autour de moi.
    Mais oui, moi je savais très bien qu'on pouvait chasser les baignoires! Pas toi? :D
    Petit livre qui doit faire du bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en avais entendu parler il y a longtemps mais je croyais que ce n'était que des racontars^^

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !