samedi 5 janvier 2019

Trajectoire - Richard Russo

Janet l’universitaire affronte un étudiant provocateur qui lui a rendu un devoir plagié avant de rentrer chez elle fêter Thanksgiving avec son mari et son fils autiste qui n’a d’yeux que pour son père. Nate accompagne son frère à Venise dans un voyage organisé et il se demande ce qu’il est venu faire là. Roy voudrait vendre à un couple de texans la maison de son amie Nicky mais la partie est loin d’être gagnée. Et Ryan, qui pensait pouvoir monnayer à bon prix un scénario rangé dans un tiroir depuis des années, va finalement comprendre qu’on l’a roulé dans la farine.

Quatre histoires. Quatre personnages confrontés à un événement qui va les mener au bord de la rupture. Ils ont des situations confortables, ils sont à un âge où les grands rêves ne sont plus que de lointains souvenirs et ils traînent leur mélancolie entre non-dits et tristesse.

Des nouvelles qui mêlent présent et passé avec fluidité et qui dressent les portraits de femmes et d’hommes en pleine crise, conscients qu’ils ne vont pas vers le beau, conscients des efforts à faire pour garder un aplomb de façade en société, pour montrer que l’on tient le cap alors que le naufrage est en cours.

Un recueil sombre, crépusculaire, désenchanté et d’une glaciale lucidité, porté par l’écriture élégante d’un Richard Russo aussi à l’aise dans les romans fleuve que dans la forme courte. Au final une réflexion tout en finesse sur la solitude, le temps qui passe et la perte des illusions. Tout ce que j’aime en somme.

Trajectoire de Richard Russo (traduit de l’anglais par Jean Esch). Quai Voltaire, 2018. 296 pages. 21,80 euros.







19 commentaires:

  1. J'adore Richard Russo mais j'adore moins les nouvelles... à voir si je vais finir par me laisser tenter!

    RépondreSupprimer
  2. Lu forcément (because russo) mais pas fait de billet (comme pour les bD, la flemme) Merci de l’avoir fait!

    RépondreSupprimer
  3. pas très nouvelles non plus, mais pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
  4. Je vais d'abord poursuivre la lecture de ses romans ... Un seul titre pour le moment, que j'avais trouvé génial, Les sortilèges du Cap Cod !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai adoré ce recueil de nouvelles autant que ses romans... (sauf Le pont des soupirs)

    RépondreSupprimer
  6. Faudrait alors que je me le réserve pour plus tard dans l'année si c'est si sombre. Je n'ai jamais lu cet auteur et de commencer par ses nouvelles, ne me déplairait pas.
    Bonne année, Jérôme !
    Syl.

    RépondreSupprimer
  7. Un bon recueil de nouvelles, oui !

    RépondreSupprimer
  8. "sombre, crépusculaire, désenchanté et d’une glaciale lucidité", tu m'étonnes que tu devais être dans tes petits souliers.^^ Bon, moi "recueil de nouvelles", c'est un peu les talons aiguilles, mais il faudra que je tente un roman de cet auteur un jour. Un jour...

    RépondreSupprimer
  9. Et dire que je n'ai encore jamais lu Russo! À défaut de me plonger dans ses pavés, ce recueil de nouvelles me semble tout indiqué pour le découvrir...

    RépondreSupprimer
  10. Un nouveau nom à ma collection d'auteurs inconnus ! Vu ce que tu en dis, je pense aller piocher du côté de la bib

    RépondreSupprimer
  11. Tu commences bien l'année, dis donc ! Du crépusculaire, du sombre, du désenchanté... Enfin, on se refait pas ;-)
    (Et comme je suis moyennement attirée par les nouvelles, il faudrait que je regarde du côté de ses romans. Un conseil ?)

    RépondreSupprimer
  12. Toujours pas lu Russo mais déjà repéré ce recueil de nouvelles.

    RépondreSupprimer
  13. Un auteur que j'ai bien envie de continuer à lire... J'avais aimé "Le pont des soupirs". ;)

    RépondreSupprimer
  14. Jamais lu Russo non plus, pourtant je n'en lis que du bien ! Il faudrait que je le découvre en 2019 ! ;-)

    RépondreSupprimer
  15. Encore un auteur qu'il faudra que je découvre.

    RépondreSupprimer
  16. j'ai découvert Russo grâce à la blogosphère que j'ai beaucoup apprécié et je suis preneuse de nouvelles alors pourquoi pas?

    RépondreSupprimer
  17. Pas sure d'avoir déjà lu du Russo. Pourquoi pas. Je choisirai quand même le bon moment.

    RépondreSupprimer
  18. Du pas gai avec des gens qui se posent des questions : tout ce que j'aime en somme !!

    RépondreSupprimer
  19. Peut-être une bonne manière de découvrir cet auteur que je n'ai encore jamais lu.

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !