mercredi 30 mai 2012

Koma : l'intégrale

Wazem et Peeters
© Humanoïdes associés 2010 
Addidas est la fille d’un ramoneur. Elle aide souvent son père lorsqu’il ne peut accéder aux conduits les plus étroits. Frappée par un mal étrange, il lui arrive régulièrement de perdre conscience sans raison pendant quelques minutes. Personne ne semble capable d’expliquer ces « absences » qui deviennent de plus en plus régulières. Un jour, alors qu’elle se trouve au fond d’une énorme cheminée, la petite fille tombe nez à nez avec une drôle de créature, sorte de géant aux bras simiesques. Attendrie par ce monstre implorant son aide, Addidas décide de rester à ses cotés. Cette rencontre va être le point de départ d’une aventure hors du commun…

Koma est une série inclassable dont il est très difficile de parler. Une fois de plus je me suis laissé influencer par les avis lu ici et là sur la toile et une fois de plus, j’ai bien fait. Wazem et Peeters ont créé un univers aussi improbable qu’envoutant. Le lecteur est pris par la main dès la première planche et il embarque pour une virée onirique finalement assez avare de dialogues. Le rythme est lent, l’histoire semble tenir en équilibre sur un fil prêt à rompre et à l’entraîner dans les méandres d’un récit devenant totalement incompréhensible. Pourtant, tout se tient, la cohérence finit par s’imposer. Il y a dans Koma une forme de poésie assez sombre, digne des plus beaux contes victoriens.

Les six tomes de la série ont été publiés à l’origine en couleur mais cette intégrale est entièrement en noir et blanc. J’avoue que je ne m’en plains pas, bien au contraire. Le trait de Peeters est pour moi définitivement fait pour le noir et blanc. Son encrage épais, tout en souplesse et en élégance, colle à merveille à l’ambiance dans laquelle évoluent les protagonistes. L’autre avantage de cette intégrale c’est qu’elle permet de constater à quel point l’histoire tient en un seul bloc. Il n’y a aucune séparation lorsque l’on passe d’un tome à l’autre et on a vraiment l’impression de lire un épais roman graphique qui ne peut en aucun cas être « découpé » en tranches.

Koma est un petit bijou dont la lecture (en intégrale et en noir et blanc !) devrait à l’évidence ravir une majorité de lecteurs, qu’ils soient petits ou grands.


Koma : l’inétgrale de Pierre Wazem et Frederik Peeters. Les Humanoïdes associés, 2010. 280 pages. 25 euros.

Les avis de Mo', Choco, Yvan, David, Champi
 

Wazem et Peeters © Humanoïdes associés 2010 
 

24 commentaires:

  1. un petit bijou : c'est noté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, un petit bijou. Après, les goûts et les couleurs...

      Supprimer
  2. Mince... Une intégrale, il me la faut ! Je disais il y a peu de temps chez Choco que je n'avais jamais entendu parler de ce bijou, il va falloir remédier à cela ! Sinon, tu es sûr que le noir et blanc vaut mieux que la couleur...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui alors, je ne transigerai pas sur le noir et blanc ! Le trait de Peeters est fait pour ça, j'en reste persuadé.

      Supprimer
  3. J'ai bien compris que tu la recommandes fortement! Un petit bijou est-ce pour toi un coup de cœur, soit une de tes plus belles découvertes de ces deux derniers mois par exemple? Si oui, je la mets avec le coup de cœur de Noukette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pour moi c'est un coup de coeur et une magnifique découverte mais je ne suis pas certain que cet univers onirique convienne à tous les lecteurs. En même temps je n'ai lu que des avis positifs, alors...

      Supprimer
  4. Alors le choix s'oriente vers la couleur ou le noir et blanc ?? !
    Je vais aller feuilleter ce N&B pour me souvenir de ma lecture en couleur il y a un moment déjà !

    RépondreSupprimer
  5. Noté !
    Mais en couleur, cela doit être superbe ! surtout si elles sont vivantes comme cette jaquette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dis pas le contrire mais pour moi ce dessinateur doit être lu en noir et blanc, c'est tout le charme de son trait.

      Supprimer
  6. Si c'est onirique ça devrait me plaire mais j'avoue que je préférerais lire l'intégrale... en couleurs. En fait, je voudrais pouvoir comparer les deux versions, là. :-)
    En tout cas je ne connaissais pas, je note donc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Neuf lecteurs sur dix préfèrent la couleur, je suis donc une petite exception. Mais il faudrait que tu puissent comparer pour te faire une idée.

      Supprimer
  7. J'ai lu les 6 tomes en couleurs, mais ça ne change rien au résultat : Une excellente saga !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, c'est bien le principal , peu importe qu'il y ait de la couleur ou pas.

      Supprimer
  8. Toujours à l'affût de bonnes idées, je note !

    RépondreSupprimer
  9. j'ai bcp aimé aussi, d'ailleurs j'aime bcp Peeters.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que Peeters est un grand monsieur. Moi aussi j'aime beaucoup son travail.

      Supprimer
  10. Oui, tu as bien fait de t'être laissé influencer ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours un plaisir quand les "conseilleurs" sont si compétents^^

      Supprimer
  11. "Koma" déjà dévoré alors que nos chroniques sur "Portugal" sont antérieures ?? :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, les pulsions de lecture sont parfois difficiles à contrôler^^

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !