mardi 20 février 2018

Philibert Merlin apprenti enchanteur - Gwladys Constant

Philibert est perdu, Philibert ne comprend pas. Dernier né d’une grande lignée d’enchanteurs, ses six frères et sœurs sont tous des génies dans leur domaine et lui a beau chercher, il ne se trouve aucun don particulier. La musique, la littérature, la danse, les mathématiques, la peinture et l’informatique étant déjà pris, il a tenté sa chance du côté de l’herboristerie mais le résultat s’est révélé catastrophique puisqu’il a intoxiqué un de ses camarades de classe. Se jeter du toit de l’école pour voir s’il savait voler était une fausse bonne idée, comme le fait de passer son bras à travers le grillage de la cage aux fauves du zoo pour essayer de les apprivoiser. Rien n’y fait, Philibert ne sort pas du lot. Enfant sans talent, Philibert s’interroge sur ses capacités et ses parents, même s’ils le soutiennent de tout cœur, s’inquiètent sérieusement d’avoir un fils « normal » à la maison.

Difficile de trouver sa place, de supporter la pression exercée par un environnement ou chacun tend vers l’excellence. Philibert se rend compte qu’il est différent. Sa quête de don à tout prix le perturbe fortement. Il se cherche, chacun souhaite lui venir en aide mais au final c’est pire que mieux. Et si, tout simplement, on lui fichait la paix à Philibert ? Et s’il n’était qu’un petit garçon pas forcément doué mais pas mal dans sa peau pour autant ?

J’aime l’écriture de Gwladys Constant découverte avec  « La révolte des personnages ». Elle parsème d’humour et de légèreté un sujet sensible et pousse à la réflexion sans avoir l’air d’y toucher. La grande question de l’orientation perturbe bien des familles, même les plus illustres. Plutôt que de pousser nos enfants trop vite dans une hypothétique vocation, n’est-il pas préférable de leur laisser le temps de trouver leur voie par eux-mêmes sans chercher à forcer les choses ? La réponse semble évidente mais Philibert et les siens vont mettre du temps à la trouver. Et comme (presque) toujours, le hasard est un allié de choix pour faire basculer un destin...

Philibert Merlin apprenti enchanteur de Gwladys Constant. Le Rouergue, 2018. 110 pages. 9,50 euros. A partir de 9 ans.


Une jolie pépite jeunesse partagée une fois encore avec Noukette.













16 commentaires:

  1. Comme je le disais à Noukette, je vais tenter de le trouver pour le faire lire à mes neveux... je pense que ça fitterait avec l'un des deux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les enfants vont adorer ce Philibert, ça ne fait aucun doute.

      Supprimer
  2. J'ai vraiment beaucoup aimé le ton et l'humour de ce petit roman finalement pas si léger que ça oui ! Une bien jolie découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sous le vernis de la légèreté il y a beaucoup de profondeur.

      Supprimer
  3. Mes filles sont encore trop petites mais ce livre m'attire bien. Je le note... pour dans deux ou trois ans!
    Daphné

    RépondreSupprimer
  4. Bon, moi ça y est, j'ai Sauveur et fils dans ma PAL, et même Le journal de Gurty. Je trouve que c'est déjà pas mal côté litté jeunesse d'aujourd'hui.^^

    RépondreSupprimer
  5. Moi qui voit en ce moment les difficultés de l’orientation d’un jeune en première , je peux dire que le système scolaire français ne laisse pas beaucoup de place à l’indécision.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec toi, je m'en rends compte avec ma fille (en seconde).

      Supprimer
  6. Intéressant, je le note pour la bib !

    RépondreSupprimer
  7. Il a l'air super chou ce titre! De Glwadys Constant, j'ai dans ma PAL un roman pour grands ados qui traite des attentats "Je suis la Terre" ,édité chez Alice Jeunesse. Je vais le sortir de ma PAL, tiens!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'elle j'avais adoré « La révolte des personnages » !

      Supprimer
  8. Je note même si je ne vais pas en faire, malgré l'étiquette pépite, une priorité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que tu peux être rabat-joie parfois :p

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !