mercredi 1 novembre 2017

Été - Cadène, Safieddine, Duvelleroy et Surcouf

« Deux mois de liberté totale… Puis nous deux ensemble, sans regret, pour toujours. »

Abel et Olivia décident de faire un break le temps d’un été. Chacun de leur coté, sans le moindre contact. Le temps de faire des choses remises jusqu’alors à plus tard, de se retrouver seul face à soi-même, de profiter, de s’interroger et de lâcher prise. Le temps aussi de savoir si leur amour peut résister à une telle épreuve.

Un album qui se décline en historiettes d’une page, un coup avec Abel, un coup avec Olivia. Pendant que l’une va à confesse l’autre prend l’avion sur un coup de tête, pendant que l’une emmène sa tante en Islande, boit des coups avec ses copines en parlant de cul et rentre pour la première fois de sa vie dans un cinéma porno, l’autre fait du rock comme quand il était ado, va au casino et saute sur la moindre occasion de finir dans le lit d’une inconnue.

C’est bête à dire mais je crois que j’ai passé l’âge de ce genre de trucs, de ces histoires de couples presque trentenaires qui ne savent pas où ils en sont, qui ne savent pas où ils vont et surtout qui ne savent pas ce qu’ils veulent. En fait je m’en tamponne de leurs états d’âme, de leurs questionnements existentiels et de leur relation compliquée. Et puis j’ai du mal avec les phrases à la con genre « faut pas avoir peur, si on a peur, on ne fait plus rien » ou « le temps passe trop vite, on se construit plus de regrets que de souvenirs ». Franchement qui dit ça dans une conversation normale en sirotant un apéro entre potes ????

Un album aux dessins sans relief et aux couleurs qui piquent les yeux, qui était en fait au départ un feuilleton BD en ligne publié sur Instagram et co-produit par Arte. Un album dans l’air du temps que je qualifierais de « branchouille », encensé par les Inrocks et d’autres magazines à la mode, ce qui est tout sauf surprenant. Mais ce n’est pas du tout ma came, vous l’aurez compris. Pour moi ce n’est qu’une accumulation de clichés et de petits riens sans intérêt, portrait d’une jeunesse très autocentrée dont le sort m’indiffère. De l’anecdotique aussi vite lu qu’oublié en somme.

Été de Cadène, Safieddine, Duvelleroy et Surcouf. Delcourt, 2017. 80 pages. 15,50 euros.

PS : Il y a quand même un truc intéressant à souligner, le fait que l’ensemble des planches fonctionne comme un palindrome, c’est-à-dire que l’on peut relire l’album "à l'envers" en commençant par la dernière page et voir l’histoire sous un angle fort différent. C’est original, très bien fait et tout sauf gadget.




Toutes les BD de la semaine sont aujourd'hui chez Moka









50 commentaires:

  1. Je crois bien que malgré la curiosité/originalité du palindrome... m'en vais passer chemin Sieur Jérôme ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais pas tenter de te convaincre du contraire :)

      Supprimer
  2. J'avais lu que cette BD était intéressante pour le palindrome mais je vais aussi en rester là...les dessins ne me plaisent pas et puis en étant dans la trentaine,J'ai déjà assez de questions existentielles 😉. ( Et non personne ne dit ça en sirotant un verre!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après, je crois qu'il y en a à tous les âges des questions existentielles^^

      Supprimer
  3. Je laisse tomber. Par contre c'est quand tu veux pour un mojito !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ouaiiiis causons mojitos plutôt !
      (vous avez vu comme je m’incruste dans la conversation hein ?!)

      Supprimer
    2. Ah ouais ! Bonne idée !! Je vous squatte aussi ! :P

      Supprimer
    3. Va pour 4 mojitos alors !
      (du moins pour la première tournée parce que je vous connais, on ne va pas en rester à un seul verre :p )

      Supprimer
  4. Ben moi les relations des trentenaires m'intéressent pas mal. C'est un âge charnière, je trouve, dans les couples autour de moi ;)
    Malgré le lot de banalités que ça leur fait s'échanger ;)
    Mais avec notre grande sagacité de la quarantaine forcément... rires :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, la sagesse du quadra, on n'en parlera jamais trop :)

      Supprimer
  5. Tu ne t'attendris pas en vieillissant toi... mouarf ! ;-)
    Blague à part, concept intéressant oui mais je ne vais pas me précipiter. Je préfère trinquer avec toi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma femme n'arrête pas de me dire que plus ça va pire c'est, je suis en train de devenir acariâtre jusqu'au trognon :)

      Supprimer
  6. Livre mis en quarantaine ! Hihihihi
    Bises et apéro !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bises et apéro, ça me va comme programme !

      Supprimer
  7. Je ne note pas, mais tu m'auras bien fait rire ^^

    RépondreSupprimer
  8. Haha mais je me retrouve tellement dans ce que tu dis, encore que tout ça dépend toujours du traitement, on n'est jamais à l'abri d'une belle surprise. Mais bon, souvent, ça sent le cliché d'avance, le sujet facile, et puis on en ressort avec l'impression d'avoir perdu son temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'ai pas perdu mon temps, j'ai découvert une nouvelle BD, mais elle ne m'a pas convaincu ;)

      Supprimer
  9. Ta présentation me plait beaucoup ^^ J'ai ri, je vais aussi passer mon tour ☺☺

    RépondreSupprimer
  10. J'adore ton billet très coup de poing :D

    RépondreSupprimer
  11. Comme pour les autres, si je fais l'impasse sur l'album, ton article me plaît, d'autant que je te rejoins. Je me demande seulement si ce questionnement existentiel (superficiel?) et tardif ne tend pas à devenir "normal" à la trentaine plutôt qu'à la vingtaine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une grande question... que je ne me suis jamais posé à vrai dire :)

      Supprimer
  12. Je serais passée devant sans m'arrêter en librairie car les dessins ne m'attirent pas plus que ça. Et avec cet avis en plus... Je passe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture n'est pas très parlante non plus je trouve.

      Supprimer
  13. Ce qui m'a amusée moi, c'est qu'au début, il s'agit d'une BD épisodes diffusée cet été sur Instagram. Alors même si les dessins et le sujet ne sont pas trop ma tasse de thé, le mode de diffusion était sympa et original.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec sur ce point mais le passage en album fait perdre beaucoup de cette originalité malheureusement.

      Supprimer
  14. Eh fait, je me demande si je ne préfère pas tes billets quand tu n'aimes pas ;-).
    J'aime beaucoup l'idée du palindrome mais je vais passer quand-même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis peut-être plus à l'aise quand je n'aime pas, va savoir :)

      Supprimer
  15. Déjà que les BD je n’aime pas trop... que les discussions entre trentenaires ne me passionnent pas .... je vais en rester à ton billet que j’ai adoré car il est net et précis et ... drôle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il n'y a pas grand chose pour te plaire dans cet album !

      Supprimer
  16. Intéressant cette histoire de palindrome. Hélas, ton billet ne me pousse pas à découvrir l'album.

    RépondreSupprimer
  17. Ton PS m'intrigue... Au plaisir de te relire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment la grande originalité de cet album.

      Supprimer
  18. Toujours la réflexion qui me fait rire ...
    Malgré ton bémol je suis curieuse de découvrir les états d'âmes de ce couple !

    RépondreSupprimer
  19. Oh moins, cette BD aura eu le mérite de te faire écrire un billet vraiment sympa à lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a au moins un point positif alors :p

      Supprimer
  20. Tu m'intrigues, malgré ton avis so-so... le côté palindrome, surtout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, c'est le coté le plus intrigant.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !