mardi 2 avril 2019

L’arrêt du cœur ou comment Simon découvrit l’amour dans une cuisine - Agnès Debacker

Simon a perdu Simone. Le garçonnet de 10 ans a du mal à accepter le décès de sa voisine, avec laquelle il partageait une grande complicité. Il a gardé d’elle son plus précieux trésor, la théière qui recueillait leurs souhaits. Dans cette « théière à vœux » Simone, Simon et quelques autres ont glissé des petits papiers au contenu secret pas forcément très avouable. Depuis que Simon a récupéré l’objet, il n’ose l’ouvrir. Mais le jour où il franchit le pas, il découvre un pan de la vie de son amie dont elle ne lui avait jamais parlé. Tous les vœux de Simone tournent autour du même sujet : Farid. Qui était Farid ? Pourquoi une telle obsession à son égard ? Pourquoi n’y-a-t-il aucune trace de lui dans l’appartement de la vieille dame alors qu’il semble être le centre de son univers ? Simon voudrait savoir. Mais il a beau se démener comme un beau diable, Farid reste un insaisissable fantôme.

Un bel objet-livre, parfait écrin aux superbes illustrations et à la finition soignée renfermant un fort joli texte. Simon vit le deuil à sa façon, en cherchant à percer un mystère qui le dépasse. Sa tristesse n’est pas que douleur, il émane de sa quête une douceur et une réflexion pertinente sur les secrets que chaque destin cache précieusement. L’enfant va aussi comprendre que les histoires d’amour finissent rarement bien, que le bonheur ne tient qu’à un fil et que ce fil peut se rompre au moindre soubresaut.

Ni guimauve ni potion trop amère, Agnès Debacker a su trouver un délicat équilibre aigre-doux. Un dosage subtil, sans vision gratuitement idyllique et sans pessimisme déprimant, portant un regard lucide sur la vie et ses aléas, sur ces occasions que l’on saisit et celles qui restent à jamais des actes manqués. Le titre résume parfaitement le propos, Simon découvre ce que peut être l’amour et à quel point cet amour peut briser un cœur, au sens propre comme au figuré. Un roman jeunesse aussi intelligent que touchant.

L’arrêt du cœur ou comment Simon découvrit l’amour dans une cuisine d’Agnès Debacker (ill. Anaïs Brunet). MeMo, 2019. 108 pages. 11,00 euros. A partir de 9 ans.





Une pépite jeunesse partagée avec Noukette.






9 commentaires:

  1. Je partage (évidemment) votre enthousiasme à tous les deux!

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai beaucoup aimé aussi. Les illustrations sont très jolies, tu évoques l'objet-livre très beau aussi et l'histoire est toute mignonne. Je trouve qu'il traite délicatement du deuil vécu par un jeune garçon.

    RépondreSupprimer
  3. Décidément, les éditions MeMo publient de bien jolies pépites ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis d'accord ! Un magnifique roman jeunesse !

    RépondreSupprimer
  5. Je sens qu'on va faire de jolies trouvailles dans cette belle collection...! J'ai adoré la tendresse de ce roman là...!

    RépondreSupprimer
  6. J’ai envie de lire ce roman pour moi plus que pour l’offrir pourtant je n’ai plus 9 ans depuis longtemps.

    RépondreSupprimer
  7. "Ni guimauve ni potion trop amère", j'aime beaucoup, je note l'expression ! Belle idée de livre-cadeau aussi.

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !