dimanche 29 octobre 2017

Par le vent pleuré - Ron Rash

Il a suffi de fragments d’os ramenés sur la berge par une rivière en crue pour qu’une vieille affaire ressurgisse...

 1969. Ligeia la hippie débarque dans un petit bled des Appalaches, envoyée par ses parents chez son oncle pour calmer ses démons. Bill et Eugène, deux frères, la rencontrent et sont attirés par son magnétisme. La jeune femme leur fait tourner la tête. Eugène, le plus jeune, cède à tous ses caprices, allant jusqu’à voler pour elle des opiacés dans la pharmacie de son grand-père médecin. Un jour Ligeia disparaît sans laisser la moindre trace. Une fugue sans doute. Mais des décennies plus tard, quand la rivière rend ses ossements, Eugène croit comprendre ce qu’il s’est passé. Pour en avoir le cœur net, il va devoir reprendre contact avec ce frère auquel il n’a pas parlé depuis des années.

Un roman entre présent et passé. Le passé d’une jeunesse où Bill et Eugène, sous la coupe d’un grand-père tyrannique, grandissent sans avoir droit au moindre écart. Un présent où leurs trajectoires respectives ont suivi des chemins bien différents, le premier étant devenu un chirurgien reconnu alors que le second a brisé son mariage et a failli tuer sa fille dans un accident de voiture à cause de l’alcool. Bill n’a jamais cessé de briller alors qu’Eugène n’a fait que sombrer. La découverte de la dépouille de Ligeia va les mettre face aux fantômes qui les hantent, sans pour autant amorcer entre eux la moindre réconciliation, bien au contraire.

Ron Rash parle de culpabilité, de chagrin, de mensonge, du sens des responsabilités également. J’ai pour une fois trouvé que tout allait trop vite, que le récit aurait mérité de se déployer de façon plus ample (en gros je l’aurais aimé un peu plus épais ce livre, comme quoi je ne suis plus à une contradiction près !). Le personnage de Ligieia ne m’a fait ni chaud ni froid et le papy autoritaire m’a semblé à la limite de la caricature. J’ai par contre adoré cette relation complexe entre frangins n’ayant aucun point en commun, aucune affinité, aucune envie de se rapprocher malgré les liens du sang. Elle a fait raisonner beaucoup de choses de ma propre histoire et c’est de loin ce que je garderais de plus marquant de ce texte sans grande originalité, tant au niveau du fond que de la forme, mais dont l’écriture élégante et les dialogues ciselés m’ont au final fait passer un agréable moment de lecture.

Par le vent pleuré de Ron Rash (traduit de l’anglais par Isabelle Reinharez). 200 pages. 19,50 euros.




52 commentaires:

  1. Pour le rapport entre frères, en effet! Bon dimanche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un dimanche pluvieux qui s'annonce aujourd'hui encore !

      Supprimer
  2. Je suis d'accord avec toi, la relation complexe entre frères est parfaitement rendue. Et moi aussi je l'aurai aimé plus gros ce roman mais j'ai passé un excellent moment de lecture. De toute façon, je crois que je ne suis guère objective avec cet auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'est jamais objectifs avec les auteurs que l'on adore, et c'est tant mieux !

      Supprimer
  3. Bon, tu n'as pas l'air plus emballé que cela ... Mais comme je suis une fan de cet auteur, je le lirai quand même, mais en poche. Le sans grande originalité me refroidit ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas emballé totalement non, mais j'ai quand même bien aimé.

      Supprimer
  4. Ne connaissant pas cet auteur, mais lisant beaucoup de bien à son sujet, je m'interroge sur le titre avec lequel je pourrais le découvrir. Je vais peut-être éviter celui-là (et aller faire un petit tout chez Athalie pour me donner des idées...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne idée, tu va trouver beaucoup d'avis chez elle je crois ;)

      Supprimer
  5. Tu connais mon avis! Comme ce roman a plus de résonance plus fort chez toi que chez moi, je comprends mieux ton appréciation...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va dire que tu l'as plus mal pris que moi ce roman :)

      Supprimer
  6. J'essaierai bien histoire de découvrir l'auteur...

    RépondreSupprimer
  7. Comme je ne l'ai jamais lu, peut-être le découvrirais-je avec celui-ci afin de me faire une idée.

    RépondreSupprimer
  8. Assez d'accord avec toi sur deux trucs : une centaine de pages en plus et la relation entre les frangins ! Un bon roman quand même pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi aussi tu sais, c'est loin d'être une déception.

      Supprimer
  9. Tu en as fait une lecture très personnelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce b'était pas mon but au départ mais le sujet s'y est prêté.

      Supprimer
  10. effectivement, pas son plus abouti...mais un roman qui m'a néanmoins touchée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi tu es une fan convaincue je crois ;)

      Supprimer
  11. Un auteur que je croise sur la blogosphère sans être encore passé à l'acte, mais je ne commencerai pas par celui là puisque tu es moins convaincu que par d'autres titres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que pour une entrée en matière, il y a mieux.

      Supprimer
  12. J'ai beaucoup aimé le précédent et celui-ci me tente plutôt.
    A voir donc...

    RépondreSupprimer
  13. parmi mes lacunes, mais j'y viendrai, j'y viendrai... !

    RépondreSupprimer
  14. Tu ne me donnes pas très envie de découvrir cet auteur. Plusieurs avis mitigés sur la blogo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux essayer un autre titre si tu tiens vraiment à le découvrir.

      Supprimer
  15. Pas une urgence donc (ça me va bien^^). J'espère que toute la semaine est comme ça.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai d'autres atouts dans ma manche, malheureusement pour toi ;)

      Supprimer
  16. Comme toi je suis assez fan de cet auteure et moi aussi je suis restée sur ma faim... au point d'avoir la flemme de rédiger un billet sur cette lecture, tu vois ! cela dit, bon moment de lecture quand même et moi aussi ce que j'ai préféré c'est la relation entre les frères

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clairement le point fort du roman.

      Supprimer
  17. J'adore le titre ;-) et l'écriture de l'auteur m'a plu dans "le chant de a Tamassee ".
    La relation entre deux frères devrait moins me toucher :O) lol même si j'ai un petit frère et une grande sœur.
    D'ailleurs ma sœur va me prêter "Un pied au paradis", c'est le pied !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en as de la chance d'avoir une sœur lectrice ! Mon frangin n'a pas dpu ouvrir un bouquin depuis 20 ans... :)

      Supprimer
  18. Un auteur que je n'ai toujours pas pris le temps de découvrir mais ça viendra, un jour... Avec un autre titre par contre je pense ;-)

    RépondreSupprimer
  19. Bon, celui-ci ne tentait pas et c'est tant mieux parce qu'il y a encore des titres de Ron Rash qui m'attendent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as des munitions sous le coude, c'est toujours ça.

      Supprimer
  20. J'adore tes contradictions! Alors que moi qui aime plus que toi les gros livres (quoique, de moins en moins), je l'ai trouvé parfait en ce qui concerne l'épaisseur. Plus gros, il aurait peut-être fini par me lasser.

    RépondreSupprimer
  21. Je l'ai fini hier soir et je l'ai adoré.
    Un gros coup de cœur !!

    RépondreSupprimer
  22. Ce n'est pas mon préféré de Ron Rash mais je l'ai bien aimé tout de même. il me semble que globalement les avis sur ce livre sont assez mitigés...
    Daphné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, j'en garderai un souvenir plus positif que mitigé.

      Supprimer
  23. Je l'ai commencé mais un peu abandonné. Il faut que j'y revienne !

    RépondreSupprimer
  24. à l'inverse de toi, j'ai aimé la brièveté du roman, pas de délayage, ça m'a très bien convenu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'habitude c'est ce que j'apprécie aussi.

      Supprimer
  25. je vais le lire, un jour.. Marie-Claude a été déçue mais toi un peu moins .. par contre, je me tâte à le lire en anglais (déjà fait avec le chant de la T.) parfois ça passe mieux !

    RépondreSupprimer
  26. Il y a le titre d'abord, si beau, qui pique ma curiosité et qui en fait l'un des livres que j'ai le plus envie de découvrir. Il y a surtout le fait que je n'ai toujours pas exploré l'univers de Ron Rash et que forcément je dois y venir et vite... Quelques bémols que je note au passage. Bises et bonne journée Jérôme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le titre est superbe, c'est vrai. Et j'espère bien que tu découvriras Ron Rash un jour !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !