jeudi 23 février 2017

Défaite des maîtres et possesseurs - Vincent Message

Pour une fois (enfin j’espère que ce n’est pas le cas d’habitude), je vais faire un billet nébuleux. Ne rien dire du tout de l’histoire parce qu’il serait vraiment dommage de la déflorer. D’ailleurs celle qui m’a offert ce livre m’avait prévenu : « Lance-toi sans rien savoir, ne lis surtout pas la quatrième de couv ». Alors comme je suis un élève studieux j’ai respecté les consignes et je me suis jeté dans ce texte à l’aveugle.

Au début la déstabilisation a été totale. C’est simple, je n’ai rien compris. Qui est le narrateur, de quoi parle-t-il ? Où sommes-nous ? À quelle époque ? Que s’est-il passé pour que l’on en arrive là ? Le flou complet ! Je suis heureusement assez vite retombé sur mes pieds. Une grosse louche de dystopie, une fable philosophique qui ne dit pas son nom, une dénonciation de notre rapport aux animaux, une interrogation sur la notion de responsabilité, une réflexion sur la loi du plus fort qui finit toujours par desservir ceux voulant l’appliquer… rien que ça oui.

C’est donc particulièrement dense, assez perché, et le raisonnement est très construit. Trop même. Le narrateur théorise énormément, j’ai parfois eu l’impression d’être dans un essai plutôt que dans un roman. Il donne beaucoup d’explications, absolument nécessaires, j’en conviens, mais qui nuisent à la fluidité de l’histoire en elle-même. Une histoire qui avance d’ailleurs peu. Ou très lentement. Et puis c’est bien trop psychologique pour moi. Et trop politique aussi (les débats au parlement m’ont assommé).

Après, je suis obligé de reconnaître que le propos est solide, cohérent, engagé et pertinent. C’est un roman culotté, ambitieux, qui ne se cache pas comme tant d’autres derrière son petit doigt. Rien que pour cela j’admire la démarche et la prise de risque. Mais ce n’était tout simplement pas un roman pour moi, ce qui en soi n’a rien de dramatique. Même si je sais que celle qui a eu la gentillesse de me l’offrir aurait préféré que je l’adore. On va dire que ce n’est que partie remise.

Défaite des maîtres et possesseurs de Vincent Message. Seuil, 2016. 300 pages. 18,00 euros.




52 commentaires:

  1. Le début partait, l'idée de ne rien savoir me séduit toujours, mais ensuite plutôt essai, politique... Bref, je jette l'éponge et ça m'a l'air trop compliqué pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais pas si c'est vraiment compliqué mais la réflexion est assez "tortueuse".

      Supprimer
  2. Ecoute, je l'ai lu dans les mêmes conditions, et bien sûr la même déstabilisation au début.
    Désolée que tu n'aies pas aimé autant que la généreuse donatrice (N?). Franchement, roman à lire et à faire lire (et en poche maintenant!)
    Depuis j'ai lu Antispéciste et je t'assure que je me suis ennuyée)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, je ne pense pas retenter l'expérience avec cet auteur.

      Supprimer
  3. Il est dans ma PAL et j'ai bien l'intention de me lancer sans rien savoir... je crains juste de retarder longtemps le moment... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, j'aimerais bien savoir (rapidement^^) ce que tu en penses.

      Supprimer
  4. C'était un risque à prendre, effectivement, ce n'est pas du tout un genre que tu affectionnes en temps normal, tu pouvais très bien ne pas accrocher ;-)
    Comme tu le sais j'ai adoré, c'est un roman brillant, et à mon sens pas seulement un essai, loin de là. Je crois qu'il me marquera longtemps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravi de l'avoir découvert et sans toi, ce n'aurait pas été le cas alors je te dis une fois de plus merci.

      Supprimer
  5. Je l'avais noté chez Noukette et hier, je l'ai pris en main chez mon libraire .... et reposé ... quelque chose de l'ordre de ce tu racontes m'a retenu après lecture de la première page. Je crois qu'il n'est pas vraiment pour moi non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Connaissant (un peu) tes goûts, je pense que tu y serais plus réceptive que moi.

      Supprimer
  6. Ah on m'a dit récemment qu'il FALLAIT le lire... bon il est sur mes étagères du coup je tenterais mais en étant prévenue :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tente sans réticence, c'est clairement dans tes goûts de lecture je pense.

      Supprimer
  7. Tu es le premier billet peu enthousiaste que je lis et ce que tu en dis me refroidis sacrément car je ne suis pas sûre qu'il soit pour moi (en même temps, si j'en avais été sûre, je l'aurais déjà lu).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande si ton ressenti serait semblable au mien.

      Supprimer
  8. Je l'avais noté et je n'en ai lu que du bien, mais là, tu me refroidis... Je sens que ce que tu en dis risque de m'agacer... Je vais laisser la poussière retomber.
    Je suis immergée dans "L'été des charognes", sur tes bons conseils. Un style hypnotisant... Je suis envoûtée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, l'été des charognes, quelle claque !

      Supprimer
  9. Bon, je retente un commentaire :
    J'ai adoré ce roman que j'ai trouvé intelligent et brillant mis un roman ne fait jamais l'unanimité et je me suis trop souvent sentie seule face à une majorité de critiques élogieuses pour ne pas comprendre ton point de vue.
    J'ai rencontré l'auteur et je lui ai dit qu'avant tout, j'avais aimé son écriture et sans ce style impeccable, je n'aurais sans doute pas autant accroché à l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi je comprends que l'on puisse trouver ce roman tout à fait épatant ;)

      Supprimer
  10. Je ne sais pas si je le lirai, je pense attendre la sortie poche pour me décider :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vient de sortir en poche justement.

      Supprimer
  11. pas facile cette chronique, mais ça m'arrive aussi (on aime le style, le propos mais on accroche pas) allez vite un très bon livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le très bon livre est venu juste derrière ;)

      Supprimer
  12. J'ai presque eu peur que tu ne sois toi aussi totalement conquis, haha ! Je me serais sentie bien seule avec mon billet moins enthousiaste que la majorité. Je te rejoins sur quelques points, j'ai ressenti d'autres choses différemment, bref, on s'entend que "c'est plutôt bien MAIS...". :-)

    RépondreSupprimer
  13. On a tant entendu parler de ce livre... A lire, certainement, pour se faire sa propre idée. J'avoue que je suis intriguée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours mieux de se faire sa propre idée.

      Supprimer
  14. j'avais pris une sacrée baffe avec ce bouquin !

    RépondreSupprimer
  15. Je n'arrive pas à savoir si je vais/veux me laisser tenter ou pas... arf...

    RépondreSupprimer
  16. rien que le titre, bouhhh... mais j'ai lu

    RépondreSupprimer
  17. je n'avais pas fini : j'ai lu des avis positifs...

    RépondreSupprimer
  18. je l'ai commencé deux fois et toujours pas réussi à le lire , il me tombe des mains je vais recommencer car je suis du genre têtue

    RépondreSupprimer
  19. Ce ne serait pas bien en effet de "déflorer" cette histoire mdr
    Ouf, il s'en est fallu de peu! ^^
    Là par contre je ne suis pas du tout tentée, surtout si ça fait "essai"..

    RépondreSupprimer
  20. Ce que tu en dis m'intrigue... On verra s'il se présente à moi. Je vais laisser le hasard en décider.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sera peut-être plus facile maintenant qu'il est sorti en poche.

      Supprimer
  21. J'attends qu'ikl se libère à la bibli

    RépondreSupprimer
  22. Rien que le titre, j'ai envie de le lire. Ta description rajoute à ma curiosité et du coup là je pense aller me le procurer dès demain ! J'ai un gros gros kiff sur les romans bien perchés et denses et labyrinthiques. Alors j'espère bien trouver mon bonheur avec celui que tu nous présentes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IL a l'air en effet de parfaitement correspondre à tes goûts !

      Supprimer
  23. J'en ai entendu parler, et toujours en termes élogieux. Malgré ça, je n'étais pas spécialement tentée, alors que les thèmes auraient dû me botter. Bref, je pense passer mon chemin pour celui-ci...

    RépondreSupprimer
  24. Une lecture qui m'a marqué. Mais je suis d'accord avec toi concernant la forme.

    RépondreSupprimer
  25. je crois que je ne me laisserai pas tentée

    RépondreSupprimer
  26. Il va falloir que je me fasse une opinion :-)

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !