vendredi 27 octobre 2017

Pas bête(s) ! - Christophe Léon

Une poule de batterie heureuse de l'enclos de 50 cm² dans lequel elle passe ses journées à picorer et à pondre. Un zoo censé participer activement à la préservation des espèces rares où les visiteurs pensent davantage à consommer et à se bâfrer qu’à découvrir les animaux. Des cadres supérieurs qui pratiquent la tauromachie. Un abattoir ultramoderne où rien n’est laissé au hasard. Un papa victime de l’économie libérale aux prises avec des cafards. Un mouton mégalo et fasciste à la rhétorique persuasive. Un chien de chasse à la retraite qui découvre les affres de la téléréalité.

Christophe Léon propose sept fables dont la morale n’est pas forcément explicite. Il faut fournir un petit effort de réflexion pour comprendre les enjeux de chaque texte, ce qui n’est pas plus mal. D’ailleurs est-ce vraiment des fables ? On est sans doute ici plus proche de la parabole, mais peu importe finalement. Ce qui compte, c’est la limpidité du propos. Pas de dénonciation grossière à coup de gros sabots mais plutôt un discours tout en finesse dont l’évidence se dévoile peu à peu. D’où une lecture de chaque histoire nécessairement attentive voire accompagnée pour certains enfants qui auront peut-être du mal à en saisir les subtilités. 

Le ton est caustique, souvent drôle. Il y a aussi une certaine gravité et de jolies trouvailles, comme cette « passerelle » imaginée entre les deux textes qui ouvrent et ferment  le recueil où la poule et le chien se rejoignent dans un final inattendu.

De la littérature jeunesse engagée qui appuie avec intelligence là où ça fait mal et qui reste dans la lignée de ce que proposent les éditions Le muscadier depuis leur création. Personnellement, çà me convient tout à fait.

Pas bête(s) ! de Christophe Léon. Le muscadier, 2017. 145 pages. 11,50 euros. A partir de 10-11 ans.






15 commentaires:

  1. c'est très porteur en ce moment le sort que nous réservons aux animaux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en plein coeur de l'actualité, oui.

      Supprimer
  2. Je lirai bien ce livre à l'ombre du muscadier

    RépondreSupprimer
  3. Le genre de littérature jeunesse qui pourrait me plaire. Le postulat de départ de chaque fable me plaît bien. Et puis, je ne suis pas contre réfléchir un peu.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne n'est contre le fait de réfléchir un peu, du moins je l'espère !

      Supprimer
  4. Tu as éveillé ma curiosité. Merci pour le tuyau. Au plaisir de te relire...

    RépondreSupprimer
  5. Une collection devenue incontournable oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Noukette & Jérôme, c'est super gentil ! Grâce à vous et à d'autres blogueuses et blogueurs qui nous suivent et nous soutiennent, notre collection "Rester vivant" est en effet devenue incontournable... mais pour certain.e.s seulement. Hélas, le travail d'information des libraires est long et périlleux, et cela devient de plus en plus difficile de les motiver. D'après notre diffuseur, il ne veulent pas prendre le risque de soutenir nos livres sous prétexte qu'ils sont "différents", "pas dans la norme", etc. Être original et inciter les jeunes à réfléchir plutôt que de les abêtir est maintenant devenu une tare, un repoussoir. Bref, votre soutien fait du bien par les temps qui courent.

      Supprimer
    2. Notre soutien reste bien modeste malheureusement. Mais cette collection mériterait une meilleure exposition chez les libraires, c'est une évidence.

      Supprimer
  6. Franchement pas ma came cette fois je crois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas franchement te contredire sur ce coup-là.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !