dimanche 14 mai 2017

Pierre Loti : Les immensités de la nature, le soleil et la mort

Pierre Loti ou l’invitation au voyage. Des souvenirs d’enfance dans le jardin de son oncle à la Polynésie, du Golfe persique à la campagne pyrénéenne, du désert au Pays Basque, l’auteur de « Pêcheur d’Islande » s’attarde sur ces instants où le temps semble suspendu : l’aube, le crépuscule, une méditation face à une étendue désertique, une après-midi caniculaire au jardin à regarder le vol d’un papillon. Une forme d’harmonie où l’émotion et la grâce s’invitent de façon aussi inattendue qu’éphémère. La rêverie plutôt que l’action, un rapport aux objets proche d’une sensation proustienne et une écriture simple, imagée, d’une grande pureté caractérisent la plupart des textes présentés dans cet ouvrage.    

Une idée géniale je trouve cette collection de nature writing loin du Michigan et des auteurs emblématiques du genre. Ici on donne dans l’ancien et le classique, une façon malicieuse de prouver que parler des grands espaces n’a rien de nouveau. Surtout, on accède à des auteurs majeurs par un biais original, certains faisant sans le savoir de l’écologie avant l’heure, d’autres s’épanouissant dans l’observation des fleurs où la contemplation de l’océan. La forme aussi est intéressante. Dans le recueil consacré à Loti on alterne entre récit de voyage, extraits de romans et nouvelles pour un dépaysement garanti et un hymne aux immensités de la nature d’une beauté assez fascinante.

Pierre Loti : Les immensités de la nature, le soleil et la mort (textes réunis par Élisabeth Combres). Plume de carotte, 2017. 126 pages. 9,90 euros.


PS : Les deux autres titres proposés pour le lancement de la collection « Esprits de nature » regroupent des textes d’Yvan Tourgueniev et Edgar Allan Poe. Le suivant, à paraître en juin, sera consacré à George Sand.








15 commentaires:

  1. Récit de voyage, dépaysement garanti, un regard et des réflexions d'une autre époque, qui ne sont pas forcément désuets, ça me parle bien tout ça, d'autant plus que ça fait un moment que je me dis qu'il faudrait que je lise Pierre Loti... Une collection à surveiller de près visiblement.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien qu'on ressorte les auteurs un peu oubliés (et qui écrivaient fort bien, oui) Si en plus il y a de la nature dans l'air...

    RépondreSupprimer
  3. l'auteur préféré de ma grand-mère, sous le regard amusé de mon grand-père qui ne considéraient pas ces lectures là comme sérieuses. Je suis allée visiter les maisons de Pierre Loti à Rochefort et à Istanbul en pensant à elle.

    RépondreSupprimer
  4. Voilà qui me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
  5. je suis allée dans le cimetière d'Istanbul lui rendre hommage ! j'aime bien ton clin d'oeil au nature writing mais il suffit de lire les nouvelles de Maupassant pour entendre parler de nature ! je les note en tout cas, très envie de les découvrir !

    RépondreSupprimer
  6. Pierre Loti, superbe écrivain voyageur. Tout comme Lucine, j'ai visité sa maison à Rochefort: hors du commun avec une mosquée au dernier étage !

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connaissais pas cette collection, merci pour la découverte

    RépondreSupprimer
  8. Une bien belle idée de collection je trouve !

    RépondreSupprimer
  9. J'aime ;-)
    Des bisous chouchou

    RépondreSupprimer
  10. Un auteur avec lequel je n'accroche pas. Tant pis pour moi.

    RépondreSupprimer
  11. Je garde un très bon souvenir de Pêcheur d'Islande... une chouette idée de collection!

    RépondreSupprimer
  12. Je n'ai encore jamais lu Pierre Loti, mais il est certain que son Pêcheur d'Islande me tente plus que tout et que je le lirai un jour <3
    Bisous

    RépondreSupprimer
  13. Ah mais j'aime beaucoup cette idée que le Nature Writing n'a rien de strictement moderne ! Dans un autre genre, j'avais lu Paul et Virginie dans le cadre du fameux Challenge Nature Writing vu chez Keisha et je trouvais qu'il s'y insérait parfaitement :) Merci pour cette remise en mémoire de Pierre Loti (du coup j'ai envie d'écouter la Chanson de Nadir..)

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !