mercredi 28 juin 2017

Crache trois fois - Davide Reviati

Guido, Grisou, Katango et les autres. Des ados en échec scolaire qui fréquentent le même lycée technique et laissent filer leurs journées entre virées au bar, au billard ou au bord de la rivière accompagnés par l’alcool, la fumette et un avenir à l’horizon bouché. Des gamins fascinés par la mystérieuse Loretta, une tsigane installée avec sa famille dans une ferme abandonnée. Plusieurs époques se croisent, plusieurs destins se nouent pour souligner le difficile passage de l’adolescence vers le monde des adultes.

565 pages en noir blanc. Une bonne dose de concentration et  pas mal de temps devant soi sont nécessaires pour se plonger dans ce roman graphique plein de souffle qui dit l’adolescence dans tout son ennui, son indolence, sa bêtise crasse, ses amitiés indéfectibles, sa violence, ses excès et sa fragilité. Un roman graphique qui vous embarque comme une lame de fond. Un roman graphique auquel il ne faut pas chercher à résister. Se laisser chahuter par ses remous, ses circonvolutions, son rythme fait de ruptures, d’accélérations et d’apaisement. Et ne pas s’étonner de croiser John Wayne, des loups-garous ou un singe qui se rince les couilles dans un verre de bière.

Crache trois fois incite le lecteur au lâcher prise. Le récit est à la fois profond, instructif, poétique et universel. Le racisme ordinaire des campagnes côtoie l’histoire tragique du peuple rom, la virilité affichée cache sous le vernis de la fanfaronnade une vulnérabilité à fleur de peau. Davide Reviati décrit une jeunesse italienne rurale désœuvrée, sans repère, immature, dans un noir blanc souple et hachuré, basculant du réalisme le plus trivial à un onirisme d’une grande poésie. Un album ambitieux et dense qui se mérite, certes, mais laissera au final à ceux ayant accepté de se laisser emporter par sa puissance un inoubliable plaisir de lecture.


Crache trois fois de Davide Reviati. Ici Même éditions, 2017. 568 pages. 34,00 euros.












32 commentaires:

  1. J'avais bien aimé un de ses précédents albums (Etat de veille) alors oui, j'imagine bien l'impact du travail de Reviati sur le lecteur. Je crois que je vais me laisser tenter par cet album

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi je vais m'empresser de découvrir ses albums précédents.

      Supprimer
  2. Plus que tentée par ce beau roman graphique, pavé ou pas !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas le genre de pavé qui devrait t'effrayer ;)

      Supprimer
  3. Inoubliable instant de lecture, ok jeune homme, je note :-p

    RépondreSupprimer
  4. Et bien quand même ! Tu nous a fait languir ... ;-) Aucun doute qu'il finira dans mes mains !

    RépondreSupprimer
  5. Un article qui donne envie de lire ce roman graphique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'ai tenté de faire du moins.

      Supprimer
  6. ah oui, sacré pavé !! ça a l'air sympathique :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, c'est bien plus que sympathique !

      Supprimer
  7. Et bien avec une pareille critique, comment ne pas avoir envie de découvrir ce chef-d'oeuvre ?

    RépondreSupprimer
  8. Je te fais confiance, parce qu'à priori vu comme ça je suis moyennement tentée par une lecture qui semble aussi exigeante que tu le dis... mais bon je suis curieuse ;) Et si le bonheur de lecture est au bout !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La curiosité n'est pas un défaut de toute façon...

      Supprimer
  9. Bon, moi la thématique me laisse un peu réticente, adolescence, "difficile passage de l'adolescence vers le monde des adultes", mais bon, je suppose, et ton billet le sous-entend bien, qu'il y a bien plus dans cette BD pavéesque. Graphiquement, c'est intéressant déjà, une touche d'originalité qui me plaît bien. A voir.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça va clairement au-delà du simple récit d'adolescence.

      Supprimer
  10. Il donne envie, tant le dessin que le thème! ! Mais outch le prix... ( Et en même temps je peux comprendre pourquoi c'est aussi cher!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le prix est justifié selon moi, surtout quand on pense au boulot que cet album a demandé au dessinateur.

      Supprimer
  11. Comme toujours, tu trouves les bons mots pour donner envie !

    RépondreSupprimer
  12. J'aime beaucoup la façon dont tu en parles!

    RépondreSupprimer
  13. Tu nous en avais fait un teasing de fou et la façon dont tu en parles donne vraiment envie de sauter le pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand, j'ai envie que tout le monde le sache^^

      Supprimer
  14. Tout un pavé, mais qui parle de sujets qui me passionnent. Une pépite...
    "un singe qui se rince les couilles dans un verre de bière." - non, je ne dirai rien.... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne dis rien, non... c'est tellement courant en même temps :p

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !