mercredi 10 mai 2017

J’aime le nattō : une aventure au Japon - Julie Blanchin Fujita

Dans mon esprit étriqué, impossible pour quiconque de surpasser les carnets de voyages nippons de Florent Chavouet. Pire même, je restais persuadé que toute tentative pour mener un projet similaire à celui de l’auteur de Manabe Shima et Tôkyô Sanpo ne pourrait-être, au mieux qu’une pâle copie et au pire qu’une imbuvable potion. Alors en me lançant dans cette « aventure au Japon » signée Julie Blanchin Fujita, je m’apprêtais à sortir les couteaux pour tailler des croupières à la jeune impétueuse (que voulez-vous, on ne se refait pas).

Bon, en toute franchise, je les ai vite rangés les couteaux. D’abord parce que comparaison n’est pas raison, ensuite parce que la demoiselle trace son chemin sans se soucier de son illustre prédécesseur et qu’elle le fait avec une légèreté qui ne pouvait que me séduire. En fait, les ingrédients sont toujours les mêmes pour que j’apprécie un carnet de voyage : pas de prise de tête, une pointe d’humour, une énorme dose d’autodérision, des trouvailles graphiques qui font mouche malgré leur simplicité apparente, une empathie pour les autochtones qui ne tombe pas dans la déclaration d’amour aveugle, suffisamment de recul pour ne pas raconter les événements « à chaud » et puis surtout qu’on me parle de la vraie vie des vrais gens au plus près de la réalité quotidienne. Ici tous les ingrédients sont réunis donc je me suis régalé.

Julie Blanchin Fujita raconte son arrivée au Japon en octobre 2009, ses colocations, ses petits boulots d’illustratrice, les cours de français donnés à droite à gauche. Elle décrit aussi bien les pièces de son appart que le fonctionnement des transports en commun, des bains publics ou que la richesse et la diversité de la gastronomie locale. Elle parle de sa difficulté à apprendre la langue, relate des événements marquants comme une excursion sur le Mont Fuji ou le terrible tremblement de terre de mars 2011 ayant déclenché la catastrophe de Fukushima. La jeune femme vit les choses avec une spontanéité qui fait un bien fou. En plus, loin d’un simple regard de « touriste », elle s’inscrit dans un véritable projet de vie, une réelle volonté de s’installer durablement.

Un carnet de voyage instructif, dépaysant et dénué de la moindre trace de cynisme. Cette aventure au Japon m’a fait passer un délicieux moment de lecture, exactement ce dont j’avais besoin en ce moment.

J’aime le nattō : une aventure au Japon de Julie Blanchin Fujita. Hikari éditions 2017. 230 pages. 18,90 euros.

L'avis de Mo























38 commentaires:

  1. Ahahaha j'adore ton introduction ! C'est vrai que Chavouet a fait fort et qu'il est difficile de le dépasser en talent et originalité. Bon, moi tout ce qui concerne le Japon m'intéresse d'emblée, et je suis plutôt bienveillante envers ceux qui s'attellent à en parler, je les aime presque d'avance, j'avoue avoir rarement été déçue aussi, le Japon recelant tant de mystères, il y a tant à en dire, bref, il y a de la place pour tout le monde. Du coup tu penses que je l'avais repéré ce Natto ! Bon, maintenant il me le faut quoi.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lecture obligatoire pour toi, c'est une évidence.

      Supprimer
  2. Repéré aussi, et A girl aussi forcément.

    RépondreSupprimer
  3. Moa aussi, j'adore ton intro, jeune homme ! Tu sais si bien nous mettre l'eau à la bouche :-p
    Ton billet après celui de MO' je crois qu'l va falloir me plonger dans ce délice de BD !
    Bizzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien sûr qu'il le faut, ça coule de source.

      Supprimer
  4. Je n'ai pas lu Chavouet, non, toujours pas ! Du coup je peux me lancer dans ce carnet de voyages sans comparaison en tête, ça a l'air drôlement joli en plus !

    RépondreSupprimer
  5. De quoi en apprendre beaucoup sur le Japon, c'est tentant !! ;)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai vite embarqué aussi dans cet album. Grincé un tout petit peu des dents au début quand j'ai compris la teneur du témoignage et puis comme tu le dis si bien, ça rappelle les carnets de voyage de Chavouet mais la comparaison s'arrête là. Vraiment original cet album !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a su trouver un ton bien à elle.

      Supprimer
  7. Un esprit étriqué, toi ??? Pffffffff............
    Tu crois que ce carnet de voyage pourrait plaire a quelqu'un qui connaît bien le pays pour y avoir séjourné pendant quelques mois ?

    RépondreSupprimer
  8. une grande envie de me promener avec cette jeune femme au Japon.

    RépondreSupprimer
  9. Je note, je note ! Etant comme toi inconditionnelle de Chavouet, je me fie à tes conseils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne seras pas déçue, je te le garantis.

      Supprimer
  10. Pas très attirée par les dessins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont assez déstabilisant, je le reconnais.

      Supprimer
  11. J'imagine que c'est album qui peut être parfait pour quelqu'un qui connait le voyage (mais je ne suis pas particulièrement attirée pour l'instant.

    RépondreSupprimer
  12. Moi je suis toujours partante pour un voyage au japon et le dessin j'adore !

    Toaaaaa un esprit étriqué ????
    Mais Nannnnnnnnnn ;-) lolll

    Jolie découverte! j'achète !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Japon, j'espère bien y aller un jour en tout cas.

      Supprimer
  13. Autodérision, ça peut me plaire! Mais j'ai bien envie de lire l'illustre prédecesseur aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autodérision, c'est un mot magique pour moi.

      Supprimer
  14. Ton esprit étriqué ? Tu veux qu'on te dise que pas du tout ? :)
    Je n'ai pas encore lu le Florent Chavouet, je garde les deux à l'esprit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux sont complémentaires je trouve.

      Supprimer
  15. J'adore Florent Chavoué, d'ailleurs Manabe Shima m'attend sagement sur ma table de chevet. Je tenterai bien la lecture de cette BD aussi pour comparer et me donner encore plus envie de découvrir le Japon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manabe Shima est l'album de Chavouet que je préfère.

      Supprimer
  16. Bien tentant dis donc !!! Et vu le nom de l'auteure, il semble qu'elle se soit effectivement installée ;^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as remarqué ce détail, elle a fait un peu plus que s'installer, c'est vrai ;)

      Supprimer
  17. Ca a l'air sympa comme tout. Ton billet me donne bien envie de le lire.

    RépondreSupprimer
  18. Je me le suis commandé car je suis en admiration devant le Japon, et même si les dessins ne m'attirent pas particulièrement. Vu ton article, je ne devrais pas regretté; on verra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas raison que tu regrettes, non. Tu me diras ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !