lundi 25 août 2014

Maine - J. Courtney Sullivan

Maine raconte l'histoire de quatre femmes de la côte Est. Quatre femmes de la même famille. Alice, la mère, 83 ans, atrabilaire et revêche, qui vit seule dans le cottage en bord de mer que son mari aujourd'hui décédé a construit il y a des décennies. Kathleen, sa fille, ex-alcoolique partie en Californie où elle élève des vers de terre avec son conjoint hippie. Maggie, sa petite fille (la fille de Kathleen), new-yorkaise en début de grossesse abandonnée par son compagnon photographe et coureur. Et enfin Anne-Marie, sa belle-fille, femme au foyer modèle (quoique), adepte du country club et des soirées caritatives. Quatre femmes se retrouvant au cours d'un été où leur existence pourrait basculer.

Une histoire de femmes où les caractères sont bien campés et les interactions parfaitement menées. On n'est certes pas loin de la caricature mais si le trait est parfois grossier, l'ensemble tient parfaitement la route. Parce qu'elles sont d'âge et de statuts sociaux différents, ces quatre-là représentent en quelque sorte l'évolution de la condition féminine aux États-Unis depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Je dis bien en quelque sorte, ce roman n'ayant rien d'une étude sociologique. D'ailleurs, au-delà de cet aspect, c'est surtout l'image de la famille qui m'a intéressé. J. Courtney Sullivan retranscrit à merveille les rancœurs, les non-dits, les traumatismes d'enfance qui perdurent à l'âge adulte, les secrets enfouis qui ressurgissent, les apparences trompeuses que l'on affiche devant nos proches pour éviter tout conflit. Et puis elle sait aussi donner le petit coup d'ongle qui fait sauter le vernis et révèle les choses telles qu'elles sont vraiment. Forcément, ce n'est pas joli-joli mais c'est tout ce qui fait le sel de son récit.

Quelques bémols ? L'écriture est simple et sans charme. La fin m'a beaucoup déçu puisqu'en dehors de Kathleen, pour qui la boucle semble bouclée, on laisse les trois autres en plan à des moments particulièrement importants de leur vie. Mais pour le reste, j'ai dévoré ces 450 pages avec gourmandise. Un sujet pourtant très éloigné de mes habituelles préoccupations. Je peux même avouer que je me réjouissais avant coup de passer à la moulinette une histoire 100% féminine dont mon instinct de mâle allait pouvoir faire du petit bois. Comme quoi, il est bon parfois de faire voler en éclat ses préjugés de lecteur...    

Maine de J. Courtney Sullivan. Rue Fromentin, 2013. 450 pages. 22,00 euros.

Et un grand merci à Philisine qui a eu la gentillesse de faire voyager ce livre jusqu'à moi. Je l'ai séquestré bien trop longtemps et je m'en excuse mais je suis prêt à lui faire poursuivre sa route dès que tu m'auras donné le nom de son futur destinataire.


52 commentaires:

  1. Ah tu vois ! tu as des préjugés aussi, ça t'apprendra ... Voilà que tu vas lire 100 % féminin maintenant (ce qui est faux, les hommes sont toujours là en filigrane).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les hommes sont là, certes mais le point de vue est quand même très, très féminin !

      Supprimer
  2. Je n'en entends que du bien, je vais finir par craquer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de raison que tu n'y trouve pas ton compte.

      Supprimer
  3. Lu et aimé, ça se lit tout seul!

    RépondreSupprimer
  4. je l'ai lu cet été et j'ai vraiment aimé : un beau portrait de famille dysfonctionnelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un portrait de famille classique, quoi ;)

      Supprimer
    2. exactement... et on peut s'y retrouver ;-)

      Supprimer
    3. J'avoue que je m'y suis un peu retrouvé ;)

      Supprimer
  5. J'avais eu l'occasion de le recevoir mais j'avais décliné la proposition faute de temps.
    Il faudrait que j'envisage une séance de rattrapage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pagination peut refroidir mais c'est un page turner qui se dévore d'une traite.

      Supprimer
  6. j'ai l'intention de lire "Les Débutantes" en Septembre, si ça me plait, je poursuivrai par Maine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi j'ai acheté "Les Débutantes" après avoir lu celui-là !

      Supprimer
  7. J'aime assez ces histoires de femmes en général, et si en plus c'est bien ficelé, ce roman (et cet auteur que je ne connais pas...) ont tout pour me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clairement, je crois que ça te plairait.

      Supprimer
  8. Décidément je reste la seule à avoir de vraies reserves sur ce roman, dont ti pointes pourtant parfaitement les failles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un peu le vilain petit canard mais ce n'est pas grave, j'aime quand il y de vilains petits canards ;)

      Supprimer
  9. Ce que tu dis de l'écriture me laisse à penser que ce roman n'est pas pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très simple au niveau de l'écriture. Et mon petit doigt me dit que la façon dont les parcours de ces femmes sont présentés pourrait t'agacer ;)

      Supprimer
  10. J'ai découvert cet auteur avec "les débutantes" pendant les vacances, une belle histoire de filles également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Les débutantes" attend désormais dans ma pal.

      Supprimer
  11. Coucou, tu es le dernier de la liste, sauf si... Bisous et ravie de te savoir content de cette lecture malgré tes bémols. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta patience, je ne regrette pas que ce livre ait voyagé jusqu'à moi !

      Supprimer
  12. Noukette, par exemple, pourrait être la prochaine destinataire si elle le souhaite !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense en effet qu'il a tout pour lui plaire.

      Supprimer
  13. Une histoire de femmes qui passionne un homme ...A suivre

    RépondreSupprimer
  14. Haha le commentaire d'Evalire. Oui, on se découvre finalement avec nos lectures.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te sens moqueuse, là. Mais l'inverse marche aussi. Je connais des femmes qui lisent Buko. Et même certaines qui l'adorent (je ne parle pas de toi, là, hein...).

      Supprimer
  15. Une auteure que j'aime beaucoup. Et Maine est mon préféré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me reste ses deux autres romans à lire pour savoir si "Maine" est mon préféré.

      Supprimer
  16. Il avait été super bien accueilli sur la blogo ce livre, moi il me fait fuir à cause du côté très féminin. Une femme qui raconte des histoires de femmes, il y a peu de chances que je rentre dedans...sauf qu'après ton billet forcément je m'interroge...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien fait en tout cas, et ça se lit tout seul !

      Supprimer
  17. Comme tu dis, c'est bien mené et je me suis laissée bercée ;-) Je suis plutôt bon public faut dire, surtout en ce qui concerne les histoires de familles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je me suis laissé embarqué. J'étais en vacances et disponible : l'idéal !

      Supprimer
  18. Il m'attend dans ma PAL. Affaire à suivre.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pourra découvrir ton avis un de ces jours alors !

      Supprimer
  19. j ai eu des réserves sur ce roman qui se lit facilement
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai quelques réserves mais j'ai apprécié qu'il se lise facilement.

      Supprimer
  20. j'ai beaucoup aimé, une belle étude sociologique de la famille irlando-américaine :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les origines irlandaises jouent un rôle important !

      Supprimer
  21. Comme toi, je l'ai lu d'une traite. Au bout du compte, quelques bémols aussi, mais une lecture que je recommande également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui m'a le plus surpris, la facilité avec laquelle je l'ai lu.

      Supprimer
  22. Hmmmm tes bémols me font hésiter, même s'il est dans ma pile. Mais bon, pour l'étude de femmes... pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il mérite d'être lu malgré mes bémols.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !